Jésus était-il un enfant des étoiles ?

Les chercheurs du Vatican croient-ils vraiment que Jésus aurait pu être l’Enfant des Étoiles d’une race extraterrestre ? Est-ce que Consolmagno et les autres Jésuites croient secrètement que la « naissance virginale » n’était en réalité qu’un scénario d’abduction (enlèvement par des extraterrestres) dans lequel Marie aurait été inséminée par des ETs, donnant ainsi naissance à un Jésus hybride ?

Le tableau en question est connu sous le nom de Baptême de Jésus-Christ, et a été réalisé par le célèbre peintre hollandais Aert de Gelder en l’an 1710, dans ce tableau, nous voyons représenté la scène où Jésus est baptisé, la chose curieuse est que dans le ciel nous pouvons observer un étrange objet volant qui tire des rayons de lumière vers Jésus. Pour les chercheurs du phénomène OVNI, le tableau d’Aert de Gelder est la preuve définitive de la présence d’OVNIs depuis le passé. Ainsi, Aert de Gelder était l’un des meilleurs élèves de Rembrandt, l’un des plus grands maîtres du baroque. Pour cette raison, certains chercheurs pensent que, grâce à cela, De Gelder a pu avoir accès à des œuvres d’art et à de la littérature provenant des archives secrètes du Vatican.
Ainsi, les chercheurs suggèrent qu’il s’agit de l’un des indices que De Gelder a laissés dans son œuvre, pour exposer la vérité cachée du Vatican sur les OVNI.

Selon Richard Lawrence, un ufologue, l’histoire des Rois Mages avait plus de sens qu’on ne le pensait. L’expert en ovnis Richard Lawrence a suggéré de manière sensationnelle que tout ce que la Bible a enseigné sur la naissance du Christ est inexact – et que même la véritable date de Noël serait fausse. Un spécialiste des ovnis a remis en question le pilier central de la foi chrétienne en déclarant que le fils de Dieu était un extraterrestre et que l’histoire de la naissance du Christ impliquait un vaisseau spatial venu de l’espace. 

Richard Lawrence est l’auteur de 11 livres sur les extraterrestres et est considéré comme un « gourou des OVNIs » par ses contemporains dans son domaine. Il est le secrétaire exécutif de l’Aetherius Society – un mouvement religieux relativement nouveau fondé par le défunt spiritualiste britannique George King dans les années 1950, qui vise à diffuser un « enseignement sur les intelligences extraterrestres ». 

R. Lawrence affirme que la vie extraterrestre est au cœur même de la foi chrétienne – suggérant que l’étoile décrite dans l’histoire de la nativité, planant au-dessus de Bethléem, était en fait un vaisseau spatial et que le Christ lui-même venait de l’espace. 

Dans une interview à MyLondon, R. Lawrence a dit de Jésus : « Je ne l’appellerais pas un extraterrestre, mais plutôt une grande intelligence cosmique. Mais oui, un extraterrestre, si vous voulez ». Il a ajouté : « Je crois qu’il venait de Vénus. » 

Richard Lawrence et The Aetherius Society prétendent que Jésus, Bouddha, Gandhi et Sophocle étaient tous des êtres cosmiques envoyés sur Terre pour aider l’humanité au cours de leur histoire. R. Lawrence basé à Londres est même allé jusqu’à affirmer que la Bible elle-même soutient sa folle théorie. 

Il a déclaré : « D’après la Bible, l’étoile de Bethléem a été vue par trois sages que l’on pourrait considérer comme des témoins très crédiblesElle les a guidés vers un endroit précis. Cela n’a pas pu être une étoile, elles ne bougent pas ».

M. Lawrence – dont les livres publiés incluent UFOs and the Extraterrestrial Message, et Unlock Your Psychic Powers – dit aussi que Noël devrait être marqué en mars, et non le 25 décembre. Il affirme que le fondateur de l’Aetherius Society, George King, « a été informé » que c’était le cas, tandis que le fait que les bergers sont mentionnés dans la Bible comme « veillant sur leurs troupeaux la nuit n’aurait pas pu le faire le 25 décembre, mais plutôt au printemps. »

En 1954, George King, chauffeur de taxi londonien, a reçu une communication par ondes télépathiques, émanant d’une intelligence extraterrestre appelée Maître Aetherius: «Préparez-vous à devenir la voix du Parlement interplanétaire», disait-il. Ce message, délivré depuis la planète Vénus, était le premier de centaines d’autres communications du même type, que King aurait reçues tout au long de sa vie, certaines par ondes télépathiques, d’autres interceptées au cours de transes. Ses expériences ont conduit King à fonder, en 1955, la société Aetherius, un groupe religieux «dédié à la propagation des enseignements des intelligences extraterrestres avancées par l’action».

