L’invasion extraterrestre sous faux drapeau de Von Braun – un véritable avertissement ou une tromperie du 4ème Reich ?

Le scientifique nazi Wernher von Braun s’est rendu aux Américains à la fin de la Seconde Guerre mondiale.
Il avait travaillé sur le missile balistique à fusée V2 nazi et a poursuivi ses recherches lorsqu’il a été amené en Amérique. La fusée V2 a constitué la base de la technologie des fusées que la NASA allait utiliser dans la course à l’espace.

De 1974 à 1977, Wernher Von Braun a commencé à parler en privé à Carol Rosin, une collègue d’une grande entreprise aérospatiale, Fairchild Industries, d’une série de « cartes » de faux drapeaux mondiaux inventées de toutes pièces, comme les impacts d’astéroïdes et l’invasion extraterrestre, qui conduiraient à la militarisation de l’espace et inaugureraient un nouvel ordre mondial. Aujourd’hui, plus de 40 ans plus tard, la séquence prédite par Von Braun semble être sur le point de se réaliser alors que les médias grand public spéculent de plus en plus sur les impacts d’astéroïdes et l’invasion extraterrestre dans ce que beaucoup considèrent comme des cas de programmation prédictive.

Étant donné le passé de Von Braun en tant qu’ancien nazi et l’existence d’une colonie nazie dissidente en Amérique du Sud et en Antarctique après la Seconde Guerre mondiale, qui cherchait à établir un quatrième Reich, une question clé est de savoir si l’avertissement de Von Braun était authentique ou s’il faisait partie d’une tromperie du 4ème Reich.

Pour répondre à une telle question, il est important de comprendre pourquoi Von Braun est allé travailler avec Fairchild Industries, où il a appris la séquence prévue de cartes de faux drapeau qui sont discutées lors des réunions de conseil d’administration, comme le décrit Rosin dans la première partie de cette série.

Werner vonBraun_moon-landing-apollo-

Après que la NASA ait pris la décision de mettre fin au programme Apollo, Von Braun a décidé de se retirer le 26 mai 1972, six mois avant le lancement d’Apollo 17, la dernière mission d’alunissage. Il avait été le directeur du Marshall Space Flight Center de la NASA (1960-1972), où il dirigeait les équipes d’ingénieurs, en grande partie allemands, qui concevaient les fusées Saturn V qui allaient alimenter le programme Apollo.

Von Braun a rejoint Fairchild Industries en tant que vice-président pour l’ingénierie et le développement. Fairchild Industries était l’un des entrepreneurs aérospatiaux secrètement impliqués dans la construction d’une station spatiale « Von Braun » en forme d’anneau, basée sur les premières conceptions de Von Braun pour l’USAF et le National Reconnaissance Office, comme expliqué dans le chapitre 13 de mon livre, le programme spatial secret de l’US Air Force.

Dans le chapitre 12 du programme spatial secret de l’US Air Force (2019), je détaille la manière dont le programme Apollo a été utilisé dans le cadre d’un accord conclu entre l’administration Eisenhower et la colonie allemande basée en Antarctique, également connue sous le nom de Quatrième Reich.

Le travail de Von Braun à la NASA consistait à tromper le public américain sur le potentiel des voyages spatiaux propulsés par fusée, tout en s’assurant que le programme spatial allemand en Antarctique disposait de toutes les ressources et du personnel nécessaires pour que ses engins à propulsion électromagnétique puissent commencer la colonisation de l’espace sur la Lune, Mars et ailleurs dans notre système solaire. En bref, si le programme Apollo a permis aux Américains d’aller sur la Lune, il a permis aux Allemands d’aller sur Mars et au-delà.

En échange de son aide secrète par le biais du programme Apollo, l’armée américaine a obtenu une assistance scientifique dans ses efforts d’étude et de rétro-ingénierie des technologies extraterrestres capturées par les anciens scientifiques nazis qui ont été amenés aux États-Unis dans le cadre de l’opération Paperclip (1945-1959). Nombre d’entre eux travaillaient secrètement pour le Quatrième Reich, soit volontairement, soit sous la contrainte.

