Opération Paperclip – Wernher von Braun

Après la fin de la Seconde Guerre mondiale, de nombreux scientifiques, ingénieurs et techniciens allemands ont été capturés et emmenés en Amérique dans le cadre d’un projet secret connu sous le nom d’opération Paperclip.

A Oberjoch, en Allemagne, en mai 1945, à la suite du suicide d’Adolf Hitler et de la capitulation allemande, Wernher von Braun et des centaines d’autres ingénieurs de fusées allemands se sont rendus au Royaume-Uni et au Corps de contre-espionnage de l’armée US. Mais c’était un geste que von Braun avait prévu plusieurs mois auparavant.

Von Braun et ses collègues ont pris la décision consciente de se rendre aux Américains parce qu’ils sentaient qu’ils auraient accès à une technologie de pointe et qu’ils auraient une meilleure occasion de réaliser leur rêve d’aller sur la Lune et d’aller sur Mars, et d’explorer ce qui se trouvait là-bas.

Bien qu’il fût un membre connu de la SS, von Braun mit à profit sa position de responsable du programme de fusées V-2 en Allemagne pour convaincre les autorités U.S. de l’emmené avec lui et environ 100 membres de son équipe choisis de rejoindre l’Amérique. Quelque 1 500 scientifiques et techniciens allemands suivront von Braun au Royaume-Uni à travers un programme top secret appelé Operation Paperclip.

L’Operation Paperclip était une opération secrète, ordonnée par l’exécutif, visant à faire venir aux États-Unis des scientifiques nazis, principalement des scientifiques et des ingénieurs de fusées nazis, pour aider à construire un programme de fusée pour les États-Unis. L’ Opération Paperclip a été gardée secrète pendant des décennies. Et vous devez vous demander si c’était à cause de cette connaissance spéciale, peut-être extraterrestre, que ces scientifiques nazis possédaient et dont les américains avaient tant besoin pour leur propre programme spatial.

Et c’est aux États-Unis que les anciens nazis ont continué à construire le monde de demain, celui que nous connaissons aujourd’hui.

La fin de la guerre et la déroute allemande

Au printemps de 1945, c’est l’effondrement. L’armée allemande est en déroute. Alors que les armées alliées avancent vers Berlin, les scientifiques et ingénieurs allemands ont abandonné leurs laboratoires. La recherche d’Hitler pour une arme miracle échoua. Mais alors que la guerre touchait à sa fin, qu’est-il arrivé aux scientifiques allemands ? Bien qu’il soit reconnu que beaucoup se sont retrouvés aux États-Unis, quels secrets ont-ils emporté avec eux ? 

Le 30 avril 1945, tandis que l’étau se ressert sur Berlin, Adolf Hitler s’est suicidé. Deux jours plus tard, la ville tombe aux mains des alliés. Le 7 mai 1945, l’armée allemande capitule sans condition.

Après la guerre en Europe, de nombreux membres influents du parti nazi ont disparu, certains n’ayant jamais été retrouvés. Deux mois après la défaite de l’Allemagne, un groupe de scientifiques américains, dirigé par le Dr Robert Oppenheimer, se rassemble dans une région reculée du Nouveau-Mexique appelée « jornada del muerto » ou « voyage du mort ». Là, à 5h29 du matin, le 16 juillet, l’armée américaine fait exploser la première bombe atomique de l’histoire de l’humanité.

Mais comment les Américains ont-ils découvert la clé du premier dispositif nucléaire au monde ? L’ont-ils développé eux-mêmes ou ont-ils eu accès aux mêmes textes anciens que les Allemands qui décrivaient des armes puissantes et des engins extraterrestres ? C’est quelque chose qui n’a jamais été nié par les gens qui font des recherches sur ce sujet. Il y a un géophysicien en Allemagne, le Dr Axel Stoll, qui a réalisé une traduction technique de certains anciens textes indiens en pensant que cela avait peut-être un rapport avec les disques volants allemands construits pendant la Seconde Guerre mondiale. Donc, cette idée est une possibilité.

Le premier homme sur la Lune

L’avancée technologique la plus étonnante de l’histoire de l’humanité a peut-être été d’envoyer des hommes sur la lune. Le 20 juillet 1969, moins de 25 ans après la fin de la Seconde Guerre mondiale, les astronautes Neil Armstrong et Buzz Aldrin se trouvaient à la surface d’un monde extraterrestre. Mais comment un tel saut technologique a-t-il eu lieu si rapidement ? Et aurait-il pu être lié aux technologies anciennes découvertes par l’Allemagne ? Si vous pensez à toutes les technologies dont nous disposons aujourd’hui, il n’y en a pas une qui n’ait pas été mise au point ou qui n’ait pas été perfectionnée par les Allemands au cours du IIIème Reich et des années américaines. Les Allemands ont à peu près inventé le monde tel que nous le connaissons aujourd’hui.

Après la fin de la seconde guerre mondiale, un grand nombre de scientifiques, d’ingénieurs et de techniciens nazis sont capturés et conduits aux Etats-Unis dans le cadre d’une opération secrète du nom de Paperclip.

Le plus important et le plus influent de ces anciens scientifiques allemands était le Dr Wernher Von Braun, commandant du centre de recherche spatiale allemand de Peenemunde. Von Braun était vraiment le développeur des fusées V-1 et V-2. Il était membre du parti nazi. Ses commandants étaient des généraux SS. Il était au courant de certains des projets les plus secrets que l’Allemagne nazie développait pendant la guerre.

À l’automne 1945, l’armée US a assigné von Braun, âgé de 33 ans, et ses collègues allemands au champ d’essai de missiles de White Sands Proving Ground, au Nouveau-Mexique. Depuis les années 1940, White Sands était le site d’expérimentation militaire pour les développements de pointe en matière de fusées et de voyages dans l’espace.