Une des croyances fondamentales de la société Aetherius est que la vie extraterrestre existe et qu’ils sont des êtres spirituels très évolués, connus sous le nom de « Maîtres cosmiques ». Parfois, ces extraterrestres prennent forme humaine, nous rendent visite sur Terre et diffusent des conseils spirituels à travers le monde. Parmi les Maîtres cosmiques, on peut citer Bouddha, Krishna, Confucius et Jésus. Le travail spirituel de la société Aetherius tourne autour de cinq « Missions cosmiques », des rituels conçus pour coopérer avec ces Maîtres cosmiques et guérir le monde par la prière.

En 1959, King s’est installé à Los Angeles pour fonder le siège américain de son mouvement, bien déterminé à répandre son écosystème de croyances fait de «Dieux de l’Espace», d’OVNI, de guérison spirituelle et de pouvoirs psychiques. La même année, King est apparu dans un talk-show de la BBC pour présenter sa nouvelle religion. Au cours de l’émission, King a canalisé psychiquement le Maître Aetherius, se tordant de manière théâtrale lorsque Aetherius «s’exprimait» à travers lui. Aetherius a confirmé que les extraterrestres parcouraient l’univers dans des vaisseaux et que la Terre courait un grand danger en raison de la «déviation des lois spirituelles» et de «l’expérimentation atomique». Il paraît invraisemblable que les idées de King aient réussi à attirer l’attention et à trouver un quelconque écho, si l’on ne prend pas en considération les événements historiques de l’époque.

L’année 1955 marquait à la fois la fondation de la société Aetherius et le début de la course à l’espace, la célèbre compétition à laquelle se sont livrés l’Union soviétique et les États-Unis pour la domination de la technologie des vols spatiaux. Alors que les inquiétudes du monde entier étaient fixées sur le ciel, la philosophie de King offrait une sécurité existentielle en réponse aux possibilités inconnues de l’espace, de la bombe atomique et de la course aux missiles de la guerre froide. Des dieux voyageant dans des ovnis pourraient nous aider à guérir la Terre.

Toutes les croyances de King n’étaient pas si fantasmagoriques. Au cours de ce même entretien diffusé par la BBC, King dit : «Si vous êtes chrétien, alors vivez selon les lois établies par Jésus. Si vous êtes bouddhiste, vivez selon les lois établies par Bouddha. Si vous êtes hindou, alors soyez le meilleur des hindous. Cette attitude est le seule moyen pour les hommes de la Terre de se sauver de leurs bas instincts.» King n’a pas utilisé son passage à la BBC pour faire du prosélytisme. Il a préféré insister sur le bien-fondé des autres religions et encouragé les gens à rester sur leurs propres sentiers spirituels.

source : http://www.slate.fr/story/131876/secte-taxi-londonien-jesus-extraterrestre?fbclid=IwAR2g6lpHx88mLhGC3-Xmj_gHXQ8X1RLSNC-bi3vsfnUzOGCt2opDv9izVbA

Dans l’émission LIFELINE de la BBC diffusée le 21 mai 1959, le titre du programme était « MARS ET VENUS PARLENT À LA TERRE ».

En Janvier 2015, la NASA a annoncé la découverte d’une autre planète très similaire à la Terre. Kepler 438b est non seulement de la même taille que notre propre planète, mais aussi son étoile est similaire à notre soleil. 

Ils posent la théorie sur ce qui pourrait être la condition des civilisations extraterrestres dans le passé de l’humanité. Une des personnes qui croient que notre planète a dans le passé été visité par les étrangers est l’ufologue Barry Downing. Il est aussi un pasteur retraité de l’Eglise presbytérienne et dit que la plupart des événements décrits dans la Bible est une manifestation de l’action de civilisations extraterrestres qui ont été mal interprété par les gens dans ce temps. 

Selon le chercheur, Barry Downing, Jésus-Chrit pourrait venir d’une autre planète. Il dit que certaines parties de la Bible ressemblent à des enlèvements ou des observations d’OVNIs d’aujourd’hui. En commençant par le char divin observé par Ezéchiel, dans l’Evangile de Saint Mathieu du Nouveau Testament, où passent un objet lumineux dans le ciel, qui semble annoncer de sages nouvelles à propos de la naissance du Christ. Nous appelons cela la construction de l’étoile de Bethléem, mais selon le chercheur la description est faite sur le vaisseau spatial, qui a ensuite conduit aussi les sages de la ville de Bethléem.

La conception virginale même de Jésus par Marie aurait été réalisé par des extraterrestres. Barry Downing dit qu’un embryon peut avoir été implanté artificiellement dans le ventre de Marie, mais il y a des théories qui disent seulement pour la fécondation par des extraterrestres, ce qui suggère que Jésus pourrait être un hybride humain-extraterrestre. La révélation de l’Ange Gabriel à Marie, qui lui a révélé l’information qu’elle porterait le fils de Dieu, et il allait vraiment être un contact extraterrestre. Certains chercheurs notent de nombreuses similitudes entre les descriptions bibliques de l’émasculé conception et les rapports d’abductions d’aujourd’hui par des extraterrestres, et après que les femmes remarquent qu’elles soient enceintes. Bien sûr, aucun de ces rapports n’ont jamais été confirmé scientifiquement. Toutefois, la preuve la plus convaincante de l’origine extraterrestre de Jésus pourrait être, les descriptifs faites par ses miracles.