Werner Von Braun faisait partie d’un groupe restreint de scientifiques chargés de l’opération Paperclip, à qui l’on a demandé d’analyser les restes du crash d’un ovni à Roswell en 1947, pour l’US (Army) Air Force, tels qu’ils ont été révélés dans un document de Majestic 12 ayant fait l’objet d’une fuite, intitulé Counter Intelligence Corps/Interplanetary Phenomenon Unit Report :

Sélection de scientifiques du Comité consultatif général du Commissariat à l’énergie atomique, notamment DR. J. ROBERT OPPENHEIMER, ont été interviewés au LZ-2 (deuxième site de crash d’OVNI de Roswell) ainsi que d’autres membres. Parmi les spécialistes de PAPERCLIP identifiés au LZ-2, on trouve le DR. WERNER VON BRAUN (Fort Bliss) ; le DR ERNST STEINHOFF (AMC [Air Materiel Command, Wright Field]) et le DR. HUBERTUS STRUGHOLD (LABORATOIRE AÉROMÉDICAL, CHAMP DE RANDOLPH).

Ce document de Majestic, qui a fait l’objet d’une fuite, est classé « niveau d’authenticité moyen à élevé » selon une échelle mise au point par le Dr Robert Wood et son fils Ryan, qui utilise un certain nombre de critères élaborés pour évaluer les documents gouvernementaux ayant fait l’objet d’une fuite. Ce qui aide à corroborer le récit du document sur le rôle joué par Von Braun dans l’évaluation des débris de Roswell en tant que consultant scientifique expert est un ancien opérateur d’engins spatiaux de la NASA, Clark McClelland, qui a interrogé Von Braun sur l’écrasement de l’ovni à Roswell. Von Braun a raconté l’incident à McClelland à condition qu’aucun détail ne soit révélé avant sa mort.

Le Dr. Von Braun a expliqué comment lui et des associés non nommés avaient été emmenés sur le site de l’accident après que le gros du personnel militaire ait quitté les lieux. Ils ont fait un rapide survol du site, a déclaré le Dr Von Braun. Il a raconté que l’extérieur du vaisseau spatial n’était pas en métal comme nous le connaissons, mais semblait être fait de quelque chose de biologique, comme de la peau….

Et oui, il y avait des corps extraterrestres qui étaient gardés dans une tente médicale près de l’OVNI. Les êtres étaient petits, très fragiles et de nature reptilienne. Von Braun a comparé leur peau aux serpents à sonnette que lui et son groupe avaient rencontrés à White Sands. Von Braun était intrigué par la nature des débris. Le matériau était très fin, de couleur aluminium, semblable à un emballage de chewing-gum, selon le scientifique.

La fuite du document Majestic 12 et les souvenirs de McClelland montrent bien que Von Braun et d’autres scientifiques de Paperclip ont activement conseillé l’US Air Force sur les technologies extraterrestres récupérées à Roswell et dans d’autres endroits à partir de juillet 1947.

Le Dr Arthur Rudolph était également un spécialiste allemand des fusées qui a été amené aux États-Unis dans le cadre de l’opération Paperclip. Il a travaillé au Kennedy Space Center et au Marshall Space Flight Center de la NASA en tant qu’architecte en chef des moteurs Saturn 5 qui ont propulsé le programme Apollo et en tant qu’assistant spécial de Von Braun jusqu’en janvier 1969. Rudolph a été identifié comme travaillant avec l’US Air Force dans l’étude et la rétro-ingénierie d’un vaisseau spatial extraterrestre capturé, surtout après sa retraite « officielle » en 1969.

David Adair, qui a conçu un « moteur de confinement à fusion électromagnétique » pour l’US Air Force en 1971, décrit comment Rudolph dirigeait un effort scientifique hautement classifié pour la rétro-ingénierie d’un vaisseau spatial extraterrestre capturé et stocké dans la zone 51. Adair décrit comment Rudolph avait autorité sur les hauts fonctionnaires de l’armée de l’air et était activement aidé par la CIA.

