Les OVNIS de l’Esprit – Corrado Malanga

Les Révélations d’un abducté sous hypnose

« Nous avions besoin des extraterrestres pour comprendre quelque chose que nous ne voulions et ne pouvions pas voir. L’expérience de l’abduction avait été choisie par notre Conscience pour que nous puissions comprendre à travers elle cette part de nous que nous n’avions pas eu la possibilité de voir. C’était nous la Création, c’était nous les créateurs de tout, même de la part extraterrestre de nous-mêmes »

Les ovnis de l’esprit est le compte rendu fidèle des séances d’hypnose régressive de l’abducté Valerio Lonzi. Ce livre retrace les étapes des recherches de Corrado Malanga, ses difficultés et ses succès, ses incroyables découvertes et les bouleversantes révélations issues du travail de récupération des souvenirs enfouis dans la mémoire de Lonzi. Dans un crescendo émotionnel, cette œuvre constitue un des témoignages les plus soignés du phénomène des abductions extraterrestres et du vécu profond des « répéteurs », ces personnes sujettes de manière répétée à des enlèvements extraterrestres.

Chapitres :

1/ Contexte

2/ Les ovnis et l’évolution de la pensée scientifique en relation avec le pouvoir politique

3/ Œufs de Pâques et surprises

4/ Le début de l’histoire : un cas parfait ?

5/ Le monde onirique de Valerio

6/ La première séance d’hypnose régressive

7/ Un tournant inattendu dans les enquêtes

8/ Autour de la deuxième hypnose

9/ Abduction et science : Galilée ricane, Valerio rêve

10/ Jusqu’au bout

11/ La vérité, rien que la vérité

12/ L’autre rencontre

13/ La vérité se trouve en nous

14/ Être alien, faux souvenirs et doigts de la main : le bestiaire se complique

15/ Abattons le mur des souvenirs!

16/ Utilisations et abus : alors, les extraterrestres sont-ils bons ou mauvais ?

17/ Des hommes ou des cobayes ?

18/ Une histoire fantastique ? Non merci!

La vérité sur les enlèvements par des Aliens

Corrado Malanga est un chercheur en chimie organique, diplômé en 1971 de l’Université de Pise en Italie. En 1981, il étudié à l’Université Pierre & Marie Curie à Paris, la synthèse des polymères de l’oxyde de propylène actifs à la lumière.

En 1983, Il s’intéressera à la chimie des hétérocycles, à la chimie des éléments composés organiques, du nickel et à des nouvelles synthèses de composés naturels. Il publiera une cinquantaine de travaux dans les revues scientifiques internationales.

Il a aussi travaillé pendant 25 ans au CUN – Centre de recherche italien sur les phénomènes ovni – l’équivalent du GEIPAN ou SEPRA. Le professeur Malanga mena une enquête sur un jeune italien, Valerio Lonzi, un cas d’abduction connu aujourd’hui par tous les ufologues italiens. Suite à la publication des résultats de l’enquête, Malanga fut contacté par des militaires, qui lui demandèrent de garder le silence et de collaborer avec l’armée italienne. Il refusa et quitta le CUN après s’être rendu compte que les personnes qui y travaillaient étaient de près ou de loin, impliquées avec les services secrets italiens. 

Les travaux du professeur Corrado Malanga, mettent en évidence la réalité du phénomène des enlèvements d’êtres humains par des extraterrestres. Ce phénomène n’est pas uniquement isolé aux USA, mais il est également présent sur tous le continents. Par exemple en Europe et plus précisément en Italie où le professeur Malanga a étudié le phénomène depuis plus de 35 ans, on estime que le nombre d’abductés y atteindrait le chiffre de 650 000 individus.

Ses recherches ont prolongé les travaux déjà réalisés par Budd Hopkins et le Dr. John Mack, de l’Université de Harvard. Le Pr Malanga est actuellement le seul à apporter une réponse valable à la question des abductions, ainsi qu’à la présence extraterrestre sur notre planète. 

En 10 ans j’ai conduit mes recherches sur des centaines de personnes de tout âge, hommes et femmes de tout rang social qui, sous hypnose ont pu revivre leurs propres expériences d’enlèvements, effacés, mais tout de même enregistrées dans leur inconscient. Et de cette façon nous nous avons compris que plusieurs races extraterrestres, suivant un programme de contrôle et de manipulation génétique qui se poursuit depuis des millénaires, implantant dans le cerveau humain une ou plusieurs « Mémoires Aliens Actives », pour contrôler l’homme et pouvoir exploiter une énergie particulière dont il dispose. 

Nous pourrions définir cette énergie avec ce que nous appelons l’Âme! 