À l’âge de 30 ans, le Christ a effectué une mission de 3 ans visant à enseigner et initier un changement social à l’humanité. Les miracles qui ont eu lieu au cours de cette période, l’église chrétienne reconnaît comme preuve que Jésus était le vrai Messie et le Fils de Dieu. La Bible documente, le contrôle des forces de la nature, la possibilité de marcher sur l’eau, et la résurrection des morts, par Jésus. Mais les ufologues qui étudient les textes bibliques prétendent qu’il est plus logique, il serait l’attribution de ces capacités surnaturelles que l’essence divine de l’activité extraterrestre. Ces pouvoirs extraterrestres avaient également laissé le Christ ressuscité quelques jours après sa crucifixion. Et son ascension était juste d’être de retour sur leur planète. Même la Bible définit Jésus, comme n’étant pas de ce monde.

Selon Barry Downing l’idée que la Bible peut contenir des descriptions d’activité extraterrestre sur Terre. Il effraie beaucoup de chrétiens, en particulier les plus conservateurs. Malheureusement pour lui et les partisans de sa théorie, il n’y a aucun moyen de confirmer que Jésus était en effet un être venu d’une autre planète. Et si maintenant le débat sur Jésus se concentre plutôt sur l’opportunité des textes bibliques décrivent les événements réels, ou ils sont seulement métaphorique. Mark Bennett, membre de la Société Aetherius, dit : « que ça a beaucoup plus de sens, c’est-à-dire que Jésus était un extraterrestre venu sur Terre pour aider l’humanité, que le fait que Dieu a créé son fils unique, qui était aussi lui-même et est apparu dans un point complétement aléatoire dans l’histoire, de pardonner les péchés des gens, ne savent pas pourquoi ». Des disputes sur qui était Jésus, et si elle existait vraiment ont duré près de 2000 ans. Et avec l’expansion de notre connaissance du monde, nous poserons des questions de plus en plus difficiles au sujet de la figure centrale des plus grandes religions de notre temps. Alors que la résurrection, les miracles, et la divinité de Jésus est plutôt une question de foi, la majorité des chercheurs contemporains sont d’accord pour reconnaître que ce personnage a vraiment existé. Mais quelque part au début du XIXe siècle, il n’y avait pas une telle chose comme la théorie du mythe de Jésus, qui tente de traduire les origines du Christianisme la reconnaissance de Jésus en tant que telle.


Récemment, l’Observatoire astronomique du Vatican a tenu une conférence sur la vie extraterrestre, où les astro-biologistes les plus importants du monde  se sont réunis pour discuter de la possibilité de trouver une vie extraterrestre sur d’autres mondes dans les deux prochaines décennies, ce qui est communément appelé la poursuite de  la « vie extraterrestre. » Automatiquement beaucoup de gens ont demandé pourquoi cet intérêt, ou même si le Vatican cache des informations relatives au thème extraterrestre qui aurait pour résultat de  changer les croyances de chacun.  Selon la théoriciens des Anciens Astronautes et les partisans de la ré-écriture de l’histoire de l’humanité,  une de ces informations sérieuses tenues secrètes  serait  que Jésus lui-même serait  d’origine extraterrestre.

Et c’est là que commence l’une des théories les plus controversées de l’histoire de l’humanité. Selon certains experts, la naissance de Jésus pourrait effectivement être une intervention extraterrestre, et le fils de Dieu est en fait le fils d’un être étranger à la Terre (probablement un Annunaki), non un hybride Alien. L‘hypothèse est que, lorsque les anges ont visité Marie dans ce qu’elle a perçu comme un rêve dans son sommeil. De fait, pendant son sommeil, elle aurait vraiment reçu la visite d’extraterrestres. Ces êtres l’auraient inséminés artificiellement avec leur sperme génétiquement modifié afin qu’il soit accepté par le corps physique de Marie, une fille de la Terre.

Ce fut l’étranger « l’archange Gabriel » non membre d’une race extraterrestre qui apporta le message à Marie. Jésus a été accusé d’avoir des capacités surhumaines. Marie a donné naissance à un Jésus … même vierge, et donc, Jésus était l’un des premiers aliens hybride d’humain. Ce serait l’une des plus grandes énigmes de l’histoire.

Par ailleurs, si vous regardez de plus près la naissance de Jésus, les quatre évangiles mentionnent la vie de Jésus, mais seulement les évangiles de Matthieu et de Luc font référence au miracle biologique d’une femme vierge qui devient enceinte par un acte de Dieu et donne naissance à un enfant de Pouvoirs. Aussi, ce fut par ces deux versions de l’évangile que l’état de Jésus a été élevé à la catégorie des sauveurs de l’humanité.