Selon les archives officielles, la tâche de von Braun était d’aider à enseigner aux Américains comment reconstruire et lancer des fusées V-2 capturées et rapportées d’Allemagne. Mais d’autres croient que von Braun a eu un autre travail très secret. L’ancien lieutenant-colonel de l’armée Philip Corso, dans son livre, The Day after Roswell, a affirmé que l’installation hébergeait également des projets de Rechercher et Développement classés, y compris l’étude de la technologie extraterrestre. Le lieutenant-colonel Philip Corso a servi l’armée américaine pendant de nombreuses années, et il a affirmé qu’il travaillait réellement sur une technologie extraterrestre récupérée, y compris le véhicule accidenté qui a été retrouvé à Roswell au Nouveau-Mexique, en 1947.

Une fois en Amérique, Von Braun s’est rapidement imposé comme le chef du programme de fusées en plein essor de l’armée américaine. Il deviendra par la suite l’un des principaux architectes de la NASA. En fait, les premières fusées lancées par les États-Unis au Nouveau-Mexique étaient des fusées V-2. La seule différence réelle était que les américains avaient retiré les croix gammées.

Toute la course à la conquête de l’espace semble presque être une énorme blague, car il n’y a jamais eu de programme spatial américain ni de programme spatial russe, mais il y a eu un programme spatial allemand. Il ne fait aucun doute que la NASA n’aurait jamais pu mettre un pied sur la Lune sans Von Braun et les autres scientifiques allemands. À bien des égards, le gouvernement américain s’est contenté de poursuivre les travaux du troisième Reich. Ils ont construit des bases souterraines et des usines occultes, développé une technologie secrète. Et cette technologie existait aussi dans les temps anciens, c’est la même technologie que celle utilisée dans les vimanas.

Une aide des extraterrestres

En 1970, le chercheur sur les ovnis Allen Greenfield affirme avoir rencontré l’expert en fusées Von Braun alors qu’il examinait des dossiers déclassifiés à la base aérienne de Wright-Patterson. Et il lui a dit : 

Comment avez-vous développé autant de technologies aussi rapidement ?

Et il a regardé les rangées de fichiers sur les OVNIs. Et il a répondu : 

– Ils nous ont aidé.
– Vous voulez dire, eux ?
, signifiant les extraterrestres. 

Il a dit : 

Oui, nous avons eu de l’aide. Nous avons tous reçu de l’aide de leur part.

Or, il existe une théorie selon laquelle la technologie extraterrestre de Roswell, et peut-être d’autres accidents, a également été emportée sur le White Sands Proving Ground où Wernher von Braun travaillait et que toute cette recherche et développement qui se déroulait à White Sands était en fait au moins en partie une technologie alien. Corso a affirmé que ces efforts d’ingénierie inverse avaient abouti aux puces de circuit intégré, aux fibres optiques et aux lasers d’aujourd’hui.

L’explosion soudaine de la technologie post-Seconde Guerre mondiale est inexplicable pour beaucoup. C’est pourquoi ils citent Wernher von Braun et les nazis comme source de cette technologie. On prétend également qu’une super-arme nazie très secrète appelée Die Glocke aurait été confiée aux Américains. Selon certaines sources, « la cloche », comme on l’appelait, a été importée aux États-Unis dans le cadre d’un accord secret conclu avec le général SS Hans Kammler, le même homme qui a dirigé la construction de Mittelwerk et de Peenemunde. On dit que Die Glocke, représente l’apogée du programme d’armes fantastiques des SS nazis. C’est une cloche métallique, d’environ 3 m de diamètre, avec de nombreuses propriétés mystérieuses. Les scientifiques qui ont examiné cela et les souvenirs de son apparence et de son utilisation suggèrent que celle-ci avait des propriétés anti-gravitationnelles.

L’existence de technologies incroyablement sophistiqué à la fin de la guerre suffit à elle seule à prouver que les nazis se sont inspirés de technologies venues d’un autre monde. En fin de compte, la recherche d’Adolf Hitler pour une nouvelle arme puissante miracle échoua. Mais les progrès technologiques créés par des scientifiques allemands ont réussi à changer la face du monde et ont même réussi à menacer notre existence. La technologie actuelle de l’ère spatiale pourrait-elle réellement résulter d’anciennes recherches sur les extraterrestres ? 

Nous devons légitimement considérer que les scientifiques allemands ont été à la base de tout cela et que leur technologie transférée correspond exactement à ce qui est maintenant utilisé dans des « véhicules de reproduction extraterrestres » avancés, construits par notre propre complexe militaro-industriel. 

Selon la rumeur, une grande partie des armes secrètes nazies aurait été dissimulée au centre de recherche souterrain de Mittelwerk. Dans les années 1990, l’archéologue et scientifique allemand Willi Kramer a déterminé qu’il manquait en quelque sorte 70 tonnes de matériel existant à Mittelwerk. Est-il possible que le matériel manquant ait fini entre les mains des américains ? Peut-être que d’autres indices peuvent être trouvés en examinant l’histoire de la manière dont Wernher von Braun a envoyé un homme sur la lune.

Et si les extraterrestres possédaient autrefois des armes mortelles capables de destruction massive, que leur est-il arrivé ? Sont-ils devenus victimes de leur propre supériorité intellectuelle ? Si c’est le cas, connaitrons nous le même sort ? Peut-être que le temps et l’espace nous le diront.


L’ ancien Nazi devenu chef de la NASA

Le 8 septembre 1944 à Londres, en Angleterre, un missile balistique de 13 tonnes explose suite à un impact, faisant trois morts et 17 blessés. L’Arme de Vengeance 2, plus connue sous le nom de fusée V-2, avait été tirée des profondeurs de l’Allemagne nazie.

