Projet Camelot – Richard Dolan

Une Conversation sur l’Avenir avec Richard Dolan. Il s’agit avant tout d’une table ronde entre lui-même, Kerry Cassidy et Bill Ryan. Richard Dolan est l’auteur de « UFOs and the National Security State« , volumes I et II, des livres monumentaux, et c’est un incroyable historien. Ses ouvrages sont des documents historiques qui pourraient très bien, dans l’avenir, être considérés comme certains des plus importants de cette période critique. Il s’agit de la quintessence de l’histoire des OVNI, telle que nous les connaissons aujourd’hui…

Richard DolanLa vérité sur la récupération des ovnis écrasés :

« La récupération d’ovnis écrasés n’est pas seulement une réalité, mais fait partie d’un arrière-plan sérieux de notre histoire moderne. Nous ne savons presque rien des ovnis écrasés qui ont peut-être été récupérés au cours des deux dernières décennies, et ce n’est pas par manque d’études réalisées, mais parce que le contrôle des médias, centralisés dans le monde entier est plus grand que jamais. »

Je fais des recherches sur les OVNI depuis plus de 25 ans. Je ne peux pas imaginer un autre sujet qui aurait pu contribuer davantage à changer ma façon de voir le monde, ou moi-même. À la lecture d’innombrables documents militaires déclassifiés qui décrivent des objets inconnus et mystérieux démontrant des capacités extraordinaires, sans parler de la sérieuse inquiétude des responsables eux-mêmes, il est devenu évident que les OVNI comptent beaucoup pour l’élite mondiale de la sécurité nationale.

Tenter d’aller au fond de cette question a conduit à une série interminable de questions. Comment peut-on nier une telle chose pendant si longtemps ? Où sont passés nos journalistes ? Nos universitaires ? Nos élus ? Il est devenu évident que les OVNI ont fait l’objet d’une dissimulation d’une ampleur incroyable. Quelque chose qui dépasse de loin tout ce que j’aurais considéré comme possible il y a tant d’années, lorsque j’ai commencé à étudier la question. Au-delà, il y a les questions plus fondamentales. Quelle est la science qui se cache derrière ces objets ? Qui ou quoi est l’intelligence (ou les intelligences) responsable ? S’agit-il d’extraterrestres ou de quelque chose d’autre ? Que veulent-ils ? Est-ce une bonne chose, ou quelque chose dont nous devrions nous préoccuper ?

Bienvenue dans le monde fascinant et parfois exaspérant des OVNI. Vous pourriez passer toute une vie à l’étudier et je doute que vous obteniez toutes les réponses que vous cherchez. Néanmoins, je peux vous garantir que le voyage en vaut la peine.

En plus des OVNI, j’étudie la géopolitique. L’un de mes intérêts concerne les faux drapeaux. Il s’agit de mesures prises (généralement) par des gouvernements ou des agences de renseignement qui sont horribles et traumatisantes, et qui sont ensuite imputées à quelqu’un d’autre. L’objectif est généralement de justifier des actions et des politiques qui ne seraient pas facilement justifiées autrement. Les faux drapeaux sont un sujet délicat à étudier ; à mon avis, c’est plus difficile que les OVNI. En effet, lorsqu’elles sont bien faites, il peut être très difficile, voire impossible, d’obtenir des preuves. Néanmoins, certains faux drapeaux ont été prouvés, tandis que d’autres événements semblent certainement très suspects. Je crois que nous vivons à l’ère des faux drapeaux, et j’ai développé quelques théories pour expliquer pourquoi il en est ainsi. Je travaille actuellement sur une histoire moderne des faux drapeaux, dans laquelle ce sujet sera abordé plus en détail.

J’ai créé ce site web afin de partager mes dernières recherches avec d’autres personnes, ainsi que pour obtenir des informations de la part de ceux qui souhaitent les partager. Ce site contient une quantité toujours croissante de contenu sous forme d’articles, d’audio et de vidéo qui explorent ces questions et d’autres questions connexes. Pour moi et, je l’espère, pour vous, il s’agit de nous remettre en question et de nous débarrasser des illusions qui nous entourent chaque jour. En ce sens, je suis un idéaliste. Je crois en la vérité, quelle qu’elle soit. Peu importe où elle mène.


D’où vient ton intérêt pour le phénomène ovni et comment as-tu débuté ?