Avec la contribution de Matthieu et de Luc, l’histoire a changé au sujet de la naissance virginale. Selon Matthieu, le représentant étranger, l’archange Gabriel est apparu à Joseph, tandis que Luc dit qu’il est allé vers Marie. Selon les écrits de Luc, l’annonce de Gabriel a été faite avant la conception de Marie et après cette même conception dans les écrits de Matthieu.

La preuve définitive de l’origine extraterrestre de Jésus :

D’autres influences extraterrestres entourant la naissance de Jésus sont relatives à l’étoile de Bethléem, qui en indiquant l’emplacement de sa naissance, nous montre qu’il ne s’agissait pas d’une « étoile » mais d’un véhicule aérien, un ovni. Entre la naissance de Jésus, ses œuvres et les miracles qui ont eu lieu vers l’âge de 30 ans, il n’y a presque pas de documentation. Cela peut être considéré comme une longue période de « temps perdu. » Les experts suggèrent que pendant ce temps, le  « Jésus hybride » peut avoir été instruit, formé et préparé par son père étranger, son vrai Père. Cela comprenait la préparation des miracles, les exorcismes, le contrôle de la nature, la guérison des malades et le pouvoir de ressusciter les morts.

Mais la preuve définitive que Jésus ne serait pas d’origine humaine « non ordinaire », mais possiblement d’origine extraterrestre est sa résurrection physique, mentionnée dans les quatre évangiles. Marc nous dit que Jésus a été battu et brutalisé par les gardes romains qui l’ont couronné d’épines, et l’ont crucifié à la neuvième heure. Son corps a été enveloppé d’un fin linceul. Aujourd’hui, en ce XXIème siècle, la rumeur s’est répandue pour être une empreinte miraculeuse du corps du Christ sur les restes de ce tissu, le fameux suaire de Turin.

Saint suaire de Turin

Les événements de ce premier puzzle de ce matin de Pâques ont une saveur surnaturelle de vérité. Les membres du  Conseil juif, le Sanhédrin, étaient sans voix quand ils ont reçu la nouvelle que la tombe de Jésus était vide. Ils ont entendu des histoires sur la façon dont, dans les premières heures du matin, qu’un « être de Lumière » dans une robe « blanche comme la neige » et une lumière sur la tête si brillante qu’en le voyant descendre des nuages, cela a terrifié le soldat romain qui gardait la tombe de Jésus. Ce personnage étrange, appelé par les prêtres comme étant le CÉLESTE, secoua la pierre colossale bloquant l’entrée de la tombe avec une force surhumaine.

Ce fait a été révélé à Marie – Madeleine par deux hommes vêtus de blanc, des créatures célestes  non–humaines  qui étaient près de l’entrée de la tombe. Une des figures mystérieuses dit :

« N’ais pas peur, si tu cherches Jésus de Nazareth, qui a été crucifié, il n’est pas ici … Il est ressuscité … Dites à ses disciples et à Pierre qu’il sera avec vous, en Galilée;  vous le verrez comme je vous l’ai dit ».

Cet homme énigmatique aurait disparu dans les cieux aussi mystérieusement qu’il était apparu. Aurait-il pu retourner au Vaisseau-Mère qui était dans l’orbite de la Terre ? Serait-ce cette nef d’origine extraterrestre qui serait la fameuse  « étoile de Bethléem », qui prédit sa naissance ?

Lorsque Jésus ressuscité reparut devant ses fidèles disciples, il est apparu comme s’il aurait subi une « transformation fantomatique ». Cette utilisation de la bilocation dit-on, beaucoup de gens ont prétendu l’avoir vu dans plusieurs endroits à la fois, simultanément.

Le Livre 2, des apocryphes et l’Épître des Apôtres, pendant des siècles ont été interdits par l’Église au cours d’un long concile et des débats interminables sur la nature de Jésus, ressuscité au ciel, tandis que la Bible donne beaucoup de détails sur cette  « adhésion de Jésus au Ciel »: Il est arrivé sur le mont des Oliviers. Les disciples de Jésus parlaient d’un son puissant entendu lorsqu’il n’y avait pas de tonnerre dans le ciel. Ils virent alors une  « forte illumination » qui a monté jusqu’aux cieux. Le tonnerre grondait  sur la montagne, et un char est descendu à travers les nuages. Ceci est connu comme étant un chariot Merkaba, le véhicule céleste des anges, dans la tradition hébraïque.

Les textes anciens décrivent la façon dont Jésus est entré dans la Merkaba : il a été bien accueilli par les anges qui étaient habillés en « vêtements blancs ».

Les apôtres virent avec étonnement que Jésus est ressuscité plus haut dans le ciel jusqu’à ce que et les anges dans la Merkaba disparurent de leur vue.