L’arme à propergol liquide s’est révélée être le premier missile à guidage longue portée au monde et le premier objet fabriqué par l’homme à pénétrer dans l’espace. Cette technologie incroyable a été imaginée par un homme qui allait devenir une figure de la NASA, un génie de l’ingénierie de 32 ans nommé Wernher Von Braun.

Le Dr. Von Braun a été reconnu par tous comme le plus grand esprit scientifique d’Allemagne. Il a trouvé un moyen de diriger une fusée à 6500 km à l’heure. Il a installé une chambre de combustion refroidie par le carburant liquide lui-même et a redessiné la chambre de carburant en y mettant un système de guidage. Il était un expert dans toutes ses facettes de la technologie des fusées!

La passion de Von Braun pour les fusées a commencé très tôt. Dans sa jeunesse, il a lu des romans de science-fiction de H.G. Wells et Jules Verne, et a été exposée à des histoires mythiques du dieu nordique Tyr, un dieu du ciel qui régnait sur Mars et fournissait des connaissances et une technologie aux êtres humains.

Wernher Von Braun, depuis son enfance, était absolument convaincu que nous devions y aller, et que l’humanité avait une mission et qu’il avait également un rôle à jouer. Il est absolument confiant de pouvoir aller sur Mars, de trouver la preuve de l’existence d’une civilisation extraterrestre sur cette planète et, à partir de ce moment-là, d’aller plus loin dans l’espace. Von Braun voulait aller dans l’espace. Il voulait aller dans les étoiles.

Mais alors, bien sûr, il était si doué en fusées que les Allemands ont voulu qu’il largue des V-2 sur Londres.

Un scientifique visionnaire

Il a fourni le plus grand saut de l’histoire humaine et était habité par une obsession intarissable. Nous voulions aller dans l’espace parce qu’IL voulait aller dans l’espace. Il a développé les moyens de mettre un homme sur la lune, mais la passion de Wernher von Braun était-elle alimentée par sa propre ambition ? Vous devez vous demander d’où venait cette connaissance. Aurait-il pu être influencé par des êtres d’un autre monde ? Wernher von Braun aurait été en contact avec une sorte de force extraterrestre qui nous dirige encore plus loin dans l’espace et un passé mystérieux.

Depuis le début de la civilisation, l’humanité a attribué ses origines à des dieux et à d’autres visiteurs des étoiles. Et si c’était vrai ? Les extraterrestres ont-ils vraiment contribué à façonner notre histoire ? Et si oui, des extraterrestres auraient-ils pu influencer Wernher von Braun ? 

A Huntsville, en Alabama, le 24 juillet 1969, une foule de milliers de personnes se rassemblent à Courthouse Square pour assister au retour triomphal du docteur Wernher von Braun, quelques heures à peine après l’amerrissage du module de commande Columbia d’Apollo 11 dans l’océan Pacifique.

Les États-Unis avaient réussi ce que beaucoup estimaient impossible : envoyer un homme sur la lune. La photo a paru dans les journaux américains le lendemain, en hommage à l’ingénieur des fusées génial qui était derrière tout cela. Von Braun est un titan, il est l’une des figures majeures du siècle dernier. Et il était bien en avance sur son temps.

Von Braun croyait fermement que l’avenir de l’humanité était dans l’espace. Il est la plus grande voix de l’histoire du programme spatial. Considéré par la NASA comme le « père de la science de la fusée », il est reconnu que von Braun a soit inventé soit contribué au développement de nombreuses technologies aériennes parmi les plus sophistiquées qui existent aujourd’hui, telles que le missile anti-aérien supersonique, le missile balistique, le premier satellite américain et les premier véhicules spatiaux américains, y compris l’énorme fusée Saturn V qui a permis à l’homme d’atteindre la lune.

Sans exagération, le programme Apollo a été qualifié de « plus grand accomplissement que l’humanité n’ait jamais accompli ». Sans Wernher von Braun, nous n’aurions pas atteint la lune. À ce jour, Saturn V reste la fusée la plus puissante jamais construite. Les exploits techniques incroyables de Von Braun n’avaient d’égal que sa croisade dévorante visant à envoyer l’homme dans l’espace.

L’enfance de Wernher von Braun

Wernher Von Braun est né le 23 mars 1912 dans une petite ville de la Prusse orientale. Le deuxième de trois fils, Wernher a grandi comme un enfant de la richesse et du privilège. Mais alors qu’il était né dans une famille accomplie, l’intellect vif et les passions inhabituelles de Wernher se distinguèrent.

Son père a un jour déclaré : « Je ne sais pas d’où vient son talent » et a déclaré à plusieurs reprises qu’il considérait son fils comme un mystère.

Wernher von Braun avait plusieurs talents. Les deux côtés de son cerveau travaillaient. Il pouvait penser à des problèmes techniques et imaginer des fusées et un voyage dans l’espace, mais il était un musicien accompli. Et ces traits se sont manifestés très tôt. Je pense que ses parents savaient qu’il était très spécial à l’âge de 4 ou 5 ans. Sa mère lui a donné un télescope quand il était jeune, et il a regardé la lune et a dit : « Je veux y aller. Je veux construire la machine qui ira sur la lune ». Et bien sûr, il l’a fait un demi-siècle plus tard.

Wernher von Braun a grandi à une époque où les auteurs allemands de science-fiction se concentraient sur les romans utopiques qui mettaient souvent en vedette un ingénieur allemand idéalisé qui résolvait les problèmes du monde par la science et la technologie. Des films tels que Metropolis de Fritz Lang et Woman in the Moon  ont également éveillé l’imagination du public et ont sans aucun doute eu une influence déterminante sur von Braun.