Donc, si les scientifiques allemands de l’Opération Paperclip aidaient l’USAF à étudier et à faire de l’ingénierie inverse sur des technologies extraterrestres, étaient-ils vraiment des assistants ou des agents doubles qui sabotaient les efforts américains ?

William Tompkins, un dessinateur/ingénieur de Douglas Aircraft, TRW, et d’autres grandes entreprises aérospatiales dans les années 1950-70, décrit comment les scientifiques allemands de Paperclip, occupant des postes de direction dans des entreprises, sabotaient les efforts de l’industrie pour construire des systèmes de propulsion électromagnétiques et à champ de torsion.

Et même à Douglas et à TRW, et dans toutes ces autres entreprises, y compris General Dynamics, des personnes de haut niveau jetaient des négatifs sur tout ce que nous essayions de faire. Donc, vous devez poser la question : « Pourquoi ce sabotage a-t-il lieu à un niveau technologique aussi élevé dans le pays, et dans toute l’armée ? » Et, qui leur dit d’essayer de tout arrêter, d’essayer de tout réduire alors que nous essayons de nous aider nous-mêmes ?

Le pouvoir d’un mystérieux Quatrième Reich sur les scientifiques de l’Opération Paperclip, dont certains ont été contraints de saboter les efforts de R&D américains, est illustré par McClelland qui dit avoir personnellement assisté à une conversation avec l’ancien général SS Nazi, Hans Kammler, au milieu des années 60 dans le bureau du Dr Kurt Debus, directeur du Centre Spatial Kennedy, à la NASA. H. Kammler s’était échappé de l’Allemagne Nazie avant son effondrement pour se rendre en Amérique du Sud et en Antarctique afin d’aider le Quatrième Reich à y développer ses bases souterraines.

Clark McClelland

McClelland a décrit la puissante influence exercée sur les scientifiques allemands travaillant pour la NASA qui craignaient Kammler et l’ombre du Quatrième Reich :

« J’ai ouvert la porte de son bureau et j’ai vu deux personnes que je n’avais pas vues au KSC [Kennedy Space Center]. Il m’a présenté aux deux hommes. Il m’a seulement donné leurs prénoms pendant la présentation…. L’un m’a été présenté sous le nom de Sigfried et l’autre sous le nom de Hans…. Tous deux avaient l’air d’officiers du haut commandement nazi…. Aujourd’hui, je suis certain de savoir qui étaient ces deux hommes. J’ai finalement appris d’autres scientifiques allemands que l’un d’entre eux était Siegfried Knemeyer. C’était un officier nazi de très haut rang de l’Oberst dans la Luftwaffe… L’autre homme était difficile à reconnaître jusqu’à ce que je voie une photo de lui plus ancienne, après qu’il soit entré plus tard aux États-Unis. Il s’agissait, à mon avis, de Heinz (Hans) Kammler…. Après la Seconde Guerre mondiale, des rumeurs ont circulé selon lesquelles Kammler avait conclu un accord avec le général George Patton pour qu’il lui remette la technologie allemande top secrète afin de l’aider à faire entrer Kammler aux États-Unis. C’est peut-être ce qui s’est réellement passé. Je crois personnellement que c’est arrivé. »

Ce qui ressort des témoignages d’Adair, McClelland, Tompkins et d’autres, c’est que le complexe militaro-industriel américain a été infiltré avec succès par le Quatrième Reich en utilisant des scientifiques de l’Opération Paperclip qui ont été forcés ou ont travaillé volontairement comme agents doubles. Alors que les scientifiques allemands semblaient fournir une assistance technique aux programmes américains de fusées et autres programmes aérospatiaux avancés, beaucoup d’entre eux sabotaient les efforts de l’industrie américaine pour reproduire les technologies aérospatiales avancées que les nazis avaient conçues à partir d’engins extraterrestres.

