Projet Camelot – Bill Ryan

L’ interview de départ avait été réalisée le 10 octobre 2009 à Bruxelles par Rich et Melani, de Freedom Central (Kerry et moi étions tous les deux devant la caméra). Mais, deux jours plus tard, les cassettes vidéo ainsi que l’ordinateur portable de Melon ont été volés – dans d’étranges circonstances. L’interview était donc perdue. Mel m’a par la suite rencontré pour la réenregistrer, mais Kerry était entre temps rentrée en Californie. Son tour viendra…

BILL RYAN (BR) : C’est un paradoxe. J’aime la manière dont David Icke l’a expliqué samedi : nous sommes amour infini, conscience infinie, et provisoirement en train d’expérimenter à quoi cela ressemble d’être ici, les pieds sur terre, à essayer de comprendre tout ça. Et ce que nous faisons ici, c’est participer à des jeux ; nous sommes seulement en train de participer à des jeux.
Non pas que le fait soit sans intérêt, mais que peut faire d’autre pendant toute l’éternité un être spirituel et enjoué, sinon participer à des jeux ? C’est une bonne façon d’apprendre ; tout ceci n’est qu’un grand stage.
Et donc c’est un paradoxe car ce jeu semble important, tout comme il semble important à des écoliers qui jouent dans la cour de récréation et participent à un jeu où quelqu’un essaie de les pourchasser, et qu’ils essaient de l’attraper ou de s’enfuir ; eux aussi cherchent à comprendre tout ça.
Ou bien c’est seulement une autre forme de jeu, comme d’être dans un film. Cela semble important, mais le paradoxe, c’est que ça ne l’est pas. Donc j’éprouve du plaisir à faire semblant de croire que c’est important – mais ça ne l’est pas – parce que je sais qui je suis. C’est ce qui nous donne notre sentiment de sécurité. S’ils me tuent, je m’en moque. Je reviendrai. Cela n’a aucune importance. J’aime la réplique de Star Wars où Obi-Wan Kenobi dit à Darth Vader : Si vous me tuez, je serai encore plus puissant que vous pouvez l’imaginer.

source : https://projectavalon.net/lang/fr/bill_ryan_freedom_central_interview_fr.html


Les Dirigeants du Monde

Nombre de ceux parmi vous qui ont regardé l’interview de « Charles » du 1/1/11 (« Les Dirigeants du Monde ») commencent à se rendre compte à quel point ceci est significatif (et vrai). Cette vidéo devrait être intéressante — que vous pensiez déjà comprendre l’importance de cet entretien, ou que vous essayiez de mieux comprendre ce qui se passe, et ce qui est peut être en jeu. Cette vidéo aborde un certain nombre de problèmes et de questions qui ont été posées, met en évidence les principaux faits et facteurs concernés, et propose quelques repères supplémentaires. De nouvelles précisions et d’autres informations seront bientôt publiées.

Dans cet entretien du 1er janvier 2011, Charles confirmait les éléments suivants :

  • La réalité du plan consistant à organiser un vrai-faux évènement destiné à faire passer les extraterrestres pour hostiles.
  • Les détails – avec les raisons données du point de vue des « contrôleurs » – d’un plan de réduction de la population mondiale.
  • Le fait que la race humaine est un programme génétique extraterrestre.  
  • L’existence des extraterrestres et l’existence de leurs vaisseaux.
  • Une déclaration indiquant que des engins extraterrestres ont bien été délibérément abattus (après un ou deux « coups de chance » initiaux dans les années 40).
  • L’existence de la base de Mars, et que nous sommes en mesure de quitter le système solaire.
  • L’existence de triangles volants rétro-conçus par l’homme.
  • L’existence du groupe de commande, avec des détails sur leur composition et sur leur modus operandi.
  • L’existence d’artéfacts sur la Lune, et le fait qu’Arthur C. Clarke (†2008, auteur et inventeur de science-fiction britannique; a écrit la quadrilogie l’Odyssée de l’espace) connaissait beaucoup de choses.
  • La possibilité d’un pic d’activité solaire (en 2012 ou 2013), qui pourrait perturber les circuits électriques.
  • Le fait que le système solaire est un système binaire (c’est-à-dire que la « Planète X » est une réalité).

Et beaucoup d’autres choses, sur le mode de fonctionnement du groupe aux commandes, sur leurs plans et objectifs, et sur leur mode de pensée. Nombre de ceux parmi vous qui ont regardé l’interview commencent à se rendre compte à quel point ceci est significatif (et vrai). Cette vidéo devrait être intéressante – que vous pensiez déjà comprendre l’importance de cet entretien, ou que vous essayiez de mieux comprendre ce qui se passe, et ce qui peut être en jeu. 

Cette vidéo aborde un certain nombre de problèmes et de questions qui ont été posées, met en évidence les principaux faits et facteurs concernés, et propose quelques repères supplémentaires.

source : https://projectavalon.net/lang/fr/bills_commentary_on_rulers_of_the_world_1-9-11_fr.html


Mr. X, maintenant connu sous ce nom, est apparu de manière inattendue en décembre 2005, en postant un message à Bill Ryan sur la page de contact du site Serpo. Son histoire était inhabituelle et importante. Dans les années 80, il a été employé par un entrepreneur sous traitant pour le ministère de la Défense en sa qualité d’archiviste. Ses longues heures de travail dans une chambre forte consistaient à ouvrir de grands sacs postaux pleins de photos, de bandes vidéo, d’artéfacts aliens et des tonnes de documents classés Top Secret/Eyes Only qui témoignaient de l’histoire derrière Roswell, des visites aliens sur Terre et de la prise en charge délicate par le gouvernement de preuves documentées de la rétro-conception d’un vaisseau extraterrestre. Son verbe tranquille, sa politesse et sa sincérité reflètent la personnalité de Mr. X. Il croit à la présence extraterrestre et mène sa croisade courageuse pour la divulgation. Il a choisi de sortir de l’ombre. Nous applaudissons sa bravoure.

Mr. X est mort… l’archiviste des documents Ovnis qui nous avait donné un bref message audio à transmettre lors de la conférence UFO de Las Vegas a trouvé la mort subitement. Il avait 48 ans. La cause de sa mort est inconnue. Son épouse nous a dit, au téléphone : « Il ne voulait pas être connu, il ne voulait pas d’argent. Il désirait simplement aider chacun. » C’est exactement l’homme que nous avons connu, et nous rapportons ici ces paroles spontanées avec son aimable permission. Il laisse derrière lui sa jeune épouse et leur fils âgé d’un an, il les aimait profondément. Nous ne pouvons rien dire de plus pour l’instant sinon qu’il était notre ami et que nous sommes sous le choc.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s