Lorsqu’il travaillait à l’un de ses objectifs, il s’appliquait et maîtrisait un sujet très rapidement. Il avait suivi une formation d’ingénieur et faire un doctorat en physique n’est pas anodin. Et il a obtenu son doctorat à un âge où la plupart des étudiants allemands étaient encore au premier cycle. Mais comment se fait-il que Wernher von Braun, dont les contemporains comprenaient des génies scientifiques tels que Nikola TeslaRobert Oppenheimer et Albert Einstein, était si loin devant tout le monde en matière de fusées ? Et qu’y avait-il derrière son obsession de voyager dans les étoiles ?

Pour un jeune homme qui a grandi dans les années 1920 et 1930, les voyages dans l’espace étaient considérés comme trop fantastiques et trop imaginables pour être possibles. Et bien que les frères Wright aient réalisé le premier vol motorisé en 1903, le cheval et la carriole étaient toujours un mode de transport largement utilisé. Le fait de placer un homme sur la lune est quelque chose qui était à l’époque vraiment presque impossible et impensable.

Von Braun était un officier SS

Wernher von Braun était obsédé par l’idée d’aller sur la lune et sur Mars depuis son enfance. Et c’était son destin. Dans son adolescence,von Braun a écrit des articles sur le vol en orbite. À l’âge de 20 ans, il a été nommé chef du programme de fusées allemandes par le capitaine d’artillerie de l’armée Walter Dornberger. Dornberger écrira plus tard dans son livre de 1952, V-2, Le tir dans l’espace, qu’il était profondément impressionné par l’énergie, la finesse et les connaissances théoriques étonnantes du jeune von Braun.

Au cours de la Seconde Guerre mondiale, Von Braun a travaillé en tant que directeur technique au Centre de recherche allemand de Peenemunde, où il a construit des fusées, non pour le voyage dans l’espace, mais comme armes de guerre. Son génie des fusées lui a valu une place au sein de la SS parmi les scientifiques et les officiers les plus dignes de confiance d’Hitler.

La SS de Hitler n’était rien de plus qu’une Société Secrète.

Ce que les SS croyaient, c’est que l’Aryen lui-même était cette lignée pure et directe qui provenait d’Isis et d’Osiris et d’Horus et de Seth

Von Braun a découvert les mythes sur la supériorité de la race aryenne et leur place légitime dans les étoiles et leur origine. Il est donc parfaitement logique que Von Braun soit fasciné par l’espace. La mission consistait à remonter vers les étoiles, à rejoindre les dieux, à leur montrer que nous pouvions faire ce qu’ils avaient fait : aller dans les étoiles, aller sur les planètes et, fondamentalement, revenir et récupérer notre place dans l’univers.

Bien que la fusée V-2 ait été beaucoup plus avancée que tout autre lanceur tiré pendant la Seconde Guerre mondiale, elle n’a pas été suffisante pour empêcher la défaite de l’Allemagne. Six semaines après que le dernier V-2 soit tombé sur l’Angleterre, Von Braun se rendit aux forces américaines en progression.

W. Von BRAUN : Moi-même et tous les gens que vous voyez ici ont décidé d’aller dans l’Ouest. 

Von Braun et son équipe de scientifiques ont été amenés aux États-Unis dans le cadre d’un programme confidentiel controversé appelé Operation Paperclip. Après la guerre, les américains ont décidé qu’ils seraient des adversaires de l’Union soviétique et qu’ils devaient faire un saut technologique, alors ils ont amené ces scientifiques nazis, blanchi à la chaux leur passé nazi et les ont enrôlé dans leur complexe militaro-industriel.

Les inventions futuristes de Von Braun

Au début des années 50, le public américain semblait avoir un appétit insatiable pour la science-fiction. Il semblait que dans le sillage de la bombe atomique, tout était possible. Wernher von Braun a considéré cette fixation comme une occasion de faire partager son rêve d’exploration au public et a lancé un plan visant à transformer la science-fiction en réalité.

En 1952, il captura l’imagination du public avec une série d’articles illustrés dans le magazine Collier’s, décrivant la vie dans l’espace. Et c’est deux ans plus tard que von Braun a fait équipe avec peut-être le seul homme aussi passionné que lui à l’idée de transformer les rêves en réalité : Walt Disney.

Dans les années 50, lorsque les voyages dans l’espace semblaient fantastiques, Wernher von Braun s’est en effet associé à Walt Disney pour convaincre un public sceptique qu’il était non seulement possible de placer un homme sur la lune, mais que cela se produirait de son vivant. Au cours de trois films, von Braun a utilisé les artistes modèles et animateurs de Disney pour illustrer sa vision du futur programme spatial américain. Nous avons ici un dessin à l’échelle de la terre avec la lune à 384 000 km. C’est le chemin elliptique que la fusée va suivre, à l’aller et au retour. Nous devons viser le vaisseau bien en avant de la lune pour qu’ils arrivent tous les deux au même moment dans l’espace. Dans ces films, regardés par environ 42 millions de personnes, von Braun prédit avec audace, non seulement comment envoyer les hommes dans l’espace, mais aussi l’utilisation de combinaisons de protection, de véhicules de débarquement lunaire, de stations spatiales en orbite et même de voyages habités vers Mars.

Tout en poursuivant ses travaux de conception de missiles militaires, Von Braun a publié une série de livres et d’articles de magazines décrivant ses concepts d’atterrissage lunaire, d’une mission habitée sur Mars, et même d’une station spatiale en orbite.

Il imaginait une immense roue tournant lentement à trois tours par minute. La force centrifuge résultante produirait une gravité artificielle pour les hommes. Les sols étaient placés de manière à ce que les hommes se tiennent la tête vers le moyeu.

