Les NAZIS et les OVNIS

La technologie OVNI du 3ème Reich

Lorsque la Seconde Guerre mondiale a éclaté en septembre 1939, de nombreux objets volants non identifiés ont été repérés au-dessus de l’Allemagne hitlérienne. Bien que le terme OVNI n’ait pas encore été inventé, les Alliés pensaient que les bogeys, comme on les appelait à l’époque, étaient de nouveaux avions de combat développés par les nazis.

Mais les premiers avions de combat à réaction, le Messerschmitt ME-262 allemand, n’ont pas été déployés par l’armée de l’air allemande avant 1943. Il est certain que les systèmes de propulsion nazis et leur technologie aéronautique étaient à la pointe de la technologie. Ils ont eu le premier chasseur à réaction opérationnel à participer à un combat. Ils construisaient des avions et effectuaient des vols d’essai qui ressemblaient incroyablement aux OVNIS qui sont rapportés, même aujourd’hui. Ils avaient grandement avancé la technologie des fusées.

Il y a longtemps que les rumeurs parlent de projets nazis de construction d’aéronefs utilisant la technologie ovni. Est-ce de fausses rumeurs ou était-ce la réalité ?

L’arsenal fantastique des Nazis

Les informations dont on nous a parlé concernant la seconde guerre mondiale sont fausses. Comme certains le pensent, Adolf Hitler a-t-il fondé ses projets de domination mondiale sur des connaissances extraterrestres secrètes ? Les nazis cherchaient-ils une technologie que les anciens possédaient par le passé ? Et l’armée allemande a-t-elle développé un arsenal de soi-disant « armes prodigieuses » basées sur des technologies extraterrestres avancées ? Non seulement ils ont pu annuler la gravité, mais ils pouvaient aussi manipuler le temps.

Des extraterrestres ont-ils vraiment contribué à façonner notre histoire ? Et si oui, quel était leur lien avec les nazis de Hitler et la Seconde Guerre mondiale ? Pendant la seconde guerre mondiale, l’Allemagne possédait l’armée la plus avancée du monde sur le plan technologique. Des armes telles que les avions à réaction, des bombardiers de précision et des missiles guidés, tous conçus dans le seul but d’aider les nazis et leur chef, Adolf Hitler, à mener une guerre-éclair en Europe et à créer un « troisième reich » ou empire qui régnerait sur le monde.

Ils ont développé deux incroyables armes. L’une était le bombardier V-1, littéralement le premier missile de croisière. Et l’autre était le V-2, le premier missile balistique. Le programme de fusées allemand avait des années d’avance sur tous les pays alliés. À la fin de la guerre, ils développaient le A-10, également connu sous le nom de « fusée new-yorkaise ». Cela vous donne donc une idée de ce qu’ils pensaient faire.

Ils avaient également un projet qu’ils appelaient « la fusée Mars ». Même pour leurs ennemis, les scientifiques allemands faisaient l’envie du monde entier. Mais quelle était la source de leurs incroyables réalisations ? Étaient-ils simplement plus intelligents que leurs homologues d’autres pays ? Ont-ils reçu plus de fonds et de ressources pour leurs recherches ? Ou étaient-ils guidés par d’autres forces, éventuellement extraterrestres ? 

Hitler disait toujours qu’il avait accès à la technologie la plus avancée, que les nazis l’emporteraient dans la Seconde Guerre mondiale. Une question très importante à se poser est : Qu’est-ce qui donnait à Adolf Hitler la confiance en soi nécessaire pour affirmer à des masses de gens qu’il allait véritablement conquérir le monde ?

Les fusées V-2

En 1933, Adolf Hitler accéda au pouvoir et commença à consolider les institutions militaires, politiques et économiques allemandes sous le contrôle de son appareil du parti nazi. Pendant des années, Wernher von Braun a évité de devenir membre du parti nazi, mais le 12 novembre 1937, il lui a été commandé de le rejoindre. D’après ce qu’il en a dit, il n’avait pas le choix. Il s’agissait de faire cela ou de subir le même sort que tous ceux qui ont désobéi aux nazis avec une mort certaine.

Werner Von Braun ne pensait pas que le mouvement nazi était la voie à suivre, mais c’était un moyen de lancer la fabrication de ses fusées.

En 1944, avec l’aide d’un financement supplémentaire du gouvernement allemand, von Braun lança les bombes volantes, rebaptisées le V-2, ou « Arme de Vengeance » (Vergeltungswaffe 2). Alors que la première fusée de von Braun n’a atteint que 2,25 km, le V-2 a grimpé à une altitude de 96 km, et est devenu le premier objet fabriqué par l’homme à atteindre l’espace.

La fusée V-2 était une fusée à un étage, à combustible liquide, qui ne pouvait être comparée à aucune autre fusée à l’époque, car il n’y en avait pas d’autres. Il y avait eu des fusées en développement. Mais ce que von Braun a été capable de faire avec le V-2 a été de combiner la théorie avec l’application pratique et de développer la première fusée capable d’atteindre l’espace.

Comment von Braun a-t-il pu faire avancer le programme de fusées allemand en seulement quelques années ? Était-ce dû à une nation désespérée qui lui fournissait des sommes considérables en argent et en matériel ? Ou pourrait-il y avoir une autre raison ?

https://www.ikaris.fr/fr/numeros-version-pdf/34-magazine-n1-version-pdf.html

Hitler s’est inspiré de la Golden Dawn

À la fin du XIXe siècle, Aleister CrowleyH. G. WellsBram Stoker, auteur de Dracula, Jules Verne, auteur de De la terre à la lune, faisaient tous partis d’une société appelée The Golden Dawn. Dans cette société, ils croyaient réellement en l’existence, non seulement des ovnis, mais des extraterrestres.

Cette culture a influencé Hitler à la fin des années 20 et au début des années 30. En cherchant les origines de la race aryenne, ils se sont rendus jusqu’en Inde où se trouvent les textes védiques qui parlent d’ovnis. Donc, Hitler, à sa manière, était un croyant aux OVNIs et cherchait à développer sa propre version d’OVNI, basée sur les textes védiques. Le but était d’avoir un wunderwaffen impressionnant, une arme miracle, qui mettrait fin à la guerre.

