Ils marchent parmi nous – David Jacobs

Le plan extraterrestre pour contrôler l’humanité

Ils marchent parmi nous explique pourquoi les ovnis extraterrestres sont là, qui est à bord de ces objets, et quels sont leur agissements. Dire que les preuves recueillies des personnes que David Jacobs a interviewées attestent que ces extraterrestres ne sont pas bien intentionnés n’est qu’un euphémisme… Si beaucoup prêtent attention aux preuves contenues dans ce livre, nous seront peut-être capables d’éviter le désastre annoncé.

David Jacobs a été professeur d’histoire contemporaine à l’université Temple de Philadelphie. Il a écrit 5 livres et de très nombreux articles et fut consultant pour les principales associations urologiques des USA. Bien que ses travaux soient extrêmement connus, c’est la première fois qu’il est traduit en français.

1 – Les abductés et leurs témoignages

Sont-ils là ?

2 – Les abductés, Les Extraterrestres et le Programme

Bientôt

3 – On prépare les enfants hybrides

Un jour, il va manger une pizza

4 – Former les adolescents et les jeunes adultes hybrides

Une personne est-elle conçue pour faire cela ?

5 – Formation pratique en vue de l’intégration des hybrides

La serviette de toilette ne fonctionne pas

6 – Les Hybrides intégrés

Qu’est-ce que le réfrigérateur ?

7 – S’adapter à la vie sur Terre

Pour être humain, vous devez pouvoir faire des choix

8 – Apprentissage des relations humaines

Quel temps fait-il chez vous ?

9 – On forme les abductés en vue du changement

Le moment viendra où je serai capables de passer d’un monde à l’autre

10 – Intégration et spéculation

Au revoir mon ami. Nous nous reverrons un jour

Conférence de David Jacob

David M. Jacobs, Ph.D :

J’ai rédigé la plupart des informations de mon site web en me basant sur plus de 50 ans de recherche sur les OVNIs. En outre, depuis 1986, j’ai effectué plus de 1 150 régressions hypnotiques avec des personnes enlevées. J’ai essayé d’être aussi objectif mais aussi « sans agenda » que possible. Je n’ai aucun programme New Age, spirituel, religieux, transformationnel ou transcendant à promouvoir. J’essaie de rester aussi proche que possible des preuves. Cependant, il n’est pas possible que j’aie évité l’erreur. La majorité des preuves du phénomène des enlèvements par des extraterrestres proviennent de la mémoire des personnes dérivée de l’hypnose administrée par des amateurs. Il est difficile d’imaginer une forme de preuve plus faible. Mais il s’agit de preuves et nous en avons beaucoup. Néanmoins, les lecteurs doivent être sceptiques quant à ce que je dis et à ce que tous les autres disent dans cette arène enchevêtrée d’enlèvements par des extraterrestres, d’hypnose, de culture populaire et de mémoire. Les chercheurs sur les enlèvements sont principalement des amateurs qui font de leur mieux pour découvrir la vérité, sachant que la réalité objective peut leur échapper.

Les hybrides 

Les hubrides représentent le degré terminal du programme d’hybridation humaine. Ils ne se distinguent en rien des humains, si ce n’est du point de vue neurologique. Ils communiquent oralement ou utilisent la télépathie et, ce qui est plus important, ils ont la faculté de contrôler les humains neurologiquement. Il semblerait qu’ils aient une fonction principale : vivre sur Terre sans être détectés, et se fondre dans la société sans que le moindre indice signale leur présence. Ce but est l’avant-dernière étape dans le programme d’abduction. Même après qu’ils ont été instruits sur des aspects de la vie sur Terre, les hubrides sont novices quant à la complexité de la société humaine, et ils ont besoin d’une assistance de la part des abductés. Cependant, ils apprennent très vite et s’adaptent rapidement aux complexités sociales dans lesquels ils sont immergés…

Initialement, tous les hubrides dépendent des abductés pour les aider à se mouvoir dans la vie en société, et ont moins besoin d’assistance à mesure qu’ils se socialisent…

À bord du vaisseau, il est souvent difficile à des abductés de distinguer un hubride et d’autres hybrides quand ils sont regroupés. Par conséquent, j’utilise l’appellation ‘hubride’ avec prudence, sachant qu’il peut s’agir en réalité d’hybrides de phase humaine terminale.

Hybrides humanoïdes de phase terminale

Ils ont une apparence humaine, même s’ils n’ont pas toujours de pilosité pubienne ou corporelle. Taille entre 1.55 et 1.85m. Ils peuvent facilement passer pour des humains mâles ou femelles. Les iris semblent trop grands. Chevelure normal. Fonctions normales de reproduction et d’élimination. Absorption d’énergie/nourriture par la bouche. Emprise neurale de niveau moyen. Communiquent principalement de façon télépathique, mais peuvent aussi communiquer verbalement.