Cet événement pourrait-il être expliqué par le retour au Vaisseau-Mère de la nef pour rejoindre son alien de père ?

Nous sommes en l’an 2016, une année de grande anticipation et d’attente. Il y a  beaucoup d’attente pour 2017, en tant que la seconde venue du Christ : assisterons-nous à un contact extraterrestre « officiel » ? Nous rappelons que cela est tout simplement la théorie de certains qui croient que Jésus a réellement existé… de manières humaines ! Mais ses origines réelles sont  très différentes. Il semble que le Vatican pourrait avoir toutes ces observations écrites et des preuves de l’origine extraterrestre de Jésus, tandis que d’autres suggèrent que cela fait partie d’une conspiration dirigée par des êtres extraterrestres avec la seul intention d’asservir les religions de la population du monde entier.

source : https://michelduchaine.com/2016/06/16/les-dossiers-de-michel-duchainelorigine-extraterrestre-de-jesus-christ/

L’étoile de Bethléem était un ovni ?

« La soi-disant étoile de Bethléem qui conduisit les Rois mages auprès de l’enfant Jésus n’était pas une étoile, mais un véhicule spacial d’une autre planète, envoyé sur Terre par Dieu lui-même. »

Telle est la conclusion d’un article du journal américain Weekly World News qui cite le Dr Clarence Majedo, astrophysicien : « Il est certain que le phénomène décrit dans le deuxième chapitre de Matthieu ne peut correspondre à une étoile […] L’auteur de l’Evangile de Matthieu utilisait les seuls mots qu’il connaissait pour décrire ce que les Rois mages avaient vu. Il appela cela une étoile parce qu’à ce moment-là, on n’avait jamais entendu parler de vaisseau spatial ni d’extraterrestre. Aussi loin que l’on s’en souvienne, les seuls objets brillants dans le ciel étaient des étoiles. Mais les étoiles n’agissent pas de cette manière – les ovnis, oui. […] Mon équipe et moi-même en avons conclu que les Rois mages avaient été guidés jusqu’à l’étable de Bethléem par des extraterestres, sur mission de Dieu qui gouverne la vie sur toutes les planètes. »

C. Majedo va encore plus loin : « Les quatre Evangiles, de Matthieu, Marc, Luc et Jean, racontent l’histoire du Christ. Mais l’étoile n’est mentionnée que dans celui de Matthieu. Celui de Luc parle d’un ange qui apparut à un groupe de bergers et leur annonça la naissance du Christ. D’après nos estimations du temps, l’ovni avait atterri et ce n’était pas un ange, mais un extraterrestre qui apparut aux bergers et leur indiqua que le Sauveur était né. »


Jésus-Christ était-il un extraterrestre, un alien qui voyageait dans un vaisseau spatial ? Les églises et les cathédrales contiennent des représentations de Jésus, qui portent un code secret, jamais entrevu avant. On aborde ici un domaine tout à fait original, au carrefour de l’ufologie et de l’ésotérisme.


Divin ovni dans le ciel de Bethléem, Selon la Nasa Jésus ne serait pas né en l’an 5 mais en l’an 2 avant Jésus-Christ.

Enfin, la stricte vérité scientifique sur un miracle très chrétien :

L’«étoile» qui a guidé les Rois jusqu’à l’étable natale de Jésus n’est pas une étoile mais une planète, ou plutôt deux. Grâce à un logiciel de la Nasa, les astronomes ont découvert que l’«étoile» des Rois mages était la conjonction de Vénus et de Jupiter. Un événement qui s’est produit deux ans avant » Jésus-Christ.

Sans remonter au Déluge, l’évaluation des récits bibliques à l’aune de la science ne date pas d’hier. Elle est même vieille comme Hérode. Mais l’«étoile» des Mages est sans doute l’événement qui a le plus fait calculer les astronomes. Objectif recherché, dater avec précision la naissance de Jésus Christ. Un exercice qui n’a rien d’évident. Comme l’explique Jean-Paul Parisot, professeur d’astronomie à l’université de Bordeaux, cela revient un peu à identifier un ovni : «Dans les conférences publiques, je prends une page de Sud-Ouest signalant un ovni dans la banlieue de Bordeaux et j’explique qu’il y a eu un ovni dans la banlieue de Bethléem. Malheureusement, les témoignages sont un peu flous.» Comme ce passage de l’Evangile de saint Matthieu: «Nous avons vu son astre se lever et sommes venus lui rendre hommage » Alors Hérode manda secrètement les Mages, se fit préciser par eux la date de l’apparition de l’astre.» Ou les textes latins de Tacite et de l’historien juif Joseph ben Matthias (alias Flavius Josèphe), qui situent le recensement (donc le voyage de Joseph et de sa petite famille) aux alentours de l’an 5 avant J.-C. Quant aux Mages (métamorphosés en rois au VIe siècle), ils étaient en fait des astronomes-astrologues (sans doute mésopotamiens) qui avaient une excellente connaissance du ciel, savaient prévoir la position des planètes et faisaient des prédictions sur le destin des hommes.