Le 1er juillet 1935, Heinrich Himmler, commandant de la SS de Hitler, a créé à Ahnenerbe un institut nazi d’élite censé mener des recherches sur l’histoire culturelle et archéologique des Allemands. Cependant, son véritable objectif s’est révélé bien plus étrange. Ahnenerbe était basée sur l’idée que la race aryenne était la descendance la plus directe des dieux antiques, probablement extraterrestre. Une partie de leur travail consistait à aller littéralement à travers le monde à la recherche d’artefacts occultes spéciaux. Des artefact comme l’Arche d’Alliance et le Saint Graal.

Von Braun est devenu étroitement associé à eux grâce à son association avec les SS et avec Heinrich Himmler. Et l’une des principales raisons à cela était qu’ils avaient l’impression que les fusées étaient presque un secret mystérieux, une sorte de magie noire qui leur permettrait de dominer le monde.

Au moment où la Seconde Guerre mondiale éclatait en Europe, Ahnenerbe développa ses recherches sur des programmes d’armement secrets et Himmler fit de von Braun le directeur technique du grand centre de recherche expérimental allemand situé à Peenemunde, au nord-ouest de l’Allemagne. C’est au cours de ces dernières années que von Braun a fait progresser la science de la propulsion, de l’aérodynamique et des systèmes de guidage de fusée au-delà de ce que tout le monde avait pensé possible. Mais où auraient-ils obtenu ce genre de connaissances si rapidement ? L’une des raisons possibles est que les Ahnenerbe, grâce à leurs recherches, ont découvert la technologie lors de certaines de leurs expéditions visant à trouver des vestiges antiques mais en réalité leur recherche de technologies anciennes.

Est-il possible que les Ahnenerbe aient découvert des artefacts qui les ont aidés à faire avancer leurs recherches sur les armes ?

Bien que les nazis n’aient jamais développé cette arme dite miracle, la wunderwaffen, des rapports sur d’étranges machines volantes dans l’espace aérien allemand ont continué tout au long de la guerre.

Mais alors qu’est-ce que les pilotes alliés signalaient-ils ? 

Les Foo Fighters

Dans les années 1940, alors que les vagues de bombardiers américains effaçaient littéralement des villes allemandes – Dresde, Hambourg, Berlin –, lors de ces raids, les pilotes de chasse américains voyaient ces boules de lumière arriver sur leurs avions. Ils ne savaient pas ce qu’ils étaient. Au début, ils pensaient que c’était des armes secrètes allemandes. Alors ils les ont appelés Foo Fighters.

Le mot feu en français est « feu », et c’étaient des boules de feu. Au lieu de Feu Fighters, ils étaient des Foo Fighters.

Ils ont été vus en grand nombre en Allemagne et en Europe occidentale, où ils ont été décrits de diverses manières comme des engins structurés, ou tout simplement comme des boules de lumière. C’était tellement important, à l’époque, que les militaires ont commencé à s’en rendre compte et ont entrepris d’enquêter sur ces choses. Il y avait des centaines de cas. Aucun ne semblait être très nocif pour les avions. Mais ils étaient partout ! 

Curieusement, lors de l’apparition des Foo Fighters, les avions alliés subissaient parfois des pannes mécaniques. Et ce qui est peut-être le plus troublant, c’est que certains pilotes ont déclaré avoir survolé ces objets comme s’ils n’avaient pas de masse.

On n’a jamais découvert ce qu’étaient les Foo Fighters ni d’où ils venaient, mais la théorie selon laquelle il s’agissait d’une sorte d’arme secrète allemande était largement acceptée par les pilotes alliés à cette époque.

source : http://www.dramatic.fr/ovni-nazi-p767.html

Pourquoi Foo Figthers ?

Bizarre nom pour des phénomènes lumineux observés par des pilotes militaires ! Selon les descriptions, il s’agissait soit de disques ou de triangles lumineux mais la plupart du temps ces compagnons de vol insolites avaient la forme de sphères, grosses comme des ballons de football. Elles étaient vus aussi bien de jour que de nuit mais les observations les plus saisissantes ont été faites par les équipages d’appareils de reconnaissance, de chasse ou de bombardiers affectés à des missions nocturnes.

De petites sphères lumineuses venaient se mêler aux formations d’avions et les suivaient pendant plusieurs minutes (2 à 3 minutes en moyenne, voire même un quart d’heure), certaines se plaçant à quelques mètres seulement des appareils ! D’après les équipages, ces boules exécutaient toutes sortes de manœuvres incroyables, faisant preuve d’une grande agilité et d’accélérations peu communes. Ces sphères ont pu même être vus se mêlant à des groupes d’avions en plein combat tournoyant. Leur couleur était le plus souvent blanche mais des jaunes ou rouges ont pu être aperçues.

Les premiers rapports datent de 1941 et les manifestations ont atteint un pic lors de la traversée du Rhin par les troupes alliées en 1945, après un calme de plusieurs mois en 1943. Mais attention, ce ne sont pas des histoires américano-américaines ! Ces « choses » ont été vues également par des Britanniques, des Allemands et même des Japonais.

Alors évidemment, ces petites choses qui narguaient les aviateurs et qui avaient des caractéristiques de vol qui faisaient passer le P-51 Mustang pour un U.L.M. sous-motorisé inquiétèrent quelques peu les autorités militaires. Les Allemands crurent à un avion ultra-secret américain et les Américains à une arme secrète allemande.

Foo Fighter fait référence à la bande dessinée comique de William Holman « Smokey Stover », une œuvre très populaire à l’époque. Le comics conte les diverses aventures absurdes d’un pompier assez dingo, Smokey Stover, et son chef Cash U. Nutt, qui luttent contre le feu dans un véhicule à deux roues, la Foo Mobile.

D’après son neveu, sur le site dédié à son oncle Bill Holman, Foo viendrait d’un mot chinois vu sur le pied d’une statue dans le quartier de China Town de San Francisco et qui signifie « Bonne chance » mais certains pensent que le mot est une déformation du français « Feu » en « Foo », d’ou Foo Fighter (fire fighter> feu fighter> foo fighter).