Leur fonction/rôle : effectuent les procédures. Quittent les ovnis pour amener les abductés à bord. Ils peuvent entretenir des relations spéciales avec les abductés, ils s’attachent souvent à des aboutées de sexe féminin depuis le plus jeune âge en tant qu’hybrides de projet personnel. Ils imposent le respect des règles, et s’assurent que les abductés se conforment au programme. Ils ne vivent pas sur Terre. Ils peuvent se montrer communicatifs. Ils aident à l’intégration des hubrides.

Hybrides avancés et hybrides de sécurité

Il est impossible de les distinguer des humains du point de vue physique. Taille entre 1.75 et 1.85m. Très déterminés dans l’exercice de leurs fonctions. Les hybrides de sécurité sont sales, et les hybrides avancés sont mâles et femelles. Absorption d’énergie/nourriture par la bouche. Capacité moyenne d’emprise neurale. Communiquent télépathiquement aussi bien que de façon verbale.

Leur fonction/rôle : les hybrides de sécurité protègent les hubrides qui vivent sur Terre et veillent à leur sécurité. Ils vivent sur Terre et concourent à l’intégration des hubrides. Ils s’assurent que les abductés gardent les secret. Les hybrides avancés viennent sur Terre pour obtenir des logements à l’intention des hubrides et des indépendants. Ils vivent sur Terre et participent à la formation des abductés en vue d’autres missions.

Hubrides – Indépendant et hybride de groupe

Ils sont humains dans tous les aspects, à l’exception de fonctions neuronales spécifiques. Taille entre 1.75 et 1.85m. Communication télépathique et verbale. Grandes capacités cérébrales. Mâle et femelle. Ils peuvent apprendre à devenir des citoyens ordinaires. Emprise neurale faible ou moyenne.

Leur fonction/rôle : les hybrides de sécurité vivent sur Terre et protègent les hubrides et veillent à leur sécurité. La majorité des extraterrestres et des hybrides accomplissent des tâches pour lesquelles ils ont été créés, il ne semble pas qu’ils pensent par delà leur fonction spécifique.  Il est improbable qu’ils puissent éprouver une insatisfaction quant au poste assigné à chacun d’eux. Ce sont des fonctionnaires consentants au sein d’un système complexe. Les hubrides qui résident sur Terre font peut-être exception à cela. On ignore quelle est leur relation globale avec les extraterrestres qui sont à bord des vaisseaux.

Les extraterrestres n’ont pas de noms individuels; les abductés par contre, donnent des noms aux hybrides humanoïdes. 

Programme d’hybridation extraterrestre

Les mystérieux enlèvements par des extraterrestres

Depuis la fin du XIXe siècle, des dizaines de milliers de personnes ont été enlevées et examinés par des extraterrestres.

Le chercheur David M. Jacobs a passé plus de 40 ans à étudier ces soi-disant enlèvements et ces rencontres avec des extra-terrestres grâce à l’utilisation de l’hypnose. La prépondérance de preuves de personnes qui, l’une après l’autre, lui racontaient la même chose, des choses qu’on n’aurais jamais pu imaginer, a commencé à lui faire réaliser que cela se produisait réellement. Il était abasourdi par le fait qu’il s’agissait de preuves irréfutables à ses yeux.

D’après les travaux du Dr. Jacobs, cela fait quarante ans, peut-être plus longtemps, que les extraterrestres semblent kidnapper des gens. Il ne s’agit pas simplement de faire des expériences. Ils sont en fait engagés dans un programme de sélection génétique très intense et très impliqué, dans lequel ils reproduisent des hybrides. Les personnes enlevées à qui il a parlé, selon lui, en sont au stade de ce vaste programme de création d’hybrides où les hybrides nous ressemblent un peu. Mais dans leur comportement et psychologiquement, ils sont encore des aliens. Le Dr. Jacobs affirme que les hybrides extraterrestres et humains peuvent communiquer par télépathie et dicter la pensée humaine de manière neurologique. Ces êtres peuvent facilement implanter des idées, des images dans l’esprit des gens. Par conséquent, ce que les gens décrivent, c’est qu’ils peuvent être contrôlés à différents niveaux par l’esprit de ces autres êtres.

Les récentes découvertes archéologiques révèlent une image très différente de ce que la vie sur Terre ressemblait dans le passé lointain. Il s’agissait d’une version réelle du «Seigneur des Anneaux», où les humains partageaient la planète avec différents types d’espèces humaines intelligentes, comme les Néandertaliens, les Denisovans et même les Hobbits.

Mais comment se fait-il que ces différentes espèces d’hominidés se développent séparément dans des poches isolées du globe ? Et pourquoi aucune preuve fossile n’existe qui suggère une lente délimitation progressive d’une espèce commune ?

Les théoriciens des anciens astronautes suggèrent que ces différentes espèces intelligentes semblent sortir directement de l’incubateur et que la Terre elle-même a pu servir de laboratoire à des extraterrestres. Un laboratoire où il existait autrefois des prototypes humains – mais une seule espèce a été choisie pour survivre.