Conjonction de planètes. Quels événements célestes avaient-ils pu prévoir? L’astronomie moderne envisage plusieurs possibilités. Le retour d’une comète, dont celle de Halley passée en 12 avant J.-C. Un peu tôt. En revanche, en 5 avant J.-C., une autre comète a été visible pendant plus de sept jours! Et encore une en l’an 4. Qui était peut-être en fait une supernova: une étoile en train d’exploser, 10 000 à 1 million de fois plus brillante qu’à l’habitude. Dernière hypothèse, la conjonction de planètes. Lorsque les trajectoires de deux ou trois planètes se croisent, on ne voit de la Terre qu’un seul et très brillant objet céleste. «En 7 avant J.-C., explique Jean-Paul Parisot, il y a eu, dans la constellation des Poissons, une spectaculaire conjonction entre Jupiter et Saturne, à trois reprises : le 29 mai, le 6 octobre et le 1er décembre. Comme le prouve une tablette cunéiforme, elle avait été prévue par les Mésopotamiens qui en avaient donné une interprétation astrologique : Dieu (Jupiter) envoie sa protection (Saturne) chez les Juifs (Poissons).»

Et l’«hypothèse Nasa», entre Jupiter et Vénus? Rien de plus simple que de la tester. Jean-Paul Parisot se sert du logiciel Voyager sorti il y a quatre ans, qui peut remonter 4 000 ans en arrière. «Très élaboré et très simple à utiliser.» En moins de trois minutes, le chercheur visualise sur son écran la conjonction de l’an 2 avant J.-C. «On voit en effet un rapprochement de Jupiter et de Vénus. Avec une con-jonction le 18 juin, qui s’est répétée le 13 octobre.» Par ailleurs, la légende dit que les Mages ont vu l’étoile avant de partir de Mésopotamie (ou de Perse) puis l’ont revue à leur arrivée à Jérusalem. Etait-elle visible en Perse? Oui, répond Voyager: un observateur situé à Ankara aurait parfaitement vu l’«étoile», deux heures après le coucher du soleil. Autre saison. Que devient alors la date de naissance de Jésus? Elle est fixée depuis plus de mille ans au 25 décembre, parce que la tradition affirme qu’il est né en hiver. Seulement voilà, les historiens font remarquer que l’«étoile» a aussi été vue par les bergers qui faisaient paître leurs moutons. Or, à Bethléem (800 mètres d’altitude), on ne passe pas la nuit dehors en hiver. Noël devait donc être à une autre saison. Ce qui collerait assez bien avec l’«hypothèse Nasa». Les Rois mages voient la première conjonction en juin du côté de la Perse, voyagent pendant quatre mois et se trouvent à Jérusalem lors de la deuxième conjonction en octobre, avant de parcourir les 6 derniers kilomètres jusqu’à Bethléem. Pourra-t-on un jour trancher entre les hypothèses? «Impossible, répond l’astronome, sauf si l’on retrouvait un nouveau document historique.»

source : https://www.liberation.fr/sciences/1996/12/24/divin-ovni-dans-le-ciel-de-bethleemselon-la-nasa-jesus-ne-serait-pas-ne-en-l-an-5-mais-en-l-an-2-ava_190198/?fbclid=IwAR1mzihEMSAiPZg6FhYUgxxZGl7s08CqUTsIZ7ZeBZUdOD1GuuWA8VPdbBc


Quelle est l’étoile qui guida les Rois Mages vers Jésus ?

Les Évangiles

Marc écrit vers l’an 67, Matthieu et Luc autour de 80-90, et Jean peu avant l’an 100. À plusieurs décennies de distance des évènements relatés, il est normal qu’il y ait des variations. Matthieu et Luc sont les seuls qui mentionnent la jeunesse de Jésus.

Matthieu indique que Jésus est né au temps du roi Hérode, et que des mages, alertés par l’apparition d’une étoile, sont venus d’Orient pour voir « le roi des Juifs qui vient de naître » (je cite ici Matthieu). Hérode, renseigné par les grands prêtres et les scribes du lieu de la naissance, demande à ceux-ci de trouver l’enfant à Bethléem. Les mages se remettent en route, guidés par l’étoile, trouvent l’enfant, lui rendent hommage (or, encens et myrrhe), décident de ne pas retourner vers Hérode et de rentrer chez eux. Joseph, prévenu en rêve des desseins meurtriers d’Hérode, prend l’enfant et sa mère et fuit en Égypte. Hérode, comprenant que les mages l’ont trompé, décide de faire tuer tous les enfants de moins de deux ans.