Cela soulève naturellement la question de savoir si Von Braun s’était vraiment libéré de toutes les influences nazies alors qu’il dirigeait le Marshall Space Flight Center et construisait les fusées Saturn V pour le programme Apollo, ou s’il était un agent double. Le souvenir qu’Adair se fait d’un avertissement que Von Braun lui a donné à propos de Rudolph suggère qu’en tant que premier directeur du Centre Marshall, Von Braun était sous la responsabilité de Rudolph qui était le directeur du projet de la fusée Saturn V, et plus tard l’assistant spécial de Von Braun : « Le fait est que Von Braun m’a averti que si, pendant mon travail sur la fusée, je rencontrais un homme nommé Dr Arthur Rudolph, je devrais être extrêmement prudent car il était très dangereux. »

Il semble que Von Braun et d’autres scientifiques allemands de Paperclip aient été intimidés par Rudolph qui a presque certainement été recruté par Kammler comme un agent clé du Quatrième Reich. La mission secrète de Rudolph était de contraindre les scientifiques de Paperclip à se soumettre aux ordres des Allemands de l’Antarctique, sous peine de subir de graves conséquences. Si Von Braun a volontairement ou a été contraint de travailler comme agent double pour le Quatrième Reich, cela soulève la question de savoir quel était son véritable programme lorsqu’il a rencontré Carol Rosin chez Fairchild Industries en 1974.

Werner von Braun&JF Kennedy

Von Braun a-t-il dit la vérité à Rosin en l’avertissant d’un complot de Deep State (lEtat Profond) visant à mettre en place une invasion extraterrestre sous faux drapeau pour justifier des armes spatiales, ou bien a-t-il tenté de saboter les efforts militaires américains pour combler un jour le fossé technologique en matière de défense avec le programme spatial secret allemand ?

Le programme Apollo a détourné de précieuses ressources de la recherche scientifique et du développement de systèmes de propulsion électromagnétique et à champ de torsion, que les Allemands avaient maîtrisés pour leur flotte spatiale en Antarctique décrite par divers initiés comme la « Flotte Noire » ou « Nacht Waffen » (armes de nuit).

Comprendre le véritable rôle de Von Braun dans les programmes spatiaux américains Apollo et allemand en Antarctique est un contexte vital pour analyser son opposition ultérieure aux armes spatiales, comme l’a rappelé Rosin. Von Braun était-il réellement engagé dans l’élimination des armes dans l’espace comme il l’a convaincu Rosin pendant les dernières années de sa vie, ou était-il un agent double travaillant secrètement pour les Allemands du Quatrième Reich en Antarctique ?

Tout comme Von Braun et d’autres anciens scientifiques nazis ont convaincu le Congrès américain et la communauté scientifique que la propulsion par fusée était la clé des futurs voyages dans l’espace, en tant que distraction du véritable potentiel des systèmes de propulsion électromagnétique et à champ de torsion, Von Braun semait-il les graines pour handicaper un futur programme spatial militaire américain qui pourrait un jour menacer ou rivaliser avec la flotte noire/navette allemande Waffen par des armes spatiales avancées ?

Source : https://www.exopolitics.org/author/dr-michael-salla/

Carol Rosin : Wernher von Braun m’a dit en 1976 que leur dernière carte serait la menace Extraterrestre