Le terme aurait été employé à l’origine par un opérateur radar du 415th Night Fighter Squadron (escadron de chasse de nuit) basé alors à Dijon. Volant sur Northrop P-61 Black Widow,  les aviateurs auraient signalés, lors d’un débriefing du 27 novembre 1944, qu’ils avaient été suivis par une boule rouge. Fan des BD de Bill Holman, l’opérateur radar du SCR-720 (radar du Black Widow) aurait jeté sur la table un exemplaire de l’album « Smokey Stover: the Foo Fighter » avant de déclarer « It was another one of those fuckin’ Foo Fighters! » (c’était encore un autre de ces satanés Foo Fighters!).

Peut-être un rapport avec la Foo Mobile qui est sphérique et rouge, en couverture du livre ? Il y a plusieurs interprétations mais personne ne semble certain de ce qui a germé dans l’esprit de la personne qui a « pondu » le terme pour le raccorder aux comics. Quoi qu’il en soit, en l’absence de terme officiel pour nommer ces apparitions, le terme Fuckin’Foo Fighters fut repris par les autres pilotes, puis ensuite relayé par la presse sous le nom de Foo Fighters tout court.

Alors bon, oui, puisque vous vous posez la question, le nom du groupe de David Grohl fait référence aux apparitions de la Seconde Guerre mondiale!

Les Foo Fighters sont-ils les premiers « Objets Volants Non identifiés »?

Si le terme date de la Seconde Guerre mondiale, la première observation d’un OVNI ou PAN depuis une machine volante daterait de janvier 1916 où un pilote britannique  du Royal Flying Corps (l’ancêtre de la Royal Air Force) a observé un Zeppelin « avec une rangée de fenêtres qui ressemblait à celle d’une voiture de chemin de fer ». Pensant à une attaque allemande il a ouvert le feu sur le dirigeable plusieurs fois. La rangée de lumières s’est élevée à la verticale puis a disparu soudainement à très grande vitesse.

Mais que sont-ils ? Il y a plusieurs interprétations:

  • Pour certains ce sont des phénomènes amosphèriques tels les feux de Saint-Elme, des décharges électriques créées par le frottement de l’air sur les ailes des avions, mais cela n’explique pas les formes des Foo Fighters, leurs déplacements rapides et complexes dans le ciel environnant et les formations  observées. 
  • D’autres pensent que c’était dû au stress des missions et les Foo Fighters étaient simplement des hallucinations (vieux refrain bien connu).
  • Des médecins auraient avancés que les points lumineux pouvaient être des « mirages », dû à la persistance rétinienne après l’exposition aux obus traçants de la FlaK allemande.
  • La probabilité que cela soient des engins secrets est exclus car même actuellement la technologie humaine n’est pas capable de telles réalisations en aéronautique.
  • Certains ont évoqué l’observation de jets allemands, tels que les Me-263 Komet, mais aucun n’a la manoeuvrabilité évoquée. Aucun avion à réaction ne volait de nuit, mis à part quelques essais avec le biréacteur Messerchmitt Me-262. De plus, la flamme d’une tuyère n’a pas grand chose à voir avec une sphère ou un triangle. 
  • D’autres pensent à des appareils artificiels venant d’ailleurs, peut-être conçus par des intelligences extra-terrestres, que l’on a nommé ensuite OVNI, soucoupes volantes, etc… Les plus petits pourraient être simplement des drones guidés ou autonomes.

Mais, 60 ans après, le mystère reste toujours entier.

source : http://mondedestef.over-blog.com/article-les-foo-fighters-83602389.html

Fabrication de vortex à mercure

Le Troisième Reich aurait-il pu disposer d’une technologie plus avancée que même nos avions contemporains les plus modernes ? Certains pensent que les nazis ont mis au point un mécanisme avancé sur lequel les scientifiques travaillent encore – une technologie anti-gravité alimentée au mercure.

Cela implique que le mercure se trouve dans un système fermé, comme une ampoule de verre. Une fois que le mercure se met à tourner de manière gyroscopique dans un système fermé, cela crée un vortex. C’est un vortex électrifié, qui émet aussi une lumière très brillante. Et en fait, de nombreux ovnis sont décrits comme étant exactement cela.

Vers la fin de la Seconde Guerre mondiale on sait que les Allemands ont commencé à produire d’énormes quantités de mercure. Et en fait, dans un certain nombre de sous-marins qui ont été coulés plus tard – l’un a été coulé près de Singapour, un autre en Norvège – et qu’on a retrouvé il y a quelques années à peine, toute leur cargaison était du mercure.

Ce que peu d’historiens ont écrit au sujet des Foo Fighters, qui est apparemment toujours un secret aujourd’hui, c’est qu’il s’agissait d’une sorte de boule de plasma au mercure. Et le but des Foo Fighters était de créer une charge magnétique très intense et un champ autour des bombardiers, ce qui coupait les moteurs et interférait avec les systèmes électriques des avions.

Le crash d’un OVNI en Forêt Noire en 1936

Dans son livre de 1993, Les sociétés secrètes et leur pouvoir au XXe siècle, l’auteur Jan van Helsing a raconté l’histoire d’un étrange accident survenu dans la forêt noire allemande en 1936, trois ans avant le début de la Seconde Guerre mondiale.

Selon van Helsing, les habitants de la petite ville de Fribourg se sont réveillés avec l’impression d’un énorme crash aérien. Mais lorsque les enquêteurs ont examiné les lieux de l’accident, ils ont trouvé un objet étrange en forme de disque. Et à l’intérieur se trouvaient les restes de ce qui semblait être des extraterrestres.

Van Helsing affirme également que quelques heures après l’accident, les troupes de Hitler ont pris possession de l’avion abattu et de son équipage décédé et l’ont emmené à leur quartier général très secret situé au château de Wewelsburg.

On croit que des scientifiques nazis ont alors entrepris la rétro-ingénierie de la technologie découverte à bord du vaisseau endommagé.

Mais existe-t-il des preuves de l’existence même de ce vaisseau spatial extraterrestre ? Et aurait-il été possible de le désosser ? Ce qui existe, ce sont les rapports de scientifiques qui affirment avoir lu des rapports d’analyses effectuées sur cet engin et sur le système de propulsion.

Retro-engineering d’un OVNI

Les Foo Fighters auraient-ils vraiment pu être basés sur une technologie extraterrestre ? Si oui, où les Allemands l’ont-ils obtenu ? 