Certains se retrouvent impliqués parce qu’ils ont eu une expérience personnelle, mais cela n’a pas été mon cas. J’ai commencé parce que j’étais curieux. Alors que j’étais un très sérieux étudiant en histoire, il y a 25 ans et que je travaillais sur une dissertation doctorale sur la Guerre Froide et la présidence de Harry Truman – ce qui n’avait aucun lien avec les ovnis – dans une librairie, j’ai vu un livre sur les ovnis et une question m’est tout simplement venue à l’esprit, même pas si les ovnis étaient bien réels, j’étais bien plus conservateur. Je voulais tout simplement savoir s’il faisaient partie de notre histoire. Et si les ovnis faisaient partie de notre histoire d’une façon ou d’une autre, pourquoi n’avais-je jamais rien lu sur ce sujet dans des ouvrages universitaires historiques ? Y avait-il des généraux et des directeurs de la CIA intéressés par ce sujet dans les années 1940 ? Même si le phénomène était considéré comme une erreur, je me disais que la façon de le résoudre restait un élément intéressant de l’histoire. À l’époque, j’avais pensé y dédier 2 ou 3 mois de ma vie, puis de passer à autre chose. Mais j’ai rapidement découvert que le phénomène était pris au sérieux, j’ai donc voulu en savoir plus et trouver des réponses. Avaient-ils trouvé une solution ? Avaient-ils trouvé une réponse au mystère « oui, nous savons ce que c’est » qui leur permettrait de passer à autre chose ? La vérité est qu’ils n’ont jamais atteint ce point où une réponse satisfaisante serait trouvée. Puis, la 2ème chose que j’ai rapidement appris et qui a été pour moi une vrai obsession, était l’écart entre les gouvernements du monde entier qui disaient au public « il n’y a rien à voir » et le gouvernement des États-Unis a vraiment ouvert ce chemin, et d’un autre côté, comme je m’enfuis rapidement rendu compte, la grande quantité de documents classifiés existants et qui disaient le contraire : on y lit les sérieuses inquiétudes quant à la violence de l’espace aérien par des objets qui n’étaient pas censés exister et qui faisaient des choses censées être impossibles. Donc, quand on lit suffisamment de rapports, on commence à se rendre compte qu’il y a là quelque chose d’important. Et c’est ce qui a été la force motrice de mon intérêt toutes ces années.

Quel est ton cas d’abduction favori ? Et le cas le plus impressionnant, de ton point de vue ?

À mon niveau personnel, je dirais le cas de Travis Walton, en 1975, en partie parce que je connais Travis. Une fois nous avons traversé l’état de Pennsylvanie en voiture, pendant 7h et j’ai vraiment appris à le connaître. Et aussi parce que c’est un cas bien documenté : il y a Travis Walton et 6 autres individus qui étaient avec lui au moment de son abduction dans la forêt dans l’Arizona, en 1975. De plus, il y a le fait que Travis et ses collègues avaient tous passé un test au détecteur de mensonge, donc il est évident que ces gens-là ne mentent pas et il est très évident que quelque chose de très étrange soit arrivé à Travis W. Parce que je le connais personnellement, je peux dire qu’il est un individu stellaire. Donc je pense que son cas se classe N°1. Cependant il y a une quantité de cas d’abduction fascinants. 

Selon toi, quelle est la meilleure preuve de l’intervention extraterrestre ?

C’est une question difficile. Comme dans toute initiative scientifique, on cherche des preuves afin de satisfaire une hypothèse. Et sans preuve, l’hypothèse peut changer. Ce que je dirais c’est qu’il y a des preuves solides que le phénomène ovni est bien réel, ne serait-ce que sous la forme des documents gouvernementaux déclassifiés, en particulier des É-U, où l’on trouve des centaines de documents déclassifiés qui prouvent – non pas qui suggèrent ou qui font allusion – que l’armée américaine a rencontré des choses qu’elle ne peut pas expliquer. Cela ne démontre pas que c’est extraterrestre, mais cela prouve que quelque chose d’important a eu lieu et reste sans explication. C’est le premier niveau. Quant à prouver l’intervention d’extratrerrestres sur la planète, je dirais qu’il y a suffisamment de matériel pour permettre de parler d’une présence ET sur la Terre, lorsque l’on regarde des cas ovnis du passé et du présent, et que l’on regarde la technologie développée depuis. Il y a des comptes rendus datant de la fin des années 40, d’objets se déplaçant à environ 13000km/h, sans aucun bruit. Nous n’avons aucune explication pour une technologie capable de cela à ce jour. Je ne dis pas que c’est la preuve d’une existence ET, mais que cela en est une suggestion plutôt forte. Aussi, les quelques études connues sur le sujet et datant de cette époque finassaient toujours par la conclusion de la thèse interplanétaire : ces êtres ne pouvaient pas êtres américains ou soviétiques ou d’un autre pays, d’où leur conclusion : il y a de fortes chances qu’il s’agisse d’extraterrestres. Rien de tout cela ne saurait être qualifié de preuve d’un point de vue scientifique, mais ce sont des données intéressantes. Et la dernière chose que je souhaite ajouter, c’est qu’il y a une grande quantité de témoignages, des milliers, voir des millions de personnes qui pensent avoir eu une interaction avec des êtres non-humains. Cela ne constitue pas non plus une preuve car le phénomène est insaississable, puisque nous ne savons pas à quoi nous avons à faire exactement. Mais je crois que l’hypothèse d’une intelligence non-humaine très développée qui interagit avec nous est très probable.