« J’ai rencontré feu le Dr Wernher Von Braun au début de l’année 1974, à l’époque où Von Braun était en train de mourrir d’un cancer, mais il m’a assuré qu’il vivrait assez longtemps afin de me parler du jeu qui se jouait, ce jeu étant l’effort pour armer l’espace, pour contrôler la planète depuis l’espace et l’espace lui-même. Il m’a demandé d’être son porte-parole, d’apparaître dans les occasions où il était trop malade pour parler, et je l’ai fait. Il m’a aussi demandé de sensibiliser les décideurs et le public aux raisons pour lesquelles nous ne devrions pas implanter d’armes dans l’espace… et aux alternatives, à la manière dont nous pourrions construire un système spatial coopératif. Ce qui m’a le plus interpellé, c’est une phrase qu’il m’a répété à maintes reprises. Et c’était la stratégie qui était utilisée pour éduquer le public et les décideurs, et les tactiques de peur, l’image que l’on donnait du système d’armement. Et c’est ainsi que nous identifions un ennemi. L’ennemi au début, disait-il, l’ennemi contre lequel nous allons construire un système d’armes basé dans l’espace. D’abord les Russes vont être considérés comme l’ennemi, puis les terroristes seront identifiés… puis nous allons identifier les fous du tiers monde, que nous appelons maintenant les nations préoccupantes. L’ennemi suivant étant les astéroïdes… et contre les astéroïdes, nous allons construire des armes basées dans l’espace. Et le plus drôle dans tout ça, c’était contre ce qu’il appelait les extraterrestres, ce sera la dernière carte. Pendant les 4 années où je l’ai connu et où j’ai fait ses discours à sa place, il me parlait de cette dernière carte. « Et rappelez-vous Carol, la dernière carte est la carte des extraterrestres! », « et tout cela est un mensonge », disait-il.

Carol Rosin – La fausse invasion extraterrestre

Dr. Steven Greer (médecin et ufologue américain) :

« La fausse opération concernant une invasion extraterrestre a été mentionnée par de nombreux auteurs du Nouvel Ordre Mondial au fil des années. Les méchants projettent de se débarrasser d’un grand nombre de personnes par le biais de guerres artificielles, d’épidémies, de maladies induites par des vaccins, d’empoisonnements chimiques, de camps de concentration, d’assistance extraterrestre malveillante et de changements planétaires par la technologie. C’est ce qu’ils veulent, mais il se peut que leur stratégie échoue au final. Les braves gens de cette terre sont aidés plus que jamais à surmonter les forces obscures de la tyrannie et de l’esclavage. L’un des rares aspects positifs concernant les tragédies comme la destruction des tours jumelles le 11 septembre, est que peut-être, juste peut-être, les gens prendront au sérieux – aussi peu plausible que cela puisse paraître – la possibilité de l’existence d’une entité transnationale, para-gouvernementale et obscure qui a pu garder secrètement le dossier des ovnis. Le témoignage de centaines d’experts gouvernementaux, militaires et d’entreprises a établi ceci : les ovnis sont réels, certains font partie du programme secret du gouvernement obscur et d’autres proviennent de civilisations extraterrestres. Il existe un groupe chargé de bien garder ce secret afin que la technologie derrière les ovnis puisse être protégée pendant le temps jugé nécessaire. Cette technologie finira par remplacer le besoin de pétrole, de gaz, de charbon, d’énergie nucléaire ionisante et d’autres systèmes énergétiques centralisés et hautement destructeurs. Aussi immense que soit l’enjeu, il en existe un bien plus grand : c’est le contrôle par la peur. Werner von Braun en a parlé au Dr Carol Rosin, sa porte-parole pendant les 4 dernières années de sa vie. Pour lui, il s’agissait d’une machine démoniaque. Le complexe militaro-industriel appuyé par les renseignements et la recherche passerait aisément de la Guerre Froide envers les nations rebelles au terrorisme mondial, jusqu’à la victoire finale. Il y aurait alors une fausse menace venue de l’espace pour justifier l’éventuelle dépense de milliards de dollars en armes spatiales. De cefait, le monde serait induit en erreur par une menace venue de l’espace dont la finalité est de soumettre la planète toute entière à la peur, dans une atmosphère dominée par la guerre et le militarisme. Des armes placées dans l’espace sont déjà prêtes, dans le cadre d’un programme spatial parallèle secret qui fonctionne depuis les années 60. Les technologies de simulation holographique de l’espace sont mises en œuvre, testées et prêtes à l’emploi. Si l’on y ajoute l’atmosphère actuelle dominée par la peur et la manipulation, le risque de dégrader notre capacité de jugement collectif est bien réel. Mais sachez que s’il avait une menace venant de l’espace, nous l’aurions su dès que les humains ont commencé à faire exploser des armes nucléaires et à organiser des vols spatiaux habités. La menace est entièrement humaine. La guerre dans l’espace, pour remplacer la guerre sur Terre, n’est pas une évolution, mais une folie cosmique. Un monde si uni par la peur est pire qu’un monde divisé par l’ignorance. Le temps est venu de faire un grand saut vers l’avenir, un saut pour sortir de la peur et de l’ignorance, pour aller vers une ère ininterrompue de paix universelle. Sachez que c’est notre destin. Et il sera à nous dès que nous l’aurons choisi. »

