Projet Camelot – Simon Parkes

Bienvenue à l’interview, par Project Avalon, de Simon Parkes, contacté et « expérienceur » et depuis longtemps membre très respecté d’Avalon. 

L’interview, faite le 15 décembre 2013 chez Simon, a été facilitée par Karelia, modératrice à Avalon.

Des membres du Forum d’Avalon ont préparé des questions, réorganisées ultérieurement par souci de clarté. Bill Ryan, fondateur d’Avalon,  a posé ses propres questions sur Skype, en fin d’interview. 

Simon Parkes, agé de 53 ans, est marié et père de 3 enfants. Originaire de Whitby Town près d’Ottawa au Canada, il est moniteur d’auto-école et politicien. A première vue, il mène donc une vie ordinaire et paisible. Simon Parkes a déclaré dans la presse et au cours d’un documentaire TV (Confessions Of An Alien Abductee), largement diffusé, entretenir une relation extra-conjugale avec une extraterrestre, qu’il surnomme la reine des chats, au rythme de 4 relations sexuelles par an ! Il serait également le père d’une petite créature, mi-alien mi-humaine, nommée Zarka. L’épouse de Simon Parkes aurait récemment découvert son infidélité et serait très affectée par la situation.
 
Il affirme également qu’il possède une mère humaine mais aussi une mère d’origine extraterrestre, dotée de 8 doigts et d’une taille de 2,75m de hauteur. Sa « seconde » mère, lui serrait apparue alors qu’il était enfant et allongé dans un berceau. Il se rappelle, « J’ai bien vu que les mains de ma mère n’étaient pas de couleur rose mais de couleur verte et que ses doigts étaient très pointus. Elle est alors entrée en communication avec moi par la pensée »
 
Simon Parkes affirme aussi qu’il y a bien d’autres individus qui se trouvent dans sa situation mais qui  choisissent de se taire, terrifiés à l’idée de détruire leur carrière. Simon, qui passe des heures à dessiner ses rencontres, pense que les extraterrestres surveillent ses mouvements et interviennent sen cas de nécessité.
 

N’est-il pas lamentable et révoltant que les Gouvernements soient au courant de la présence des extraterrestres et de leurs technologies, depuis plus d’un demi-siècle, et qu’ils aient décidé de garder le secret dans le sombre objectif de nous contrôler et de nous maintenir dans l’ignorance quant à nos vraies origines ? Est-il possible que cette dissimulation nous ait empêchés de passer à un autre niveau de conscience et de compréhension concernant l’être humain, notre planète, et l’univers qui nous entoure ?

Selon l’homme politique britannique Simon Parkes, des extraterrestres aident le président russe Vladimir Poutine à faire face aux Etats-Unis.

Des extraterrestres figurant parmi les conseillers du président russe Vladimir Poutine, seraient à l’origine du conflit en Ukraine et de la détérioration des relations entre Moscou et Washington, a déclaré l’homme politique britannique Simon Parkes cité par un journal de Newcastle, Chronicle Live. Selon S. Parkes, qui affirme avoir eu « des centaines de contacts » avec des visiteurs d’autres planètes, le conflit armé dans l’est de l’Ukraine se serait aussi apaisé suite à une ingérence de civilisations extraterrestres. 

« M.Poutine a d’abord figuré parmi les gens bénéficiant d’aide de conseillers reptiliens. Mais les Nordiques lui ont fait une contre-proposition. Les technologies que les Nordiques fournissent à M.Poutine sont aussi efficaces que celles des Etats-Unis », a-t-il indiqué à Wallsend (nord-est de l’Angleterre).

Selon lui, ce sont les extraterrestres nordiques qui ont conseillé au président Poutine de résister à l’influence américaine.

Un avis sur “Projet Camelot – Simon Parkes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s