Conférence de David Jacobs à OVNI Paris le 13 septembre 2018

Interview de David Jacobs & CERO France
Myriam Belmyr son témoignage d’abduction

Entrevue avec David Jacobs à propos de « La menace », par le journaliste ufologue Sean Castel…

Professeur à Temple University, David Jacobs, Ph.D., auteur des livres hautement respectés « The UFO Controversy In America » et « Secret Life », a passé plus de 30 ans à étudier les OVNIs et les abductions. Mais ce n’est que récemment qu’il en est venu à ressentir qu’il avait résolu le mystère, à sa grande satisfaction. La solution à laquelle il en est arrivé est le sujet de son troisième livre, « The Threat : What The Aliens Really Want And How They Plan To Get It » [La Menace : Ce que les aliens veulent vraiment et leur plan pour l’obtenir] (Simon and Schuster, 1998).

Avoir trouvé ce qu’il pense être les réponses n’a pas été un heureux évènement pour D. Jacobs. Il nous a récemment dit qu’il aborde la question avec une attitude de crainte et de profonde inquiétude au sujet de l’avenir de l’humanité et de la planète que nous appelons notre ’chez-nous’.

Sean : Que veulent vraiment les aliens ?

David : Vous savez que la question finale qui se pose sur le phénomène Ovni est bien:  » Que viennent-ils donc faire ici ?  » C’est la question que j’ai essayé de poser dans ce livre. Que se passe-t-il ? Quel est le sens de tout cela ? Pourquoi ? Pourquoi des gens disent que ces évènements ont eu lieu ? Ce que j’ai fait, c’est d’essayer de répondre à ces questions du mieux que je le pouvais, en utilisant les données accumulées au cours des onze années de recherche intensive sur les abductions. Et ce que j’ai trouvé, c’est qu’il y a un programme. Ils ne sont pas ici simplement pour examiner les gens, ou pour les étudier, ou faire des expériences. Je ne sais pas Sean, si vous vous souvenez, j’ai donné une conférence sur le sujet à L.A quand nous nous sommes rencontrés. Donc ils ne sont pas là pour nous examiner. Ils ont une mission. Ils sont ici avec un but. Ils ont un programme et c’est un programme avec un début, un milieu et une fin. C’est un programme orienté vers un but et je pense que nous entrons dans la phase finale de ce programme. Nous arrivons vers la fin de tout cela.

Finalement, le programme n’est pas d’enlever les gens. Les abductions, souvenez-vous sont un moyen vers un but précis. Ils enlèvent les gens pour une raison. L’acte physique de l’enlèvement – le phénomène des abductions – n’est qu’une partie du programme. Alors j’ai divisé le programme en éléments distincts afin de le mettre plus à nu. Nous avons donc : un programme d’abductions, un programme de procréation responsable de l’activité reproductrice, et un programme d’hybridation  qui explique pourquoi les gens voient tout le temps des hybrides. Bébés, adolescents et adultes.

Et puis en conclusion, je pense que tout ça mène vers un programme d’intégration dans lequel ces hybrides qui ont l’air très humains, seront intégrés à notre société, et qui finalement je pense, auront le contrôle ici car ils ont une technologie supérieure et des capacités physiologiques supérieures que nous n’avons pas. Nous serions donc des citoyens de deuxième classe. Je trouve tout cela très dérangeant. La chose intéressante est que je ne vois aucun autre scénario. Je sais que des gens pensent que c’est merveilleux, positif etc…Ils sont là pour nous aider etc…Mais parmi les cas sur lesquels j’ai enquêté de façon très approfondie, minutieusement et pendant très longtemps, je n’ai eu personne me disant cela. Quand les gens parlent du futur en général, ils parlent de ce programme d’intégration auquel ils sont confrontés, et nous le sommes tous.

Je suis impliqué dans la recherche ufologique depuis 32 ans, depuis 1965 et je n’ai jamais été négatif ou déprimé par le phénomène. Je n’ai jamais été pessimiste. J’en ai toujours éprouvé de l’émerveillement, de l’admiration et de l’étonnement ; j’étais enthousiaste et optimiste à ce sujet. Mais maintenant que j’ai appris tout ce que j’ai pu apprendre – et je pense que j’en ai appris beaucoup – Je suis très très dérangé par ce que je vois. Je n’aime pas ce que je vois. J’aurais voulu n’avoir rien vu, rien démasqué. C’est mon désespoir, cela m’a jeté dans une inquiétude incroyable sur le futur, qui me met mal à l’aise. Je ne veux pas être le porteur de mauvaises nouvelles, je n’aurais jamais pu imaginer en arriver à cette position là. Ce que j’ai trouvé avec le phénomène, je n’aurais jamais pu l’entrevoir.