Les théoriciens des OVNIS parlent de la découverte d’une soucoupe volante qui se serait écrasée dans la Forêt-Noire, près de Fribourg, en Allemagne, en 1936. Certains pensent que des scientifiques allemands ont réparé l’engin afin de tester son énergie et ses systèmes de propulsion. Grâce à la retro-ingénierie, ils ont pu reproduire certaines de ces technologies dites extraterrestres.

Certains théoriciens des anciens astronautes suggèrent que les nazis ont effectivement récupéré quelque chose non pas du monde antique mais d’un monde extraterrestre. Une orbe de lumière multicolore a été vue dans le ciel en 1937 dans le sud-ouest de la Pologne. Et à tous points de vue, c’était une observation d’OVNI. Cet orbe s’est en réalité écrasé au sol. Selon le récit, lorsque les enquêteurs ont atteint le lieu de l’accident présumé, ils ont trouvé un objet étrange en forme de disque. Des responsables nazis auraient emmené l’engin endommagé dans une installation sécurisée à proximité, où il a été examiné par les plus grands experts aéronautiques allemands, dont Wernher von Braun.

Bien qu’aucun reste d’ovni présumé n’ait survécu à la guerre, les ingénieurs allemands développèrent une série d’avions révolutionnaires, dont le premier chasseur à réaction propulsé par une fusée, le premier bombardier furtif et même des véhicules en forme de soucoupe à propulsion par anti-gravité. D’après ce que nous pouvons en déduire aujourd’hui, la technologie nazie à la fin de la Seconde Guerre mondiale était si avancée qu’elle possédait des objets de science-fiction de nos jours, des soucoupes volantes avec des armes à faisceaux anti-gravité ainsi que des triangles volants. Des choses qui sont encore tenues secrètes aujourd’hui.

Les nazis ont-ils pris cet engin et y a-t-il eu une sorte de pacte qui a été conclus ? Les nazis ont-ils récupéré des corps ? Il est difficile de déterminer combien ils en avaient. Y a-t-il eu contact ? Il y a toujours eu cette théorie, à savoir qu’ils avaient capturé un vaisseau et qu’ils procédaient à une ingénierie inverse. C’est très possible. Ils étaient vraiment beaucoup plus avancés que n’importe quel autre pays à l’époque. 

Les difficultés rencontrées en matière d’ingénierie inverse dépendraient un peu de la nature de la source d’alimentation utilisée et de son fonctionnement. À l’heure actuelle, étant donné que notre société est basée sur l’électronique et qu’elle repose presque entièrement sur l’électronique au silicium, si ce n’était pas le cas, cela pourrait être très très difficile. Mais si c’est proche de ce que nous faisons, ce serait probablement assez facile. 

Selon des rapports découverts après la guerre, des scientifiques allemands auraient commencé à expérimenter des technologies anti-gravitation peu de temps après la prétendue découverte de l’engin extraterrestre.

L’un de ces scientifiques était un inventeur autrichien nommé Viktor Schauberger. Il a joué un rôle très important dans la recherche sur les moyens créatifs d’utiliser le mouvement fluidique pour générer des propulsions. Il s’agissait en grande partie d’étudier la façon dont les animaux se déplacent dans l’eau ou dans l’air. Il regarda plus particulièrement la truite qui est capable de rester immobile dans un torrent déchaîné. Et il pensa : 

Les inventions de Viktor Schauberger

Viktor Schauberger a pensé à la façon dont la nature fonctionne. Et il s’est rendu compte que ce n’était pas l’animal lui-même qui se déplaçait, mais l’air ou l’eau qui déplaçait l’animal. Un poisson ne nage pas, c’est l’eau qui le fait nager, et un oiseau ne vole pas, c’est l’air qui le fait voler.

Alors, pourquoi ne pouvons-nous pas faire cela avec des machines en déplaçant l’air d’une manière spéciale pour que le véhicule soit tiré et non pas poussé ?

Viktor Schauberger a mis au point un type de tornade artificielle à moteur à vortex, en quelque sorte, où l’activité du vortex et l’activité gyroscopique pourraient être exploitées avec des liquides tels que l’eau ou le mercure.

Viktor Schauberger a fait de grandes inventions. Des inventions qui ramènent peut-être aux temps anciens. C’est ce qu’on appelle la répulsine. Il s’agissait d’un système de propulsion monté verticalement dans un sous-marin ou dans un avion afin de créer un champ appelé « vide biologique », décrit par Viktor Schauberger. Et l’aéronef ou le sous-marin devrait être aspiré dans ce champ.

La forme particulière de cet appareil a conduit à l’histoire selon laquelle Viktor Schauberger est l’inventeur des soucoupes volantes.

Les allemands s’inspirent des textes védiques de l’Inde

Au moment de son développement, le système de propulsion inverse de la répulsine semblait révolutionnaire, mais Viktor Schauberger pensait avoir redécouvert une technologie ancienne. Schauberger se réfère notamment à d’anciens textes indiens où il lit ces textes selon lesquels les peuples plus anciens utilisaient une sorte de magnétisme fluide qui leur permettait de surmonter la gravité. Selon les premiers textes sanscrits découverts en Inde, des avions appelés Vimanas utilisaient un système de propulsion similaire il y a des milliers d’années.

Est-il possible que des scientifiques allemands aient perçu des textes anciens, comme la Bhagavad-Gita, non pas comme un mythe légendaire, mais comme une source de faits historiques et scientifiques ? Les Allemands étaient les meilleurs savants orientaux au monde. Alors ils ont donc traduit les textes anciens, les textes sanscrit, en allemand. Et les Allemands ont étudié ces anciennes épopées indiennes et se sont familiarisés avec les idées de vimanas.

Et donc, en combinant cela avec cette technologie de vortex et, prétendument, ce disque écrasé de 1936 dans la Forêt-Noire, ils ont ensuite conçu leurs propres conceptions pour ces soucoupes volantes.

Les premières soucoupes volantes allemandes

En 1939, trois ans après l’accident signalé à Fribourg, des scientifiques allemands développèrent leur propre avion en forme de soucoupe volante et l’appelèrent Haunebu.

Les premiers prototypes avaient un diamètre de 25 mètres et étaient habités par un équipage de 8 personnes.