Luc, pour sa part, indique que Joseph et sa fiancée Marie se rendent à Bethléem, la ville de David, pour se faire recenser. Le recensement est rendu obligatoire par un édit de César Auguste, empereur romain de 30 avant Jésus-Christ à 14 après Jésus-Christ, et eut lieu pendant qu’un certain Quirinius était gouverneur de la Syrie (de 7 av. J.-C. à 2 av. J.-C.). C’est là, selon Luc, que l’enfant naît, et que des bergers, gardant leurs troupeaux durant les veilles de nuit dans la région, sont avertis par un ange de la naissance et se rendent à Bethléem. Ce sont eux qui répandent la nouvelle. Notons que la date du recensement est encore controversée, d’autant que l’entreprise («l’inventaire du monde») prenait nécessairement plusieurs années pour être menée à terme, comme le montrent notamment les travaux de Béatrice Le Teuff

Des indicateurs historiques

Selon l’historien Flavius Josèphe, dans « Guerre des Juifs », Hérode meurt peu après une éclipse de Lune visible depuis Jéricho, avant la Pâque juive qui a lieu en mars-avril. La seule date qui convienne est l’éclipse de Lune du 13 mars de l’an -4, qui précède d’un mois environ la Pâque du 10 avril de l’an 3757 du calendrier hébraïque. Si Hérode est mort en -4, Jésus n’a pas pu naître en l’an 0. L’ordre donné par Hérode de tuer tous les enfants de moins de deux ans indique, compte tenu d’une marge de sécurité, que la naissance de Jésus date d’environ -5 ou -6.

Dans quel calendrier compter ?

En 525, le pape Jean 1er chargea un moine scythe vivant à Rome, Denys le Petit, d’une réforme calendaire. L’église chrétienne commençait à dominer le monde occidental, et Denys devait déterminer un nouveau cycle des fêtes de Pâques – les plus importantes de l’année. Denys décida de baser le nouveau calendrier sur la date de naissance de Jésus. Pour effectuer ce changement de l’origine des temps, il lui fallut placer cette date dans la chronologie du calendrier romain. Il utilisa pour cela les meilleures données, à savoir la durée de règne des empereurs.

Mais il commit deux erreurs. D’une part, il oublia l’an zéro et passa directement de l’an -1 à l’an +1. D’autre part, il oublia quatre années pendant lesquelles César Auguste régna sous le nom d’Octave. Cela fait au total cinq ans de décalage par rapport à notre calendrier.

Ce n’est qu’en 1605 qu’un érudit polonais du nom de Laurent Suslyga signala l’erreur. S’il n’y a pas d’autres erreurs, Jésus est donc né en l’an 5… avant J-C.

Jésus est-il né le 25 décembre ?

Jack Finegan, dans le Handbook of Bible Chronology, indique que la première mention du 25 décembre date de l’an 336. C’est la récupération de la fête, traditionnelle à l’époque, du Sol Invictus ou « Soleil invaincu », puisque le solstice d’hiver marque le début du rallongement de la durée du jour.

Un autre indice réside dans l’indication de Luc concernant les bergers. En décembre, les bergers ne surveillent pas les moutons pendant la nuit, car il fait trop froid à Bethléem qui est à 800 mètres d’altitude. Les bêtes sont remises à paître au printemps, et c’est aussi à cette époque de l’année, où naissent les agneaux, que la surveillance doit être continue. Jésus est donc probablement né en avril ou en mai.

Quelle étoile a alors guidé les rois mages ?

Voyons ce que l’art et l’astronomie nous apprennent. 

Dans l’« Adoration des Mages » (1302-1304) qui se trouve dans la Chapelle Scrovegni à Padoue, Giotto a peint une comète. C’est probablement la comète de Halley, qui fut visible en 1301 – et c’est en hommage à cette observation de Giotto que la sonde envoyée par l’Agence Spatiale Européenne à la rencontre de la comète de Halley en 1986 fut nommée Giotto.

Mais cette comète n’est pas un bon candidat. En effet, la comète de Halley revient périodiquement, tous les 76 ans. Elle fut observée du 26 août au 20 octobre de l’an -12 par des astronomes chinois qui consignèrent l’observation. Cette date ne colle pas avec la date de naissance de Jésus.

David H. Clark et F. Richard Stephenson présentent dans leur ouvrage The Historical Supernovae le catalogue de toutes les novae et supernovae observées avant l’invention du télescope. La plupart de ces observations, qui s’étalent entre -532 et l’an 1604, sont dues aux astronomes chinois.

Les novae sont des étoiles dont la brillance augmente très rapidement pendant quelques jours avant de reprendre une valeur normale ; les supernovae sont des étoiles massives qui terminent leur vie en une explosion qui peut les rendre aussi brillantes qu’une galaxie pendant quelques semaines, et qui donnent naissance à une étoile à neutrons ou un trou noir. Parmi les 75 évènements répertoriés par Clark et Stephenson, 8 sont antérieurs à l’année 0 : printemps -532, août-septembre -204, juin-juillet -134, octobre-novembre -77, mai-juin -76, mai -48, juin-juillet -47, et enfin, en mars-avril de l’an -5 !