Maintenant, je suis convaincu par les évidences, nous assistons à une affaire très sérieuse qui se déroule sous nos yeux. Comme vous le savez, les deux phénomènes, ovnis et abductions sont très étendus. Les populations ont vu des dizaines de milliers, des centaines de milliers et peut-être des millions d’ovnis de par le monde depuis longtemps maintenant, tout du moins au XXème siècle, depuis 1947 et avant cela. Ça veut dire que la quantité de temps et d’énergie au service de ce programme est faramineuse. Ce qui rend ce programme extrêmement important pour ces êtres. Il y a également un autre aspect déconcertant. C’est un phénomène secret. Ils ne veulent pas que nous sachions ce qu’ils font. Ils ne veulent pas que l’on s’en mêle. C’est un programme secret préparé consciemment et avec succès pour nous empêcher de savoir. Mon Dieu… cela me rend vraiment mal à l’aise.

Sean : Donc, votre raison de broyer du noir ainsi est parce que vous ressentez que vous et moi, et les autres qui sommes des êtres humains naturels, seront assujettis à une forme d’oppression supérieure ?

David : Une forme d’autorité, oui. Je pense que quelque chose comme ça va arriver. Je n’aime qu’un seul scénario et celui-ci est qu’un jour, ils viendront dire aux abductés :  » Notre programme est terminé, nous avons accompli notre but, nous avons pris ce dont nous avions besoin, merci de votre aide et coopération. Nous partons, vous ne saurez même pas que nous sommes venus. (Les gens se demanderont toujours s’ils ont été enlevés ou pas) maintenant, bonsoir et au revoir. » C’est mon scénario préféré. Mais en fait, nous n’entendons jamais ça. Dans le scénario du futur que nous entendons, ces êtres nous disent qu’ils seront ici avec nous. Et que tout sera merveilleux. Nous allons aimer, ils vont aimer, tout le monde va aimer. C’est le futur selon eux. Mais quand je regarde leur société et un futur dans lequel ils exercent le contrôle à cause de leur technologie supérieure et leurs capacités physiologiques, je vois une société très très différente de celle que nous avons aujourd’hui. Je vois une société beaucoup plus restreinte et contrôlée. Le concept de la liberté individuelle serait remis en question. Nous ne voulons pas de cela. Je préfère que les êtres humains fassent leur propre bêtises, et gèrent eux mêmes leurs problèmes. je pense qu’ils sont parfaitement capables de le faire. Nous pouvons tous vivre ensemble dans un futur heureux.

Sean : Alors ils font un tableau utopique de ce qui va arriver ?

David : Ils font un tableau de ce qu’ils considèrent être bien pour eux. Et ils vivent dans une société contrôlée, ou chacun connait son travail et ou tout est supervisé. La possibilité pour les gens d’agir de façon indépendante est très circonspecte dans leur société. Le principal est qu’ils sont là pour une raison : Ils ne nous étudient pas et ils gardent leurs activités secrètes.

Sean : C’est ce que vous disiez à la conférence. Qu’ils en étaient bien plus loin qu’au stade expérimental.

David : Oui. C’était même le nom de la conférence.  » Est-ce une expérience ou un programme ?  » Pas besoin d’être scientifique de renom pour voir ce qu’il se passe. Pour moi, ça ne ressemble pas à une expérience. C’est mondial, des millions de gens depuis 50 ans, 24 heures par jour. Quelle expérience est menée de cette façon ? Et il y a beaucoup d’autres raisons qui vont à l’encontre d’une expérience. C’est donc déconcertant. Je ne voyais pas les choses de cette façon avant de prendre cette vue d’ensemble et d’en arriver à ces conclusions. Dans le livre, j’ai avancé des hypothèses qui peuvent très bien être plausibles. Ce n’est pas l’aspect final de l’étude du phénomène, mais j’ai mis à nu ce que les buts représentent. Nous ne sommes pas sûrs de tous les  » pourquoi  » Je pense que c’est une des réponses du puzzle Ufo/ET et nous voyons un futur assez sombre.

Sean : La façon dont ils vont arriver à leurs fins serait donc par un programme d’hybridation ?

David : Oui, mais comment cela arrivera, nous ne savons pas. Il y a le scénario catastrophe dont parlent les abductés depuis des années et des années, on ne sait pas comment ça arrivera, s’il y aura catastrophe ou non. L’un des scénario est qu’ils intègrent naturellement et doucement notre société sans que l’on s’en aperçoive. L’on ne sait pas réellement comment ce que les aliènes et les abductés appellent « le changement » va se produire. On ne le sait pas encore.