Le Haunebu était un modèle classique de soucoupe volante avec un dôme et des fenêtres sur le dessus, et la base était constituée d’un dôme de grande taille. C’était en quelque sorte un système de foudre globulaire embarqué. Deux dômes produisaient des électrons et des positrons, et les positrons migraient vers le haut de la sphère et la feraient léviter.

On a souvent entendu dire que les nazis avaient fabriqué une soucoupe volante. Et on crois bien que les nazis étaient en contact avec des intelligences non humaines qui leur ont donné la technologie de pointe qu’ils ont développée jusqu’à la fin de la guerre. Mais combien dans le régime hitlérien croyaient réellement en l’existence d’êtres extraterrestres ? À quelle distance étaient-ils du führer ? Et jusqu’où sont-ils allés pour prendre contact ? 


L’Opération Paperclip

Après la Seconde Guerre mondiale, les Américains organisèrent un exercice appelé Opération Paperclip. Les Alliés avaient été confrontés à toute cette technologie étonnante allemande : les moteurs à réaction, les avions à moteur de fusée, tous ces appareils étonnants. Ce programme lancé en secret par la CIA était destiné à recruter d’anciens ingénieurs nazis spécialistes de ces technologies. 

En juin 1945, des responsables de l’armée US tenant des scientifiques allemands ont rapporté que les nazis avaient 25 ans d’avance sur les États-Unis en matière de fusées. Vous devez alors vous demander d’où venait cette connaissance et également si von Braun, qui était vraiment le fer de lance de toute la technologie de fusée nazie, avait également obtenu des informations d’autres sources, peut-être des extraterrestres, qui l’avaient aidé à progresser aussi rapidement dans la technologie de fusée.

Pour vous donner un exemple du matériel collecté par l’Operation Paperclip, dès la fin de la guerre, Werner von Braun et son équipe avaient commencé à concevoir des fusées à plusieurs étages capables d’atteindre les États-Unis. Ils avaient également des projets pour une station spatiale, la station spatiale circulaire classique de science-fiction, et disposaient à cet effet d’un énorme collecteur de lumière solaire, un miroir conçu pour concentrer la lumière du soleil sur la Terre comme une sorte de rayon de la mort.

L’incroyable avancée de l’équipe de conception de von Braun aurait-elle pu résulter de technologies extraterrestres conçues de manière inversée ? Des théoriciens des anciens astronautes disent que oui et soutiennent que les preuves les plus convaincantes ne sont pas l’incroyable technologie réalisée par les nazis, mais les incroyables progrès réalisés après la guerre en Amérique.

Toutes les idées folles de cette équipe ont fait de cette opération un coup très précieux pour les États-Unis. En fin de compte, c’est Von Braun qui a construit la fusée Saturn V qui a emmené des hommes sur la lune.

Une page en anglais du site de la CIA sur laquelle ont peut trouver différents documents relatifs aux ovnis nazi.

La bombe atomique

Berlin, 1938, le monde a fait ses premiers pas vers l’âge atomique lorsque les chimistes allemands Otto Hahn et Fritz Strassmann ont fractionné des atomes d’uranium et ont découvert par inadvertance la fission nucléaire, base de l’énergie nucléaire.

Lorsque vous avez des atomes qui se séparent ou se rejoignent, vous perdez une petite quantité de masse. Il s’avère que la quantité d’énergie en masse est liée à la masse multipliée par la vitesse de la lumière, au carré. Et la vitesse de la lumière est un nombre énorme, c’est ce qui convertit cette petite quantité de masse en une énorme quantité d’énergie.

La nouvelle de la découverte se répandit rapidement dans la communauté scientifique mondiale. Aux États-Unis, Albert Einstein a averti le président Franklin Roosevelt que les progrès pourraient aboutir à la création d’une nouvelle bombe puissante en août.

Comment les scientifiques allemands à Berlin ont-ils pu faire cette découverte avant tout le monde ? Était-ce vraiment une nouvelle percée ? Ou bien ces scientifiques auraient-ils pu redécouvrir une source ancienne de pouvoir inimaginable ? Ont-ils été aidés par des êtres venus d’un autre monde ?

Le Docteur Hermann Oberth qui participait au programme de fusées allemandes a déclaré :  » Nous avons été aidés par des personnes d’autres mondes. « 

Était-il possible que les nazis aient reçu l’aide d’extraterrestres ? Le nucléaire est-il un cadeau apporté par des entités d’origine galactique ?

Herman Oberth : « Ma thèse est que les soucoupes volantes sont bien réelles et qu’il s’agit de vaisseaux spatiaux provenant d’un autre système solaire. Je pense qu’elles sont peut-être habitées par des observateurs intelligents qui sont membres d’une race qui a peut-être étudié notre planète pendant des siècles. »

Les recherches archéologiques des nazis sur le nucléaire

Hitler aurait-il pu être au courant des récits anciens du Mahabharata et de la Bhagavad Gita ? Cela pourrait-il être la raison des voyages archéologiques et scientifiques de l’Allemagne nazie en Inde et en Afrique ? Les nazis cherchaient quelque chose. Ils cherchaient une sorte de technologie que les anciens possédaient et que nous avions perdue, et ils voulaient la trouver rapidement.

Hitler et les nazis ont-ils découvert d’anciens secrets atomiques ? À quel point en sont-ils arrivés à développer l’arme ultime ? Et combien de leur quête a été guidée par une main extérieure ? Lors d’une conférence secrète en février 1942, le physicien allemand Werner Heisenberg a parlé de la construction d’un réacteur nucléaire conçu pour contrôler la fission et permettre la conversion de l’uranium en plutonium.

En termes simples, comment fonctionne la bombe atomique, il s’agit essentiellement de deux étapes. L’élément clé est la séparation de l’uranium. Il faut donc un déclencheur pour que cette réaction se produise. Et puis vous en avez besoin pour avoir ce qu’ils appellent une « masse critique ». Il faut assez de tout cela ensemble pour que, une fois que cela se produise à un endroit donné, cela puisse provoquer la réaction suivante, une série d’explosions, une réaction en chaîne.