Crois-tu qu’il pourrait s’agir d’une technologie militaire employée dans la construction des crop circles, dont le but serait peut-être d’ouvrir des portes inter-dimensionnelles ?

C’est une théorie intéressante! En théorie, on pourrait bien imaginer un satellite géostationnaire dans lequel on aurait programmé un motif et qui serait équipé d’un faisceau laser capable  de le dessiner sur le sol. En ce qui concerne les possibilités technologiques, on peut au moins supposer que c’est possible. J’aimerais souligner cependant qu’aux É-U il y en a également et des études très sérieuses ont démontré qu’ils coïncident avec d’anciens site sacrés. Apparement, toutes ces formations faisaient apparaître des formes géométriques dans tout le pays. 

Y a-t-il un silence, et si oui pour quelle raison ?

C’est très important, car beaucoup de gens vont dire : « Vous croyez que le gouvernement peut tout passer sous silence, c’est impossible, ils sont trop incompétents, c’est trop énorme! » Il y a quelques semaines, j’ai entendu quelqu’un dire : « Les médias aimeraient avoir cette histoire! » donc lorsqu’on entend ce genre de choses il faut comprendre la façon dont les secrets gouvernementaux fonctionnent. Tout d’abord, pourquoi y aurait-il un silence quant aux ovnis ? C’est simple, dans la mesure où l’on penserait que parler du phénomène serait très dérangeant pour notre société, ce qui en fait serait bien le cas. Si vous êtes le président des É-U en 1947 et que vous vous appelez Harry Truman, que vos généraux viennent vous dire : « Mr le Président, nous avons récupéré de la technologie qui n’a pas l’air de provenir de notre civilisation », ce n’est pas rien! C’est la question que l’on se pose : le ferions-nous ? Et peut-être que certains parmi nous le feraient mais nous aurions des gens autour qui nous diraient : « Non, c’est une mauvaise idée, une très mauvaise idée ». Cette technologie, à quel point est-elle révolutionnaire ? Dans les années 1950 les Américains n’étaient pas enclins à partager leur technologie nucléaire avec tout le monde, c’était un sujet énorme à l’époque. Pourquoi voudraient-ils alors partager quelque chose d’aussi exotique que la technologie extraterrestre ? Impossible! Je crois que ce qu’il s’est passé est que cette technologie est devenue secrète. Des équipes entières étudiaient les implications possibles : « Que faire avec cette technologie ? Étaient-ils des amis ou des ennemis ? Comment la garder hors d’atteinte des Russes et des médias ? Quelle solution à ce problème ? » Donc, toutes ces questions font surface. Et ce qu’il se passe par la suite, c’est que les recherches menées commencent à devenir profitables et certains en font beaucoup d’argent. J’ai discuté récemment avec une personne très haut placée qui m’avait parlé de la privatisation du secret. Donc, ce n’est pas uniquement les gouvernements. Nous vivons dans un monde où des entreprises privées et des institutions financières dominent les gouvernements et tout le monde le sait, personne n’est naïf! Donc ce qu’il s’est passé dans le monde des Black Budget, c’est que l’influence vient des corporations et non pas des gouvernements fédéraux. Donc, le secret n’est pas uniquement classifié mais propriétarisé. Et ces corporations sont protégées par les forces de sécurité du gouvernement des É-U qui offrent cette protection aux industries privées qui – et nous sommes beaucoup à le penser – s’enrichissent avec cette technologie.  La conclusion est que le gouvernement des É-U met à disposition une protection privée pour ces corporations afin qu’elles sous-traitent cette technologie. Et l’on peut dire que cela fait sens que ces entreprises privées se chargent de cette technologie : elle ont les cerveaux et l’argent. Les gouvernements ont beaucoup d’argent mais les corporations privées ont beaucoup de cette argent, et elles ont une capacité intellectuelle impressionnante que les gouvernements, selon ce qu’on m’a dit, n’ont tout simplement pas. Ce sont les raisons pour lesquelles cela se passe mais c’est une situation qui a échappé à tout contrôle public. C’est important aux É-U car nous avons le plus important Black Budget de tout le pays. Et le résultat est une situation dans laquelle les citoyens ont une vision global zéro et une capacité zéro à obtenir quelconque accès à ces choses. 