Sean : Mais on leur montre des visions comme le monde en feu, des catastrophes naturelles, etc…

David : Exact! Il y a toutes sortes de prévisions catastrophiques qui incluent une guerre nucléaire, qui incluent des astéroïdes qui tombent sur terre, des inondations, des famines, des épidémies etc…

C’est une sorte de désastre généralisé, ce n’est pas spécifique quoique les gens parlent beaucoup de guerre atomique, ou bien de la Terre se divisant en deux, ou encore de sa destruction par une comète ou quelque chose comme ça. Je ne pense pas que les détails soient si importants, l’idée d’un désastre l’est beaucoup plus. Mais nous ne savons pas et ça pourrait être un scénario très différent, mais je reste sur mon idée que ceci est un programme d’intégration. Quelque soit le moyen, ils intègrent notre société et c’est tout cela qui nous y mène. Comme je dis dans tous mes livres, il est possible de commettre une erreur, j’ai tort quelque part probablement, Dieu sait combien de fois, mais je pense que l’hypothèse que je présente ici est soutenue par les preuves et c’est ce qui est le plus dérangeant. Chaque paragraphe de ce livre est issu d’une évidence. C’est pourquoi il est si difficile à aborder.

Sean : Bien, c’est comme « L’Invasion des Body Snatchers » où vous terminez par murmurer : « C’est mieux ainsi, nous ne souffrons plus. »

David : Très juste. J’y ai pensé également. L’une des critiques principales que j’ai reçue était que l’hypothèse avait un goût de science fiction trop prononcé, alors les gens disent : « C’est de la S/F. »

La culture S/F a formaté les gens à réagir ainsi. Ils trouvent des similitudes en les qualifiant d’égalités, ce qu’elles ne sont pas. Le fait est qu’il y a un contenu « programmé ». Il y a un contenu dans lequel on peut voir les rouages internes de ce qu’ils font et de ce qui se passe. Et il y a des parallèles dans la science fiction, et certainement que l’un d’eux est bien « L’Invasion des Body Snatchers », c’est un parallèle que l’on observe. Mais il y en a beaucoup d’autres, en cherchant bien, vous trouverez un élément ici, un autre là etc… Cependant, pour moi, ce n’est pas de la S/F.

Savez-vous que la plupart des abductés ne sont pas des fans de S/F ? Ceux avec lesquels je travaille ne se disent pas intéressés. Ils n’ont pas vu ces films. Ils ne savent rien sur ces choses. Ce n’est pas quelque chose qui infiltre notre société. Les gens disent : « C’est juste partout », ce n’est pas exactement comme ça. Il ne faut pas oublier que le phénomène des abductions, semblable à de la S/F, est vraiment très difficile dans tout ses constituants. C’est une situation différente. Vous avez des situations où les proches voient les abductés disparaitre et rester absent de leur environnement. Difficile à expliquer physiquement.

Sean : Ce que j’ai trouvé intéressant est la façon dont vous avez couvert les divers niveaux d’hybrides et les pourcentages variables d’humains contre les combinaisons hybrides.

David : Oui. J’ai essayé de proposer un nouveau concept de l’hybridation. Un qui semble plus en conformité avec l’évidence présentée par les abductés.

Sean : Comme des degrés subtils entre les différentes sortes d’hybrides ?

David : C’est plus logique ainsi tout en répondant à de nombreuses questions. Les abductés relatent ces subtilités. J’ai donc divisé en 3 groupes : étape tardive, étape moyenne et premiers hybrides. Mais, l’une des choses intéressantes de ce phénomène, est que j’ai parlé des bébés d’environ 2 ans et de quelle sorte de jouets ils avaient, et puis des jeunes enfants et leurs jouets, et il y a même une sorte de gadget prisé des adolescents, vous vous souvenez ?

Sean : Oui. C’est comme une console Nintendo aliène ?

David : En termes de jouets, on sait beaucoup de choses sur les jouets aliènes, les hybrides et comment ils jouent. J’ai passé beaucoup de temps avec les enfants hybrides. Nous ne pourrions pas décrire certains jouets qu’ils utilisent, que d’autres personnes ont également décrit. Nous apprenons tellement sur ce phénomène, c’est extraordinaire. Cependant, tout ce que nous apprenons nous dirige vers un programme d’intégration. Rappelez-vous quand j’ai parlé de cette femme impliquée dans une sorte d’apprentissage où elle était dans une salle de classe d’hybrides et la photo d’un chien est apparue sur l’écran.

Sean : Ah oui! et elle devait expliquer toutes les choses terrestres.