Hitler était maintenant sur le point d’avoir une bombe atomique. Mais alors les Allemands ont soudainement cessé d’essayer d’en construire une. Mais pourquoi les Allemands ont-ils abandonné leur programme atomique ? La plupart des historiens traditionnels croient que cela était dû à son coût élevé et à son engagement dans un effort de guerre en perte de vitesse. D’autres suggèrent que les scientifiques allemands manquaient de connaissances ou même qu’ils sabotaient le projet par crainte de ce que Hitler ferait avec cette nouvelle arme. 

Les Allemands ont failli développer une arme qui leur aurait permis de gagner la guerre. Si les alliés ne les avaient pas battus, ils l’auraient sans doute fait et s’ils avaient perfectionné cette technologie, nous parlerions tous allemand à l’heure actuelle.

Mais certains scientifiques nazis auraient-ils pu se tourner vers une arme encore plus perfectionnée, une arme qui permettrait à l’armée de Hitler de voyager à la fois dans l’espace et dans le temps ? 

Die Glocke (la cloche en français) était le nom de code d’un projet top secret qui aurait été développé par les nazis durant la Seconde Guerre mondiale. Cette mystérieuse machine aurait été une expérience de système de propulsion anti-gravité. Ce site top secret des nazis se situe près de la mine de charbon de Ludwigsdorf, aujourd’hui Ludwikowice Kłodzkie en Pologne (coordonnée exacte : 50° 37′ 42.02″ N 16° 29′ 39.32″ E ). De nos jours, des vestiges de l’expérience sont encore présents sur le site. Elle aurait nécessité une quantité très forte d’énergie, ce qui explique qu’une centrale électrique thermique ait été construite à proximité en 1941. Selon certaines rumeurs, cette cloche serait réapparue en 1965 à Kecksburg (USA) soit 20 ans après sa disparition en 1945, et récupérée secrètement par l’armée US qui a étouffé l’affaire.


Pourquoi cacher la vérité ?  

Le président Harry Truman et le Pentagone ne voulaient pas que le peuple américain et le monde découvre une chose au sujet des ovnis. Le président Truman avait de multiples raisons pour couvrir tout, tandis que l’armée n’avait seulement que trois raisons exposées comme suit :  

1- Les OVNIS sont un secret purement « militaire » ainsi, toute la situation devrait demeurer exclusivement sous la juridiction et l’autorité militaire ;  

2 – Prévenir que les russes sachent ce que les militaires savaient à propos des ovnis allemands et ce que l’armée faisait ;  

3- L’armée ne pouvait pas offrir une explication plausible décrivant ce que ces ovnis étaient en réalité et comment nous rassurer que les ovnis ne menaçaient aucunement la sécurité du peuple américain. Avant février 1947, l’armée américaine pensait que les ovnis étaient des extraterrestres. L’OSS et le légendaire Richard Helms ont conclu que les ovnis étaient de fabrication allemande et que les groupes nazis et les groupes occultes à Berlin et Munich, qui avaient une sorte de connexion avec les extraterrestres, faisaient partie intrinsèquement de la création et du développement des ovnis et d’autres énigmatiques machines volantes. En d’autres termes, les ovnis étaient d’origines allemandes et extraterrestres. Pour une période de temps prolongée, les meilleurs scientifiques allemands (nazis ou non) qui ont été recrutés par les américains ne parlaient pas de la véritable origine des ovnis. Certains disaient que les ovnis étaient de fabrication allemande, d’autres, comme le Werner von Braun et le Dr Herman Oberth, admettaient à contrecœur que les allemands avaient obtenus l’aide d’extraterrestres. Une déclaration par le Dr Oberth qui, de facto constate que les scientifiques allemands furent aidés par les extraterrestres.

Après avril 1945, l’armée américaine changea d’opinion concernant la nature et l’origine des ovnis et devint convaincue que les ovnis étaient les résultats de la recherche de Victor Schauberger, du général Dr Dornberger, du Dr von Braun, d’Alexander Lippisch, du Dr Richard Miethe, de Karl Schapeller, du général SS Jakob Sporrenberg, du général Ernst Udet, du Dr Schumann, peut-être de Maria Orsic et ainsi de suite. Ils fondaient leurs convictions sur les brevets originaux des ovnis immatriculés en Allemagne et des dessins, des cartes et des croquis de moteurs, de machines et de vaisseaux inventés par des scientifiques nazis comme, pour n’en nommer que quelques-uns :  

  • Lippisch aérodune, Lippisch DM-1 (Delta Wing Plane),  
  • Le bombardier supersonique et transcontinental Allemand (prototype d’Aurora),
  • La machine circulaire volante d’Arthur Sack, Kreisflügler Sack AS 6 Flugplatz Brandis,

Le ME 163 allemand,  

  • Les données techniques de Rudolph Schriever, 
  • Les esquisses et les plans d’Alberto Fenoglio,  
  • L’Horten 229,  
  • Le brevet de 1939 d’Heinrich Focke de son VTOL HW Rochen Scnellflugzeug,  
  • Les esquisses de la série Geist Vril,  
  • Les croquis d’ovnis trouvés dans les hangars à Letow, Breslaw et Dresde,  
  • Les notes de Karl Haushofer,  
  • Les interrogatoires du général Friedrich Wilhelm Müller,  
  • Les photos de Gerät Andromède,  
  • Les photos et les données techniques de la série RFZ Rundflugzeug (7 types) et   la série Haunebu et bien sûr,  
  • Le Repulsine et le Repulsator de Schauberger, etc. Les ovnis ont été considérés comme un «secret militaire» :  En résumé, les ovnis allemands ont été examinés par l’armée américaine comme une affaire militaire top secrète et, par conséquent, l’opinion publique américaine, les médias ainsi que d’autres intelligences et agences nationales de sécurité ne devaient pas être au courant des ovnis. Seuls les militaires devaient répondre des ovnis.

Hitler est-il mort à la capitulation de l’Allemagne Nazie ou a-t-il été aidé à fuir en Amérique du Sud ?

Penchons nous sur ces mystères bien gardés qui gravitent autour de certaines révélations, notamment sur un grand nombre de choses que les Nazis ont fait après la 2ème Guerre Mondiale. Pourquoi les nazis ont ils eu autant d’intérêt pour certains pays d’Amérique du Sud et plus particulièrement le Brésil, Paraguay, Argentine, Chili, Bolivie, Colombie et d’autres pays encore ?  