Quel est ton avis sur l’annonce faite par la France au sujet de la création d’une patrouille spatiale dont le rôle serait de garantir la sécurité de son espace et de ses satellites ?

C’est une annonce récente qui suit de prés l’annonce faite par les É-U sur la mise en place d’une force armée spatiale. En dépit de son appartenance à l’Union Européenne, la France a toujours eu une nature très indépendante dans tout ce qui a été entrepris. Rétrospectivement, ce développement ne m’étonne pas. La France est une puissance européenne mais elle a aussi du pouvoir à l’échelle mondiale, à sa façon. Je ne connais pas les détails et la manière dont cette entreprise spatiale sera organisée, mais ce que la France fera, sera suivi par d’autres nations. On assiste à un effort massif de la part de plusieurs pays menés par les É-U et la France, mais la Russie est présente et bien d’autres pays, pour avoir une présence spatiale significative. Mon sentiment est que ce développement est l’un des éléments moteurs de ce qui sera certainement une divulgation du phénomène ovni. Dans les années 1950 à 1970, seulement une poignée de pays étaient présents en orbite autour de la Terre et tout était très soigneusement contrôlé. Nous sommes maintenant dans une ère où les grandes corporations y sont présentes et de plus en plus de pays ont la capacité d’y assurer une présence. Cela devient donc de plus en plus difficile de cacher toute activité inhabituelle au niveau de l’orbite terrestre et au-delà. Et il y a de l’activité inhabituelle à cet endroit! Tout ceci pourrait avancer une divulgation. Certains ont dû imaginer que la divulgation serait inévitable. Par conséquent, si on le fait, alors il faut le faire de la façon la plus contrôlée possible.

La France a une large histoire de recherche et d’investigation du phénomène ovni. Cependant, il y a encore un long chemin à parcourir pour apprendre davantage et pouvoir apprécier la gravité et la profondeur du phénomène. Ce n’est pas un sujet fait d’amusements, de jeux et de petites hypothèses dans le genre : « et si il y avait de la vie dans l’Univers? ». C’est en réalité un sujet qui demande l’attention de nos meilleurs penseurs. Ses implications sont puissantes pour notre société, non seulement au niveau existentiel ou cosmologique – même si cela est bien réel – mais aussi à un niveau pratique, politique, financier. Il y a dans notre monde, la présence de quelque chose qui n’est pas censé être présent et qui n’est pas pris en considération. Et les gens en France, comme ailleurs dans le monde, ne veulent pas que le pouvoir en place leur mente. Ils ont besoin de connaître la vérité. C’est une vérité qui aura un profond effet sur la société, technologiquement, économiquement et politiquement. La divulgation d’une réalité ovni authentique – lorsque cela aura lieu, et cela sera la cas à un moment ou un autre durant notre vie – aura des effets positifs et négatifs sur notre société. Cela sera dérangeant, pas toujours agréable et probablement accompagné de bien des disputes sur ce dont il s’agit. Mais je crois qu’à long terme il sera nécessaire de passer par là d’abord. Nous devons reconnaitre que nous ne sommes pas seuls, pas seulement dans l’Univers mais qu’ici – en tant qu’espèce intelligente sur la Terre – il y a quelqu’un d’autre à nos côtés. Nous pouvons soit passer le reste de nos vies à être nourris d’idioties à la petite cuillère comme des enfants, ou nous pouvons enter dans une phase adulte, mais nous n’allons pas y arriver si nous sommes continuellement coincés dans ce monde d’illusion et de tromperie. 


Gary McKinnon interviewé par Richard Dolan

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s