David : Et on lui demandait : « A quoi sert un chien ? » Elle répondait : « C’est un compagnon » Et ainsi de suite. Voyez, cela indique une intégration dans la société. Tout y conduit. Cet intérêt dans les choses de la Terre… Ce n’est pas seulement de l’intérêt, ils sont intéressés pour une raison. Remarquez qu’ils ne disent pas : « Comment vous élisez un président ?, Que faites-vous le samedi soir ? » des questions comme ça. La politique, les sciences économiques, la culture et la société ne les intéresse pas. Nous n’avons jamais de questions sur ces sujets là. Si c’était psychologique, nous aurions des questions sur ces sujets. Par contre ils sont intéressés par l’anatomie et la physiologie, le monde de la nature, l’environnement, les animaux, des choses comme ça. Des choses non fabriquées par l’homme. Comme si dans le futur, ce que nous avons construit n’aura aucune importance. La seule chose qui aura de l’importance est ce qu’ils feront. C’est une façon de voir les choses. Mais c’est déconcertant, vous voudriez qu’ils posent des questions sur Clinton, des choses de ce genre. Quelque chose où vous pouvez voir qu’ils apprennent vraiment sur notre société, mais en fait, s’ils s’intègrent à notre société, il y aura un recouvrement de leur société et la nôtre ne va pas compter beaucoup. Je peux avoir tord, mais c’est mon interprétation.

Sean : Vu que c’est inévitable, on voudrait juste pouvoir se rattacher à un espoir quelconque qui serait une bonne chose.

David : Et bien l’espoir que j’ai, est bien mince et l’espoir que j’ai, est qu’à ce jour c’est toujours secret. Je veux dire que tant que c’est un secret, ils doivent supposer être encore vulnérables, il y a donc un moyen pour nous d’affecter le programme. Ce n’est pas grand chose. Mon désespoir est que la communauté scientifique va réaliser la teneur de l’importation lorsqu’elle se produira. Et même s’ils réalisent avant, tellement de temps a passé, le but étant presque atteint, qu’en fait ça ne fera pas de différence. Il y a 30 ou 40 ans il y aurait pu y avoir une différence, mais je vois un futur ou la communauté scientifique n’est pas intéressée par le sujet. Ce n’est pas arrivé dans le passé et à moins d’une révélation subite ou un évènement soudain du style : « Clinton est un aliène » ou quelque chose comme ça, je ne les vois pas s’y intéresser. Ils ont eu un demi siècle pour étudier le sujet et ne l’ont ont pas utilisé.

J’ai passé ma vie adulte entière à étudier le sujet de manière intensive. Année après année. J’ai un doctorat professionnel dans le sujet, j’enseigne le seul cours donné dans le pays sur le sujet, le seul programmé régulièrement et accrédité, je l’enseigne depuis 19 ans. J’ai écrit 3 livres et beaucoup d’articles. Je n’ai jamais ressenti le désespoir que je ressens maintenant que nous regardons la situation bien en face et je ne m’attendais pas à cela. Personne ne s’y attendait, je voudrais que ce soit différent. Nous pouvons que désespérer de cette situation et se dire : « oh, mon Dieu, c’est horrible ! » mais nous devons mener notre vie comme si ça n’arrivait pas. C’est la seule manière de faire avec. C’est la façon dont je vis. J’ai 2 enfants vous savez, je les regarde, je regarde le livre, et je ne sais pas quel genre de futur ils vont avoir. C’est vrai! c’est ma grande préoccupation.

Sean : L’espoir serait que ce ne soit pas une forme cruelle d’oppression.

David : C’est peut-être possible. Je ne pense pas qu’il y aura une forme cruelle d’oppression. Je pense que ce sera très différent et pas de notre goût. Je ne vois pas de situation accablante comme d’être fouetté comme un esclave dans la cale d’un vaisseau viking… mais en même temps, je ne vois pas la liberté de mouvement, d’action et d’activité que nous avons aujourd’hui. La liberté individuelle et celle de penser ne seront pas les mêmes dans le futur. Il ne faut pas oublier que ces êtres sont télépathes. Ils se branchent sur vos pensées. Ca ne me plait pas.

Quand j’étais au Brésil, j’ai présenté un exposé sur la vie dans une société télépathique, basé sur le témoignage des abductés sur la société des aliènes et sur les expériences de télépathie des abductés. Et bien! vous ne voulez pas de cette société. Vous voulez garder votre intimité, vos pensées privées, vous voulez avoir des pensées et une expression individuelles. Vous voulez continuer à faire ce que vous faites sans que quiconque le sache, et dans leur société ce n’est pas nécessairement vrai. C’est une société différente. Donc, est-ce que l’intégration dans la société terrienne est déjà faite ? Perdrons-nous beaucoup des libertés que nous apprécions actuellement, pour les capacités supérieures des aliènes et la progéniture hybride qui est une partie de nous mêmes ?