Cette dernière a été visible pendant plus de 70 jours, et sans mouvement apparent dans le ciel. Le printemps, ça colle ! Voilà donc le bon candidat pour l’étoile de Bethléem : l’explosion d’une étoile massive en fin de vie ! S’il a existé, Jésus est donc né au printemps de l’an -5 avant… lui-même.

Mais ne nous précipitons pas trop vite pour conclure définitivement sur la nature de l’étoile. Les astrophysiciens ont identifié plusieurs mécanismes par lesquels une étoile peut exploser. Dans certains cas, l’explosion projette dans l’espace à très grande vitesse l’essentiel de la masse de l’étoile, qui émet du rayonnement électromagnétique observable longtemps après l’évènement. Ainsi, la célèbre nébuleuse du Crabe est le résidu de la supernova observée par les Chinois en 1054, et le résidu de la supernova de 1572, décrite par Tycho Brahé, est aussi identifié aujourd’hui. Mais on n’a pas observé à ce jour un résidu de cette nature pour l’évènement de l’an -5. Peut-être faut-il renoncer à l’image poétique d’une mort stellaire associée à une naissance ? Une modeste nova est peut-être une meilleure interprétation, comme l’ont suggéré F. Richard Stephenson et David H. Clark en 2005.

D’autres croisements entre évènements naturels et récits mythiques

Lorsque des textes religieux ou mythiques relatent des évènements naturels extraordinaires, on peut se demander si, au-delà du sens qui leur est donné dans le récit, ils ne font pas partie d’une mémoire collective ayant enregistré des phénomènes réels. Ce n’est certes pas toujours le cas : ainsi, lorsque le récit biblique nous apprend que Josué a commandé au soleil et à la lune d’arrêter leur course dans le ciel, le temps que son armée vainque ses ennemis à Gabaôn et dans la vallée d’Ayyalôn, il n’est pas nécessaire (aujourd’hui) de chercher une logique autre que littéraire à l’affirmation selon laquelle « le soleil se tint immobile au milieu du ciel et près d’un jour entier retarda son coucher » (Livre de Josué). Je précise « aujourd’hui », car l’argument fut utilisé par l’Église catholique au XVIe contre l’héliocentrisme de Copernic : si la Terre tournait autour d’un soleil fixe, la prière de Josué n’aurait pas de sens.

Mais prenons le cas du déluge. On retrouve un évènement dans la Bible, et aussi dans l’épopée d’Atrahasis (datant probablement du XVIIIe siècle av. J.-C.). Atrahasis est le héros sumérien équivalent de Noé. Dans la Bible, Yahvé se repend d’avoir créé une humanité dont il constate qu’elle est « méchante » et que son cœur « ne forme que de mauvais desseins à longueur de journée ». Dans l’épopée d’Atrahasis, les Anunnaki, dieux sumériens, trouvent que les hommes font trop de vacarme, et leur roi Enlil se plaint de ne pouvoir dormir tant ils sont bruyants. Les motivations pour se débarrasser de l’engeance humaine sont donc différentes dans les deux récits, mais les deux déluges sont très voisins – jusqu’au détail des oiseaux envoyés en reconnaissance quand les pluies s’arrêtent. Comment ne pas penser que cette montée des eaux emprunte à celle qui a suivi la fin de la dernière époque glaciaire, voici 20 000 ans ? Le niveau des mers est monté de 120 mètres en quelques milliers d’années, et des effets de seuil comme le déversement de la Méditerranée dans la mer Noire a dû laisser des traces dans les populations locales, jusqu’à ce que les grands auteurs de l’époque s’en emparent et y inscrivent leurs épopées !

source : https://theconversation.com/quelle-est-l-etoile-qui-guida-les-rois-mages-vers-jesus-152409

Un avis sur “Jésus était-il un enfant des étoiles ?

  1. Vous savez, nous sommes tous ici des humains à penser et raisonner comme des hommes, mais quel est le but ultime, ce que Jésus (extra-terrien , fils ou Dieu) a bien voulu nous initié ? La connaissance et le savoir du monde spirituel, le savoir-vivre, la force de l’amour, le pouvoir que nous possédons mental et psychique par le biais de la prière, qui est entre nos mains. Ne vous détrompez pas, les esprits existent bel et bien (bon, gentil=ange ; mauvais, méchant=démon) il n’y a que ceux qui ont vécu des expériences qui peuvent en témoigner. Cela dit on a tendance à bcp spéculer sur les choses qu’on ne comprends pas car on veut tout maîtriser. Apprenons déjà à bien vivre ensemble, à nous aimer les uns les autres et à aider notre prochain, de là, la connaissance des esprits s’ouvrira à nous et les choses qui nous sont cachées nous sera révélées. Soyons évolués !!!

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s