Bien qu’ils avaient à l’époque les connaissances théoriques nécessaires pour faire un voyage sur la lune, il faudra encore de nombreuses années avant que leurs plans puissent se concrétiser pleinement.

Wernher Von Braun : Si nous devions commencer aujourd’hui par un programme spatial organisé et bien soutenu, je pense que dans la pratique, une fusée-avion à passagers pourrait être construite et testée d’ici dix ans.

Mais pourquoi Von Braun était-il si déterminé à voyager dans l’espace ?  Il était vraiment le visage scientifique public du programme spatial américain. Il était aussi obsédé par l’idée d’aller non seulement sur la Lune, mais également d’aller au-delà et de construire des colonies sur Mars.

Cela montre soit une divulgation douce d’un supposé atterrissage sur Mars en 1962, soit c’est juste de la mauvaise science-fiction.

L’accord consistait à construire une fusée qui n’atteindrait pas seulement quelques centaines de kilomètres, mais une fusée pouvant atteindre un quart de million de kilomètres jusqu’à la Lune.

Von Braun est allé travailler sur un Jupiter-C, qui était un V-2 amélioré. Mais ce qui est incroyable, c’est qu’il est passé d’un V-2 amélioré à un Saturn F-1, qui est, même aujourd’hui, le plus puissant, le plus fiable et le meilleur moteur de fusée qui ait jamais existé, même s’il l’a fait il y a 50 ans.

Le discours de Kennedy devant le Congrès américain

Le 5 mai 1961, moins de trois ans après son arrivée à la NASA, Von Braun était à l’affût pendant que l’une de ses fusée transportait Alan Shepard dans l’espace. Le président Kennedy a annoncé le 25 mai de la même année son objectif d’envoyer un homme sur la Lune.

Président JF Kennedy : Nous avons choisi d’aller sur la Lune avant la fin de cette décennie et de faire les autres tâches non pas parce qu’elles sont faciles, mais parce qu’elles sont difficiles. Parce que cet objectif servira à organiser et à mesurer le meilleur de nos énergies et de nos compétences.

Wernher von Braun & JF Kennedy

Mais alors, selon le mémorandum d’action sur la sécurité nationale numéro 271, JFK a fait suite à cette annonce dramatique en proposant secrètement de fusionner le programme spatial de la NASA avec celui des Soviets. Mais pourquoi, lorsqu’il est apparu que les Américains allaient enfin se lancer dans la course à l’espace, JFK proposerait-il de partager ses technologies avec son rival ? 

Selon les théoriciens du complot, c’est parce que quelque chose a été découvert en cours de route, et que cette découverte était que les visites extraterrestres existaient déjà, et ils le savaient déjà. La course à la Lune était-elle une course entre deux nations ou une course à une nation pour atteindre une technologie sur la Lune laissée de côté par une race extraterrestre ?

Est-il possible que les fusées de Von Braun aient attiré l’attention des extraterrestres, comme le pensent certains partisans de la théorie des anciens astronautes ? Qu’est-ce que les scientifiques de la NASA s’attendaient à trouver sur la Lune ? Et auraient-ils aussi cherché des preuves de la vie sur Mars ? 

Wernher Von Braun était-il guidé par les extraterrestres ?

Mais qui était ce génie en ingénierie avec une vision aussi extraordinaire pour l’avenir ? Pourquoi croyait-il si fermement que l’homme pouvait et devait voyager dans l’espace ? Et qu’est-ce qu’il s’attendait à trouver quand nous serions arrivés là-bas ? 

Wernher von Braun était un mélange de scientifique, d’ingénieur et de visionnaire. Il était cette combinaison rare, et peut-être le visionnaire mystique en lui a-t-il élevé son travail au-dessus de la sphère commune des réalisations scientifiques et techniques.

Certains partisans de la théorie des anciens astronautes croient que le génie du garçon pourrait avoir été guidé par des forces d’un autre monde. Peut-être a-t-il puisé son inspiration dans la science-fiction. Cela venait peut-être de son imagination et de sa vision de ce que devrait être l’avenir. Ou peut-être qu’il a été inspiré par quelque chose d’extraterrestre. Une sorte de contact extraterrestre aurait pu avoir lieu avec Wernher von Braun. Quelque chose ou quelqu’un aurait pu l’atteindre et voir où nous devions nous rendre en tant que civilisation et lui donner les outils et les idées dont il avait besoin pour pouvoir se frayer un chemin vers l’espace.

Certains ont suggéré que des personnes comme Albert EinsteinTesla, aient eu cette intervention extraterrestre; qu’ils ont eu accès à cette abondance de connaissances. Et la question s’est posée pour  Wernher von Braun ? Était-il aussi l’un d’entre eux ? En raison de sa vision, les idées étaient incroyables pour leur époque. Les extraterrestres auraient-ils pu choisir Wernher von Braun pour propulser l’humanité sur la lune et au-delà, comme le proposent certains ufologues ? 

Peut-être que d’autres indices peuvent être trouvés en examinant le lien de von Braun avec une mystérieuse institution nazie connue sous le nom d’Ahnenerbe.

source : http://www.dramatic.fr/von-braun-p1056.html


Le 20 juillet 1969, les Américains posent le pied sur la Lune. Un exploit rendu possible par le concours des meilleurs ingénieurs, dont de nombreux étrangers. Le plus célèbre d’entre eux, « père » de la fusée Saturne V, s’appelait Wernher von Braun. Il venait d’Allemagne et avait servi son pays sous le régime nazi en développant les fusées V1 et V2.

A la conquête de l’espace

Lorsque la NASA est créée le 29 juillet 1958, von Braun et ses ingénieurs allemands sont affectés à cette nouvelle agence gouvernementale et les recherches s’intensifient. Désormais passé du militaire au civil, il se consacrera à la réalisation de fusées pacifiques.