Source : https://www.odla.fr/conférences/entretien-avec-david-jacobs/

« Cette planète leur appartiendra » 

Un professeur explique ses conclusions surprenantes sur les enlèvements extraterrestres…

David Jacobs, professeur d’université à la retraite, et Young-Hae Vhi, de l’Université d’Oxford, ont tous deux régressé hypnotique ment des personnes qui prétendent avoir eu des expériences d’enlèvements par des extraterrestres. Des milliers de personnes partagent toutes la même histoire. Comment est-ce possible ? Comment des milliers de personnes du monde peuvent-elles avoir partagé la même expérience ? Il y a sans aucun doute doute quelque chose de très étrange dans ce phénomène, et il serait temps que nous commencions à l’examiner de plus près. Existe-t-il une justification pour le secret entourant ce sujet ? De même, envisager l’idée que certains extraterrestres enlèvent, pour des raisons inconnues, des êtres humains contre leur volonté, les soumettant à plusieurs expériences, puis (dans la plupart des cas) les ramènent au même endroit où ils avaient été enlevés, peut complètement détruire le paradigme de vision du monde d’une personne. Il est vrai que ces histoires ressemblent plus à un scénario de Science-fiction si l’on se base sur le point de vue des nombreux animaux que nous utilisons nous mêmes à des fins scientifiques. En effet, ces animaux ont très probablement eux aussi du mal à comprendre ce qui se passe, et s’ils pouvaient s’exprimer dans un langage que nous pouvions comprendre, il ressortirait qu’ils pensent qu’ils sont en présence d’êtres malveillants avec qui ils ne peuvent pas communiquer. Est-ce que c’est cela qui se passe lors de ces abductions ? Peut-être y a-t-il quelque chose de plus grand en jeu, même pour notre propre bien ? De nombreuses personnes victimes de ces enlèvements, bien qu’elles furent sujettes à de nombreux traumatismes, ont dit avoir ressenti un sentiment de confort et avoir communiqué téléphatiquement avec leurs kidnappeurs qui les auraient rassurées en leur laissant savoir que tout se passerait bien. À quoi ou à qui ces personnes ont-elles eu à faire ? Est-ce que le but de ces abductions serait une sorte d’expérience scientifiques ? Serait-ce de la manipulation génétique ? Des expériences d’hybridation humain/extraterrestre ?

Il est également important de mentionner le fait qu’en ce qui concerne ces contacts avec des supposés extraterrestres, que des millions de personnes ont dit avoir eu, il existe plusieurs catégories. Il y celle des kidnappés et celle des contactés – ceux qui n’ont pas été enlevés de force, mais qui ont plutôt vécu des rencontres avec des extraterrestres supposés intelligents, parfois amicaux, ou bien agressifs. Il existe aussi la catégorie regroupant ceux qui prétendent être « entrés en communication » avec des extraterrestres, mais qui n’ont pas eu de contact physique. 

Un exemple d’expérience de « contact » serait le cas où plus de 60 écoliers d’Harare au Zimbabwe, furent témoins de l’atterrissage d’un vaisseau spatial dans la cour de l’école. Apparement, deux êtres seraient sortis de l’engin et venus à leurs rencontres. Ces êtres auraient échangé des messages par télépathie. Ces messages concernaient notre planète, notre manière pitoyable d’en prendre soin, et sur ce qui se passera si nous ne changeons pas notre attitude. Un grand nombre de ces enfants ont eu des visions troublantes et en parlent encore aujourd’hui. Cette dernière fut rendue publique par un psychiatre de Harvard, John Mack. Maintenant décédé, il est une excellente source d’informations sur les abductions et les contactés, ainsi que le Dr David Jacobs, professeur et historien en est également une autre, tout en offrant une perspective intéressante. Supposons que ces rencontres et ces enlèvements ne se soient pas réellement produits, mais que ces phénomènes existent. Si tel est le cas, nous aurions alors découvert une des choses les plus importantes de l’histoire de la neurologie, du fonctionnement du cerveau et de la cognition, car toutes ces personnes racontent la même chose. Rien de ce qu’elles disent ne va leur apporter la célébrité, et pourtant, elles disent toutes qu’elles ont été enlevées par des extraterrestres. Nous avons même des cas de hauts fonctionnaires qui racontent ces histoires : alors qu’ils savent parfaitement que cela pourrait détruire leur carrière, ils racontent aussi leurs expériences au monde entier. 

Pourquoi enlèvent-ils des humains ?

« Une partie de ce que les gens rapportent comme des ovnis sont des véhicules extraterrestres. Certains de ces engins extraterrestres ont un équipage extraterrestre, et certains capturent et relâchent des humains. » Don Donderi, professeur à la retraite de l’Université McGill, du département de psychologie. 

Il existe plusieurs théories concernant les enlevés, chez ceux qui participent activement à la recherche. Un thème commun semble être un programme d’hybridation extraterrestre/humain. Beaucoup de personnes enlevées affirment avoir été soumises à d’étranges procédures, comme l’extraction forcée de sperme ou d’ovule. Parfois, pour les hommes, cela se produit sous la forme d’un orgasme forcé. D’autres rapportent avoir été forcés de s’accoupler avec un/une extraterrestre ressemblant à un être humain. Beaucoup de femmes enlevées et soumises à ces procédures se retrouvent enceintes peu de temps après leur retour et, au cours de leur grossesse, subissent un autre enlèvement après lequel elles sont renvoyées sans leur fœtus. Après cela, le prochain enlèvement a généralement lieu des années plus tard et ressemble à un « RDV de présentation » au cours duquel la mère rencontre son ou ses enfants hybrides. La mère et ses « enfants » passent alors du temps ensemble à bord d’un vaisseau où ils sont observé par les extraterrestres. « Ce phénomène est extrêmement commun pour les femmes. Les femmes ont ce genre d’expérience tout le temps. » – Dr David Jacobs.