Les inventions futuristes de Von Braun

Au début des années 50, le public américain semblait avoir un appétit insatiable pour la science-fiction. Il semblait que dans le sillage de la bombe atomique, tout était possible. Wernher von Braun a considéré cette fixation comme une occasion de faire partager son rêve d’exploration au public et a lancé un plan visant à transformer la science-fiction en réalité.

En 1952, il captura l’imagination du public avec une série d’articles illustrés dans le magazine Collier’s, décrivant la vie dans l’espace. Et c’est deux ans plus tard que von Braun a fait équipe avec peut-être le seul homme aussi passionné que lui à l’idée de transformer les rêves en réalité : Walt Disney.

Dans les années 50, lorsque les voyages dans l’espace semblaient fantastiques, Wernher von Braun s’est en effet associé à Walt Disney pour convaincre un public sceptique qu’il était non seulement possible de placer un homme sur la lune, mais que cela se produirait de son vivant. Au cours de trois films, von Braun a utilisé les artistes modèles et animateurs de Disney pour illustrer sa vision du futur programme spatial américain. C’est le chemin elliptique que la fusée va suivre, à l’aller et au retour. Nous devons viser le vaisseau bien en avant de la lune pour qu’ils arrivent tous les deux au même moment dans l’espace. Dans ces films, regardés par environ 42 millions de personnes, von Braun prédit avec audace, non seulement comment envoyer les hommes dans l’espace, mais aussi l’utilisation de combinaisons de protection, de véhicules de débarquement lunaire, de stations spatiales en orbite et même de voyages habités vers Mars.

Tout en poursuivant ses travaux de conception de missiles militaires, von Braun a publié une série de livres et d’articles de magazines décrivant ses concepts d’atterrissage lunaire, d’une mission habitée sur Mars, et même d’une station spatiale en orbite.

Il imaginait une immense roue tournant lentement à trois tours par minute. La force centrifuge résultante produirait une gravité artificielle pour les hommes. Les sols étaient placés de manière à ce que les hommes se tiennent la tête vers le moyeu.

Bien qu’ils avaient à l’époque les connaissances théoriques nécessaires pour faire un voyage sur la lune, il faudra encore de nombreuses années avant que leurs plans puissent se concrétiser pleinement.

Wernher VON BRAUN : 

« Si nous devions commencer aujourd’hui par un programme spatial organisé et bien soutenu, je pense que dans la pratique, une fusée-avion à passagers pourrait être construite et testée d’ici dix ans. »

Mais pourquoi Von Braun était-il si déterminé à voyager dans l’espace ? Wernher Von Braun était vraiment le visage scientifique public du programme spatial américain. En passant, il était obsédé par l’idée d’aller non seulement sur la Lune, mais également d’aller au-delà et de construire des colonies sur Mars.

L’accord consistait à construire une fusée qui n’atteindrait pas seulement quelques centaines de kilomètres, mais une fusée pouvant atteindre un quart de million de kilomètres jusqu’à la Lune.

Von Braun est allé travailler sur un Jupiter-C, qui était un V-2 amélioré. Mais ce qui est incroyable, c’est qu’il est passé d’un V-2 amélioré à un Saturn F-1, qui est, même aujourd’hui, le plus puissant, le plus fiable et le meilleur moteur de fusée qui ait jamais existé, même s’il l’a fait il y a 50 ans.