L’Âme, cette vieille et mystérieuse entité dont nous devons, depuis l’enfance, craindre la perte, la vente et dont nous espérons la rédemption. L’Âme, cette énergie immortelle, inaltérable, que beaucoup de races Aliens n’ont plus, ou peut-être qu’il n’ont jamais eu ? C’est une pile inépuisable! Qui ne peut être piégée que dans les séquences de l’ADN humain. Mais il existe un problème, l’Âme a un voltage électrique incommensurablement plus grand que l’énergie dont est constitué un Alien. En tout cas, jusqu’à présent, et je dis bien jusqu’à présent parce qu’ils y travaillent encore nuit et jour sans relâche. Les Aliens ne peuvent en bénéficier directement, sous peine de bruler. Il ne peut en bénéficier qu’au travers de l’homme, parce que l’Âme s’attache uniquement dans le corps de l’homme qui est un piège pour celle-ci. 

Pour un reptilien, ou pour un humanoïde à 6 doigts qui devient chaque jour plus incorporel, pour un « Lux », soi-disant être de lumière qui a perdu son corps, qui sait depuis combien de temps ? Pour suivre dans cette dimension, afin d’avoir accès ensuite à des dimensions supérieures, il faut beaucoup d’énergie. Voilà pourquoi, ils doivent nous la prendre! 

Âme : notre énergie. Voila pourquoi les Aliens nous enlèvent 

L’ Âme, cette vieille et mystérieuse entité dont nous devons, depuis l’enfance, craindre la perte, la vente et dont nous espérons la rédemption. L’ Âme, cette énergie immortelle, inaltérable, que beaucoup de races Aliens n’ont plus, ou peut-être qu’il n’ont jamais eu ? C’est une pile inépuisable! Qui ne peut être piégée que dans les séquences de l’ADN humain. Mais il existe un problème, l’Âme a un voltage électrique incommensurablement plus grand que l’énergie dont est constitué un Alien. En tout cas, jusqu’à présent, parce qu’ils y travaillent encore nuit et jour sans relâche. Les Aliens ne peuvent en bénéficier directement, sous peine de bruler. Il ne peut en bénéficier qu’au travers de l’homme, parce que l’Âme s’attache uniquement dans le corps de l’homme qui est un piège pour celle-ci. 

Pour un reptilien, ou pour un humanoïde à 6 doigts qui devient chaque jour plus incorporel, pour un « Lux », soi-disant être de lumière qui a perdu son corps, qui sait depuis combien de temps ? Pour suivre dans cette dimension, afin d’avoir accès ensuite à des dimensions supérieures, il faut beaucoup d’énergie. Voilà pourquoi, ils doivent nous la prendre! 

Faux abducés

Pour Malanga, il est essentiel de différencier les faux enlèvements des vrais. Le faux abducté a toujours un excellent rapport avec ses prétendus ravisseurs : les extraterrestres sont gentils, lui-même se perçoit comme élu et les voit comme quasi divins, sublimant ainsi un déficit psychologique. À l’inverse, le véritable abducté présente de fortes crises d’identité en relation avec les bouleversements intérieurs issus des cohérences produites par les abductions, et non d’une schizophrénie. Généralement en contact avec plusieurs races extraterrestres, hostiles, indifférentes ou lui inspirant confiance, le véritable abducté oscille entre la peur du prochain enlèvement et l’envie que les promesses d’apaisement faites par certains êtres se réalisent. Lors des séances d’hypnose, il revit des souvenirs chargés d’émotions, alors que le faux abducté ne se souvient de rien.

Questionnaire. Afin d’établir si le sujet a été enlevé ou s’il a des troubles de nature schizoïde, Malanga et son équipe ont créé un questionnaire simple qui fut rendu publique afin de permettre à chacun d’y répondre et, si besoin est, de prendre contact avec lui ou son équipe. Pour le cas des enfants, il a adapté le test Hirt où; aux cotés de cartes de personnages typiques du monde enfantin (Père Noël, Batman etc.), il plaçait un extraterrestre de type Gris. Il y intégra des aspects symboliques et, s’inspirant des travaux de Max Lusher, utilisa la signification inconsciente des couleurs. Il ajouta à son arsenal l’étude de l’écriture des abductés potentiels, présentant souvent des anomalies graphiques similaires. Au final, il apparut que l’inconscient des enlevés semblait livrer des messages bien spécifiques.

Protocol : L’hypnose, on le sait depuis longtemps, est un outil permettant de plonger dans une partie de l’inconscient. L’utilisation de la programmation neurolinguistique (PNL), et sa loi fondamentale « la carte n’est pas le terrain », alliée aux remémorations obtenues par l’hypnose, permit à Malanga d’aller plus loin. Il réussit, à force d’expérimentation, à mettre au point un protocole nommé SIMBAD – Self Induced Method for Blocking Abductions Definitively – méthode autoinduite bloquant définitivement les abductions. Les résultats dépassèrent ses espérances : les abductés pouvaient surmonter leur traumatismes et se débarrasser des interférences extraterrestres. Complétant les travaux d’autres chercheurs, Malanga et son équipe ont pu tirer des conclusions sur les extraterrestres et leur typologie. Les résultats apportent un éclairage surprenant : outre l’ADN et des informations biologiques, ils recherchent ce qui est du ressort de l’esprit, l’anima.

Comment les Aliens considèrent-ils cette humanité ? Des masses à manipuler selon les exigences. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s