Peut-être préparaient-ils à l’avance, quelque chose de bien précis en cas de défaite ? Ou alors voulaient-ils assurer la pérennité de leur régime ? Si tel était le cas, en plus de pratiquer des clonages, des expériences génétiques, et en même temps, préparer le terrain d’un nouveau continent aux ressources écologiques et énergétiques abondantes, est-ce que leur objectif était d’instaurer à nouveau leur puissant empire Aryen-Nazi ?

Hormis ces faits, qu’est-il advenu d’Adolph Hitler, a-t-il péri avec son armée lors de la bataille de Berlin ? s’agissant d’un dirigeant-dictateur courageux comme on nous l’a toujours fait croire, ou bien s’est-il passé autre chose que l’humanité ignore ?

Mais que s’est-il passé en réalité pour Adolf Hitler ? 

Est-ce que ses fidèles subordonnés et ses inconditionnels militaires de toujours l’ont abandonné avec se femme Eva Braun et qu’ensemble ils se soient suicidés comme l’on rapporté des sources officielles que tout le monde croit ? Ou y a-t-il eu autre chose dont on a très peu parlé ? 

D’après des versions apparues dans les années 90, du côté Russe, celles-ci confirment qu’au cours d’une recherche infructueuse les soviétiques auraient trouvé un double d’Hitler suicidé dans une chambre de la chancellerie. Ce qui les a menés à conclure à une forte présomption de manipulation. Par la suite, on a su que les restes d’un corps non-identifiables ont été présentés, mais jamais aucune preuve substantielle n’a confirmé cela, on sait seulement qu’une partie du crâne se trouve aux archives nationales de Russie. Pourtant en 2009 l’archéologue Nick Bellantoni a annoncé, après avoir fait des analyses d’ADN sur les restes trouvés, que le fragment du crâne correspondait à celui d’une femme âgée entre 20 et 40 ans. Ainsi avec ces conclusions, le décès d’Hitler durant la bataille de Berlin a été mis en doute. Alors que s’est-il réellement passé ? Le Führer est-il mort ou non?

Selon de nombreuses preuves mise en avant par l’historien Mariano Llano, celui-ci affirme qu’Hitler a réussi à échapper aux alliés, pour ensuite partir en Argentine en sous-marin, où il aurait bénéficié de l’accueil des Allemands qui se trouvaient déjà là-bas, et du soutien incontestable du Colonel de l’époque, Juan Domingo Perón. L’historien, Mariano Llano, affirme également que Perón en Argentine, tout comme Stroessner au Paraguay étaient des admirateurs du Führer et on peut supposer qu’ils lui ont offert une protection totale, comme à beaucoup d’autres ex-officiers allemands jusqu’en 1970. 

Juan Salinas et Carlos de Napoli, journalistes argentins concordent dans leurs écrits en ce qui concerne la mystérieuse Opération Ultrama Sur, qu’ils comparent avec l’Opération Paperclip à la seule différence que le plan Ultramar Sur a servi à sauvegarder l’élite nazie, alors que celui de Paperclip a servi à s’emparer des développements scientifiques allemands les plus avancés. Hormis les informations de ces journalistes, ce sont également les journaux de l’époque qui en parlent, et toute l’histoire officielle qu’ils ont communiquée n’a rien à voir avec la réalité. 

De plus, il existe des témoignages comme celui de Celestino Quijada et sa mère qui l’ont vu dans une résidence dans la région de Bariloche. Il existe aussi des preuves recueillies par des magazines d’actualité en Patagonie qui ont révélé sa présence, et parlent aussi de la maison où il se serait réfugié. 

Dans un document secret de la CIA du 17 octobre 1955, il y une photo prise en Colombie, où l’on voit Hitler en 1954 avec Phillip Citroën lui-même nazi, selon les affirmations du journaliste d’investigation Abel Basti.

D’autre part, bien qu’à la fin de la guerre on ait annoncé qu’Hitler s’était suicidé dans son bunker avec sa femme, l’Allemagne n’a pas déclaré officiellement sa mort. Et pour quelle raison le gouvernement allemand n’a pas rendu publique son décès, savait-il qu’il était vivant et l’a-t-il parfaitement dissimulé ? Cependant, il n’a pas été le seul à réfuter sa mort, mais aussi le dictateur Staline lui-même, a mis en doute publiquement le décès d’Hitler. Nous pouvons également citer ce qu’à dit l’ex-secrétaire du gouvernement américain Jimmy Byrnes dans son livre : « En parlant franchement » dans lequel il raconte que lors de la conférence en août 1945 à Postdam en Allemagne, lorsque l’on a demandé à Joseph Staline s’il croyait à la mort d’Hitler, le leader soviétique a répondu : « il n’est pas mort, il s’est enfui en Espagne ou en Argentine ».

Alors l’hypothèse selon laquelle Hitler se serait enfui le 27 avril 1945, et quelques jours après, aurait embarqué pour la Patagonie à bord d’un sous-marin, a fait immédiatement la une des journaux des principales agences de presse du monde entier. Mais en plus de ces preuves, il y a la publication d’un livre intitulé ‘Loup Gris : l’évasion d’Adolf’, où le journaliste Gerrard Williams et l’historien Simon Dunstan soutiennent qu’Hitler a simulé son suicide et s’est enfui en Argentine, allant jusqu’à affirmer que les alliés eux-mêmes ont facilité sa fuite. 

Mais est-il possible de s’être enfui alors que son pays tout entier été bombardé par ses ennemies ?

N’était-il pas en l’occurence le Führer du 3ème Reich et ne devait-il pas rester à son poste de commandement jusqu’à la mort ? 

Mais selon les historiens ce ne fut pas ainsi, bien au contraire, il s’est enfui en laissant son peuple à la dérive. Ils affirment qu’Hitler est mort de vieillesse en 1962, 17 ans après sa fuite, ce que d’autres enquêteurs corroborent également. 

Et si les faits se sont passés ainsi, quels accords ont été conclus avec les complices de la plus célèbre évasion de l’histoire ? Selon les preuves recueillis l’énorme prix à payer pour s’échapper, était l’échange de la technologie de nombreux spécialistes nazis. 