La décennie s’ouvre sur un exploit du pilote Alan Shepard : le 5 mai 1961, ce dernier devient le premier Américain envoyé dans l’espace, en effectuant un vol de 15 minutes dans une capsule lancée par une fusée Mercury-Redstoneelle aussi conçue par l’incontournable von Braun.

La course à l’espace prend une nouvelle dimension le 25 mai 1961 : le Président Kennedy prononce un discours qui annonce le lancement du programme Apollo. Les Etats-Unis ont désormais pour mission d’envoyer un homme sur la Lune avant la fin des années 1960. 

C’est naturellement à von Braun, nommé directeur du centre spatial Marshall en Alabama, l’un des centres névralgiques de la NASA, qu’est confiée cette mission stratégique.

source : https://www.ina.fr/ina-eclaire-actu/wernher-von-braun-des-nazis-a-la-nasa


Interview en français de Wernher von Braun 1963

Mort de Wernher von Braun le 17 juin 1977


Hitler est-il mort à la capitulation de l’Allemagne Nazie ou a-t-il été aidé à fuir en Amérique du Sud ?

Penchons nous sur ces mystères bien gardés qui gravitent autour de certaines révélations, notamment sur un grand nombre de choses que les Nazis ont fait après la 2ème Guerre Mondiale. Pourquoi les nazis ont ils eu autant d’intérêt pour certains pays d’Amérique du Sud et plus particulièrement le Brésil, Paraguay, Argentine, Chili, Bolivie, Colombie et d’autres pays encore ?  

Peut-être préparaient-ils à l’avance, quelque chose de bien précis en cas de défaite ? Ou alors voulaient-ils assurer la pérennité de leur régime ? Si tel était le cas, en plus de pratiquer des clonages, des expériences génétiques, et en même temps, préparer le terrain d’un nouveau continent aux ressources écologiques et énergétiques abondantes, est-ce que leur objectif était d’instaurer à nouveau leur puissant empire Aryen-Nazi ?

source : Alcyon Pléiades 17-2

On sait déjà que plusieurs NAZIS de haut grades avaient officiellement trouvé refuge en Argentine après la défaite militaire allemande en Europe. Notamment Adolf Eichmann, l’un des principaux acteurs de l’horrible « solution finale ».

Le célèbre livre « La traque d’Eichmann« , raconte son périple durant 15 ans pour être finalement enlevé à Buenos Aires le 11 Mai 1960 par les services secrets Israéliens, puis rapatrié en Israël avant d’y être jugé et pendu pour crime contre le peuple juif. Ce qui à l’époque, a declenché une énorme tension diplomatique entre les 2 pays.

L’ Argentine, prétextant une « violation et un mépris de la souveraineté de son propre sol » avait même demandé à Israël la restitution d’Eichmann, mais au vu de l’échec de la négociation le pays a fini par rapatrier son ambassadeur en Israël de l’époque, Rodolfo Garcia Arias.

12 000 nazis vivaient en Argentine avec des comptes Suisses, selon les découvertes récentes

Selon Fox news, une cache de documents récemment découverte semble identifier plus de 12 000 nazis qui vivaient en Argentine dans les années 1930 et qui avaient un ou plusieurs comptes bancaires dans l’actuelle banque Credit Suisse.

Le Centre Simon Wiesenthal , basé aux États-Unis , qui est célèbre pour traquer les nazis, a déclaré que les fichiers avaient été trouvés dans une réserve d’un ancien siège nazi à Buenos Aires.

Qu’en est-il d’Adolf Hitler et des documents du FBI ?

Dans les documents du FBI, on peut lire: « …….. Affirme avoir aidé 6 fonctionnaires argentins a cacher Hitler lors de son débarquement en sous-marin en argentine ». Sur la page 2, on peut traduire « Hitler et sa bande ont fui en Argentine, 2 semaines après la chute de Berlin. «

Sur la page 8, nous lisons également que M. Hoover ancien directeur du FBI, s’inquiète de la possibilité qu’Hitler ai bien fui en Argentine.

Ici sur cet échantillon de 3 pages, le FBI ne semble pas confirmer de lui-même la fuite d’Hitler en Amérique du Sud. Néanmoins, il s’en préoccupe beaucoup et ne mentionne pas une fois la possibilité d’un suicide. L’agence de renseignements recueille tous les témoignages et renseignements de gens affirmants avoir contribué à la fuite de l’état major du 3è Reich après la chute de Berlin.

Le document déclassifié par le FBI compte environ 200 pages sur le sujet ! Il est clair que la vérité explosera et fera écrouler la piste entière de dominos de mensonges que l’histoire compte.

Les gouvernements argentins des années 30 soutenaient les idéaux NAZIS

L’installation en Argentine de plus de 12 000 nazis, confirmé par Fox News plus haut et rendu public par l’investigation du centre spécialisé Simon Wiesenthal, révèlent que les présidents successifs José Felix Uriburu que l’on nommait Von Pepe en raison de sa sympathie pour l’Allemagne de l’époque; ainsi que son successeur Agustin Pedro Justo, ont tous deux accueillis à bras ouverts l’arrivée d’une influence germano-nazie dans les années 30.

En revanche, le président qui s’ensuit en 1938, Roberto Ortiz, ne partageait pas les mêmes convictions et a tenté de chasser les nazis de son pays en créant la « Commission spéciale de recherche sur les activités anti-argentines «, mais ce ne fut pas suffisant.

En 1944, la prise de contrôle du pays par le général Edelmiro Farell ordonna de brûler les preuves d’existence d’activités nazies en Argentine, mais il ne savait pas qu’une copie des 12 000 noms avec des comptes suisses, existait.


Le programme spatial allemand de l’Antarctique sera-t-il dévoilé, libérant des technologies de pointe ?