Selon le David Jacobs, dans une récente interview qu’il a donnée à Richard Dolan, chercheur et historien en ufologie il existerait un certain « programme de colonisation de la Terre sous la forme d’une repopulation génétiquement modifiée ». Certains de ces hybrides reviennent sur Terre avec leur mère et, selon Jacobs, vivent actuellement parmi nous. Ils ne connaissent pas nos us et coutumes, et ont généralement beaucoup de questions à poser et semblent être en mode ‘observation’. Dolan les décrit comme manquant d’émotion. D. Jacobs estime qu’ils sont très logiques et très curieux de nos habitudes et de notre façon de faire. Il aurait même été en contact avec un supposé hybride, par l’intermédiaire de la mère. Il émet l’hypothèse que « cette planète sera la leur ». Ces hybrides auraient apparemment également la capacité de contrôler neurologique ment les humains dans une certaine mesure, à une courte distance de quelques mètres. « Quand ils arrivèrent ici – je fais évidemment de très grosses allégations – sur Terre, d’après ce que m’ont dit de nombreuses personnes, ils sont naïfs. Il est clair qu’ils ne peuvent apprendre beaucoup de choses à notre sujet en vivant à bord d’un ovni. Une fois arrivés ici pour vivre dans la société humaine, ils découvrent qu’ils ont encore beaucoup à apprendre. Alors, la personne enlevée les emmène au supermarché et leur apprend comment acheter de la nourriture etc. Ils sont incroyablement doués pour se souvenir des choses… toutes les informations sont gardées en mémoire. Leur cerveau est différent de celui des humains. Ils peuvent nous contrôler, à quelques mètres de distance, et ce contrôle est un contrôle qui n’est pas bienvaillant. » – Dr David Jacobs.

Selon David Jacobs, les enlèvements par des aliens sont une routine pour eux, ils l’ont déjà fait sur d’autres planètes… Ils sont très forts dans ce qu’ils font et sont très intelligents. David Jacobs parle du contrôle des foules.

retrouver de nombreuses interview sur la chaine de David Jacobs : https://www.youtube.com/channel/UCR6Ag6SA8cXRyvZaeetUedg/videos

Les milliers de témoignages d’abduction

Le Centre international pour la recherche sur les enlèvements (ICAR) est une organisation qui se consacre à la diffusion d’informations fiables sur les enlèvements d’OVNI. L’ICAR fournira des informations précises aux thérapeutes et aux profanes qui s’intéressent aux enlèvements, et les aidera à faire face à la variété des problèmes qui découlent de l’utilisation de l’hypnose et d’autres procédures de collecte de mémoire. David M. Jacobs est le directeur de la CISA et il y a un petit conseil d’administration.

J’ai rédigé la plupart des informations de ce site web en me basant sur plus de 50 ans de recherche sur les OVNIs. En outre, depuis 1986, j’ai effectué plus de 1 150 régressions hypnotiques avec des personnes enlevées. J’ai essayé d’être aussi objectif et aussi « sans agenda » possible. Je n’ai aucun programme New Age, spirituel, religieux, transformationnel ou transcendant à promouvoir. J’essaie de rester aussi proche que possible des preuves. Cependant, il n’est pas possible que j’aie évité de faire des erreurs. La majorité des preuves du phénomène des enlèvements par des extraterrestres proviennent de la mémoire humaine dérivée de l’hypnose administrée par des amateurs. Il est difficile d’imaginer une forme de preuve plus faible. Mais il s’agit de preuves et nous en avons beaucoup. Néanmoins, les lecteurs doivent être sceptiques quant à ce que je dis et à ce que tous les autres disent dans cette arène enchevêtrée d’enlèvements par des extraterrestres, d’hypnose, de culture populaire et de mémoire. Les chercheurs sur les enlèvements sont principalement des amateurs qui font de leur mieux pour découvrir la vérité, sachant que la réalité objective peut leur échapper.

http://ufoevidence.org/topics/DavidJacobs.htm

Partout dans le monde, des enfants font parfois preuve d’étranges compétences et de connaissances très avancées pour leur âge. Certains pensent bien que nés sur Terre, ils pourraient être en partie d’origine extraterrestre. Ce qui expliquerait qu’ils développent ainsi d’étonnantes facultés.


Les ETs et leur programme d’hybridation
Les hybrides ETs sont là pour infiltrer l’humanité

4 commentaires sur “Ils marchent parmi nous – David Jacobs

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s