Damonte Taborda : « La révolution militaire en Argentine s’est révélée être un complot nazi pour reconquérir la suprématie mondiale… Outre les sous-marins Allemands connus, comme ceux qui sont arrivés en Argentine, d’autres ont été coulés par les membres de l’équipage dès leur arrivée pour ne pas être livrés aux Alliés. Les sous-marins amenaient incontestablement des politiciens nazis, des techniciens et, probablement, Adolf Hitler. »

Philippe Aziz : « L’Argentine est devenue le refuge le plus inviolable des Nazis. Des documents récents et sérieux ont établi d’une manière formelle que Martin Bormann a transféré, par avion, de novembre 1944 à mars 1945, des fonds extrêmement importants (de l’or, des devises étrangères, des titres de bourse et des actions de sociétés). De plus, les agents de la CIA ont pu identifier en 1953, les noms des aviateurs qui ont réalisé ces vols, les banques et les numéros de ces comptes bancaires. Malheureusement, le gouvernement des États-Unis s’est opposé jusqu’à nos jours à la publication de ces enquêtes qui pourraient apporter des révélations intéressantes sur le fameux trésor nazi. »

Len Kasten : « Des informations émanant de différentes sources affirment que l’Antarctique avait été Atlantis auparavant et qu’en réalité ce continent s’était déplacé dans le pôle Sud lors d’une inversion polaire préhistorique. Sachant que les Reptiliens ont habité l’Atlantide, il est fort probable que leur colonie soit restée sous terre après l’inversion des pôles et qu’ils vivent toujours en dessous de l’Antarctique. Il est tout à fait logique de penser que les Reptiliens auraient bien pu encourager les nazis à fonder une colonie avoisinant la leur, probablement comme refuge au cas où la guerre aurait mal tourné. Par ailleurs, il se peut que cette colonie ait pu servir de base à la recherche scientifique et technologique alien-allemande, pour ce qui est des voyages et de la conquête interplanétaires. Les nazis avaient signé un accord avec les reptiliens du Patala (monde souterrain) en 1933, qui consistait au transfert de haute technologie, en Allemagne, dont des engins à propulsion anti-gravitationnelle. Cela explique la raison pour laquelle les nazis décidèrent de faire déménager à Neuschwabenland tous les ingénieurs aéronautiques et les scientifiques impliqués dans le développement des disques anti-gravité, ainsi que leurs prototypes. »

La Nouvelle Souabe est une région de l’Antarctique que l’Allemagne nazie a revendiquée pendant la Seconde Guerre mondiale. Le territoire est situé dans la Terre de la Reine Maud et est en fait la propriété de la Norvège, mais la société allemande continue d’avancer des arguments en faveur du fait que cette zone devrait appartenir à l’Allemagne. Selon la rumeur, des adhérents nazis qui ont été transportés sur la base pendant la guerre vivent encore dans la terre.

Il n’existe pas de données exactes sur l’existence de la vie sous le sol de l’Antarctique, mais il est constamment confirmé que le territoire a été activement exploré par Hitler pendant les campagnes militaires. Bien que les photographies aériennes montrent que le terrain revendiqué par l’Allemagne est recouvert d’une couche de glace et semble totalement inhabité.

Pour la première fois, les discussions actives sur l’existence de la soi-disant base 211 ont commencé après qu’un chercheur allemand ait publié un livre intitulé « Swastika in the Ice ». Dans son ouvrage, il décrit dans les moindres détails toutes les études qui ont été menées sur ordre d’Hitler en Antarctique, et mentionne également les résultats obtenus.

Spéculations sur les activités d’Hitler en Antarctique

Des chercheurs de l’Allemagne nazie auraient découvert des grottes souterraines habitables avec des lacs frais et chauds, dans lesquels on pouvait même nager. En rapport avec cette découverte, un projet a été préparé pour peupler ce territoire unique, selon lequel un groupe de scientifiques avec de la nourriture et les outils nécessaires a été envoyé dans les grottes souterraines. C’est la naissance de la Nouvelle Souabe

Leur objectif était d’explorer les lieux et de préparer le territoire à la vie du peuple « élu ». Avec les mêmes sous-marins, des minéraux ont été fournis à l’Allemagne, qui n’étaient pas suffisants sur le territoire du pays pour réussir la conquête de l’Europe et de l’URSS. C’était une autre preuve qu’Hitler disposait d’une source de réserve pour l’extraction de métaux rares, car les propres réserves de l’Allemagne, selon les calculs des experts, auraient dû se terminer en 1941.

Selon Krantz, en 1941 seulement, la population de la ville souterraine dépassait les 10 000 personnes. Les meilleurs scientifiques du pays y ont été envoyés : biologistes, médecins, ingénieurs, qui étaient censés devenir le fonds génétique pour le développement du nouvel État.

On parlait de l’existence de la base 211 même pendant la guerre, donc immédiatement après son achèvement, le gouvernement américain a envoyé une expédition militaire, dont le but était d’étudier les possessions nazies en Antarctique et la destruction de la Nouvelle Souabe si elle existait. L’opération a été appelée « High Jump », mais il n’était pas possible de sauter haut.

Toute l’équipe de matériel militaire a été vaincue par des avions portant la bannière de la croix nazie. En outre, des témoins oculaires affirment que parmi les avions ordinaires, des vaisseaux plats, semblables à des soucoupes, flottaient dans les airs. La toute première tentative de découverte du lieu mystérieux a eu lieu en 1946, l’expédition a échoué, mais le désir de retrouver les réfugiés d’Allemagne n’a fait qu’augmenter.

L’Union soviétique a également organisé un voyage en Antarctique, pour lequel des fonds colossaux ont été alloués. On sait, grâce aux journaux intimes d’Arkady Nikolayev, que toute l’opération a été menée rapidement et avec de grands risques, ce qui n’est pas typique de l’étude habituelle des lieux naturels. Cependant, il n’a pas été possible de donner des données uniques, ou bien ils ne les communiquent tout simplement à personne. Les mesures gouvernementales visant à découvrir le sous-sol de l’État sont entourées d’un secret absolu, de sorte que la vérité a peu de chances d’atteindre la société de masse.

source : https://en.kuzminykh.org/1533-new-swabia.html

voir article :


Référence cinématographique :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s