En outre, Martin Bormann s’est échappé en Argentine et en a fait une plaque tournante pour un programme de vol de la capitale nazie d’après-guerre appelé Opération Eagle Flight. Le programme de fuite des capitaux de Bormann a non seulement financé une tentative clandestine d’établir un quatrième Reich, mais aussi un programme spatial secret allemand en Antarctique.

Avec la confluence de la finance internationale et des dirigeants nazis en exil, Bariloche devint de facto la capitale du Quatrième Reich, et les dirigeants américains se rendirent régulièrement sur place pour conclure des accords avec le programme spatial allemand basé en Antarctique.

En témoignent les visites à Bariloche de présidents américains tels que Dwight D. Eisenhower (28 février 1960), William Clinton (18 octobre 1997) et Barack Obama (24 mars 2016), tous visités ostensiblement pour le développement économique et/ou la protection de l’environnement.

La vraie raison pourrait bien avoir consisté en des négociations secrètes avec les dirigeants du SSP allemand hors de l’Antarctique.

Le programme spatial allemand de l’Antarctique sera-t-il dévoilé, libérant des technologies de pointe?

Le président Dwight Eisenhower arrive à Bariloche, en Argentine, où il a signé une déclaration conjointe pour le développement économique et la protection de l’environnement.

C’est pourquoi le voyage du secrétaire Rex Tillerson à Bariloche le 3 février devient important.

Était-il là simplement pour discuter des « échanges écologiques », comme l’a déclaré à la presse Steve Goldstein, sous-secrétaire d’État du département d’État ?

Ou Tillerson était-il là pour mener des négociations secrètes avec une nouvelle génération de dirigeants du Programme spatial antarctique allemand, comme des sources du Pentagone l’auraient dit à Fulford ?

source : https://exopolitics.org/german-space-program-antarctica-to-reveal-itself/

Mais que s’est-il passé en réalité pour Adolf Hitler ? 

Hormis ces faits, qu’est-il advenu d’Adolph Hitler, a-t-il péri avec son armée lors de la bataille de Berlin ? s’agissant d’un dirigeant-dictateur courageux comme on nous l’a toujours fait croire, ou bien s’est-il passé autre chose que l’humanité ignore ?

Mais que s’est-il passé en réalité pour le principal génocide de millions de morts, Adolf Hitler ? Est-ce que ses fidèles subordonnés et ses inconditionnels militaires de toujours l’ont abandonné avec sa femme Eva Braun et qu’ensemble ils se soient suicidés comme le rapportent des sources officielles que tout le monde croit ? Ou y a-t-il eu autre chose dont on a très peu parlé ? D’après des versions apparues dans les années 90, du côté Russe celles-ci confirment qu’au cours d’une recherche infructueuse les soviétiques auraient trouvé toutefois un double d’Hitler suicidé dans une chambre de la chancellerie. Ce qui les a menés à conclure à une forte présomption de manipulation. Par la suite, on a su que des restes complètement inidentifiables ont été présentés, mais jamais aucune preuve substantielle n’a confirmé cela, on sait seulement qu’une partie du crâne se trouve aux archives nationales de la Russie actuelle.

Pourtant en 2009 l’archéologue Nick Bellantoni a annoncé, après avoir fait des analyses d’ADN sur les restes trouvés que le fragment du crâne correspondait à celui d’une femme âgée entre 20 et 40 ans. Ainsi avec ces conclusions le décès d’Hitler durant la bataille de Berlin, a été mis en doute. Alors que s’est-il réellement passé ? 

Le Führer est-il mort ou non ?

Selon de nombreuses preuves de grande valeur, mais dans l’immédiat avec celles de l’historien Mariano Llano, celui-ci affirme qu’Hitler a réussi à échapper aux alliés, pour ensuite partir en Argentine en sous-marin, où il aurait bénéficié de l’accueil des Allemands qui se trouvaient déjà là-bas, et du soutien incontestable du Colonel de l’époque, Juan Domingo Perón. L’historien affirme également que Perón en Argentine, tout comme Stroessner au Paraguay étaient des admirateurs du Führer et on suppose qu’ils lui ont offert une protection totale, comme à beaucoup d’autres ex-officiers allemands jusqu’en 1970. 

Juan Salinas et Carlos de Napoli, journalistes argentins concordent dans leurs écrits en ce qui concerne la mystérieuse opération Ultrama Sur, qu’ils comparent avec l’Opération Paperclip à la seule différence que le plan Ultramar Sur a servi à sauvegarder l’élite nazie, alors que celui de Paperclip a servi à s’emparer des développements scientifiques allemands les plus avancés. Hormis les informations de ces journalistes, ce sont également les journaux de l’époque qui en parlent, et toute l’histoire officielle qu’ils ont communiquée n’a rien à voir avec la réalité. De plus, il existe des témoignages de personnes qui l’ont vu dans une résidence dans la région de Bariloche, comme le racontent Celestino Quijada et sa mère. 

Il existe aussi des preuves recueillies par des magazines d’actualité en Patagonie qui révèlent sa présence, et parlent aussi de la maison où il se serait réfugié. Par exemple dans un document secret de la CIA du 17 octobre 1955, il y une photo prise en Colombie, où l’on voit Hitler en 1954 avec Phillip Citroën lui-même nazi, selon les affirmations du journaliste d’investigation Abel Basti.

Il existe aussi des preuves recueillies par des magazines d’actualité en Patagonie qui révèlent sa présence, et parlent aussi de la maison où il se serait réfugié. Par exemple dans un document secret de la CIA du 17 octobre 1955, il y une photo prise en Colombie, où l’on voit Hitler en 1954 avec Phillip Citroën lui-même nazi, selon les affirmations du journaliste d’investigation Abel Basti.