Von Braun était-il guidé par les extraterrestres ?

Mais qui était ce génie en ingénierie avec une vision aussi extraordinaire pour l’avenir ? Pourquoi croyait-il si fermement que l’homme pouvait et devait voyager dans l’espace ? Et qu’est-ce qu’il s’attendait à trouver quand nous serions arrivés là-bas ? 

Wernher von Braun était un mélange de scientifique, d’ingénieur et de visionnaire. Von Braun était cette combinaison rare, et peut-être le visionnaire mystique en lui a-t-il élevé son travail au-dessus de la sphère commune des réalisations scientifiques et techniques.

Certains partisans de la théorie des anciens astronautes croient que le génie du garçon pourrait avoir été guidé par des forces d’un autre monde. Peut-être a-t-il puisé son inspiration dans la science-fiction. Cela venait peut-être de son imagination et de sa vision de ce que devrait être l’avenir. Ou peut-être qu’il a été inspiré par quelque chose d’extraterrestre. Une sorte de contact extraterrestre aurait pu avoir lieu avec Wernher von Braun. Quelque chose ou quelqu’un aurait pu l’atteindre et voir où nous devions nous rendre en tant que civilisation et lui donner les outils et les idées dont il avait besoin pour pouvoir se frayer un chemin vers l’espace.

Certains ont suggéré que des personnes comme Albert Einstein, Tesla, aient eu cette intervention extraterrestre; qu’ils ont eu accès à cette abondance de connaissances. Et la question s’est posée pour Wernher von Braun ? Était-il aussi l’un d’entre eux ? En raison de sa vision, les idées étaient incroyables pour leur époque. Les extraterrestres auraient-ils pu choisir Wernher von Braun pour propulser l’humanité sur la lune et au-delà, comme le proposent certains théoriciens ? 

Peut-être que d’autres indices peuvent être trouvés en examinant le lien de von Braun avec une mystérieuse institution nazie connue sous le nom d’Ahnenerbe.


Choses importantes à retenir concernant la divulgation du dossier OVNI par le gouvernement...

Il est dommage que les grands médias et les gouvernements occidentaux aient répandu autant de fausses informations. Les gens leur font implicitement confiance, ce qui leur permet de déformer facilement la vérité à leurs propres fins. Ainsi, même s’ils font des remarques officielles sur les ovnis, il est peu probable qu’ils soient honnêtes. Mais il devrait être clair pour quiconque a fait des recherches sur ce sujet que les personnes puissantes et influentes de ce monde prennent le dossier ufologique très au sérieux. Pourquoi attendons nous que le gouvernement ou les médias vérifient quelque chose pour croire que c’est vrai ? Pourquoi supposons-nous que quiconque n’a pas ces références officielle, ment, est fou, ou les 2 ? Si nous faisons simplement nos propres recherches, nous pourrions arriver à nos propres conclusions et nous ne serions pas aussi facilement trompés lorsque ces sources officielles nous mentent. Il y a tellement d’informations de de preuves qui confirment, non seulement, l’existence des ovnis, mais aussi celle des extraterrestres. Nous n’avons pas besoin que le gouvernement nous dise ce qui est déjà apparent. Nous devons faire nos propres recherches indépendantes et penser par nous-mêmes. Est-il possible que certains groupe puissants qui contrôlent les gouvernements utilisent le phénomène extraterrestre pour tromper le public ? Cela semble certainement plausible! 

Nous vous laissons avec cette citation d’un des mentors de Braun, un des pères fondateurs de l’astronautique, Herman Oberth :

« Ma thèse est que les soucoupes volantes sont bien réelles et qu’il s’agit de vaisseaux spatiaux provenant d’un autre système solaire. Je pense qu’elles sont peut-être habitées par des observateurs intelligents qui sont membres d’une race qui a peut-être étudié notre planète pendant des siècles. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s