Bien qu’à la fin de la guerre on ait annoncé qu’Hitler s’était suicidé dans son bunker avec sa femme, l’Allemagne n’a pas déclaré officiellement sa mort, même 10 ans après. Et pour quelle raison le gouvernement n’a pas rendu publique son décès ? Le gouvernement allemand savait-il qu’il était vivant et l’a-t-il parfaitement dissimulé ? Cependant, il n’a pas été le seul à réfuter sa mort, mais aussi le dictateur Staline lui-même, a mis en doute publiquement son décès. Et s’il existe encore des incrédules concernant ce fait si bien occulté à travers le monde, nous pouvons également citer ce qu’à dit l’ex-secrétaire du gouvernement américain Jimmy Byrnes dans son livre : « En parlant franchement » dans lequel il raconte que lors de la conférence en août 1945 à Postdam en Allemagne, lorsque l’on a demandé à Joseph Staline s’il croyait à la mort d’Hitler, le leader soviétique a répondu : « il n’est pas mort, il s’est enfui en Espagne ou en Argentine ».

Alors l’hypothèse selon laquelle Hitler se serait enfui le 27 avril 1945, et quelques jours après, aurait embarqué pour la Patagonie à bord d’un sous-marin, a fait immédiatement la une des journaux des principales agences de presse du monde entier. Mais en plus de ces preuves, il y a la publication d’un livre intitulé Loup Gris : l’évasion d’Adolf, où le journaliste Gerrard Williams et l’historien Simon Dunstan soutiennent qu’Hitler a simulé son suicide et s’est enfui en Argentine, allant jusqu’à affirmer que les alliés eux-mêmes ont facilité sa fuite. 


Le « crâne d’Hitler » conservé à Moscou est celui d’une femme

Un fragment de crâne censé être celui d’Adolf Hitler est en fait celui d’une femme non identifiée, selon une étude américaine qui ravive les questions entourant la mort du dirigeant nazi.

L’os, troué par une balle, alimente la thèse selon laquelle Hitler s’est suicidé dans son bunker à Berlin à l’arrivée des troupes soviétiques en avril 1945. Des doutes sur la succession des événements – et même des spéculations sur une possible fuite du « Führer »- persistent depuis des décennies.

Le morceau de crâne avait été exposé pour la première fois par le Département des archives à Moscou en 2000. Les Russes affirment détenir également la mâchoire d’Hitler. Or, des professeurs de l’Université du Connecticut (nord-est) assurent que leurs analyses démontrent que le crâne est celui d’une femme, d’un âge compris entre 20 et 40 ans.

Archéologue et spécialiste des ossements humains, Nick Bellantoni affirme avoir immédiatement pensé qu’il s’agissait d’une femme en raison de la structure du crâne.

Partenaire dans ce projet, Linda Strausbaugh, directrice du centre de recherche génétique de l’Université du Connecticut, a accepté d’effectuer des recherches ADN. Nick Bellantoni s’est alors rendu à Moscou, où il a prélevé un échantillon, et l’équipe s’est mise au travail au laboratoire de l’université en mai dernier. Il leur a fallu trois jours pour boucler leurs analyses. Les chercheurs craignaient initialement que l’état du squelette rende les résultats illisibles, parce que le crâne avait été conservé à température ambiante et que le morceau qui leur avait été remis était brûlé par le projectile.

Mais l’intérieur du fragment était intact et l’équipe a pu effectuer ses analyses. Pour arriver à un résultat étonnant.

« L’ADN nous dit qu’il s’agit d’une femme », a affirmé Mme Strausbaugh à l’AFP. Cette révélation fait l’objet d’un documentaire diffusé sur History Channel et intitulé « La fuite d’Hitler », qui avance à nouveau l’idée que le dictateur ait pu fuir Berlin. La chercheuse explique pour sa part que les analyses ne prouvent rien sur le sort d’Hitler et se contente d’affirmer que le crâne n’est pas le sien.

Christopher Browning, historien de l’Holocauste et professeur à l’Université de Caroline du nord, souligne que ces résultats ne changent rien au consensus historique sur le fait qu’Hitler est mort dans son abri. Les historiens ne se fondent pas seulement sur les rapports de l’armée soviétique, dit-il. Ils ont eu accès à d’autres récits, comme des notes des services secrets britanniques.

« Que le squelette ou le crâne en possession des Russes appartienne ou pas à Hitler ne change rien à l’histoire », estime le professeur Browning. En fait, même à Moscou, certains scientifiques ont déjà exprimé des doutes quant à l’origine du fragment de crâne. Celui-ci a d’ailleurs toujours été présenté comme « appartenant probablement à Hitler », a relevé mardi le chef adjoint des archives d’Etat russes, Vladimir Kozlov.

Et la découverte des scientifiques américains est « sans conséquence », dit-il, sur l’interprétation des faits historiques: « l’appartenance du crâne n’a pas d’importance. Le constat sur la mort d’Hitler a été fait un an avant la découverte des fragments de crâne ».

Une question reste en suspens : à qui appartient le crâne de Moscou alors ? Selon Mme Strausbaugh, si des échantillons d’ADN de parents des personnes mortes dans le bunker pouvaient être obtenus, un peu de clarté pourrait être faite. Mais pour l’instant, son identité reste une énigme.

source : https://www.ladepeche.fr/article/2009/09/29/683187-crane-hitler-conserve-moscou-est-celui-femme.html

Nick Bellantoni
Hitler a-t-il échappé à la mort après la 2ème Guerre mondiale ?
Qu’est-il arrivé aux nazis après la Seconde Guerre mondiale
L’histoire secrète du 4ème Reich
Comment les nazis ont aidé accidentellement les Américains

Un avis sur “Opération Paperclip – Wernher von Braun

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s