Projet Camelot – Jordan Maxwell

Rien dans ce monde – rien – ne fonctionne comme vous le croyez. Il y a toujours autre chose à prendre en compte…

Chercheur et décrypteur au long cours sur les sociétés secrètes, les symboles, les Illuminati, et les pouvoirs en arrière-plan, Jordan Maxwell est sans doute le doyen des chercheurs dans ce domaine, avec près de 50 ans de recherches à son actif.  
Il a lui-même inspiré de nombreux auteurs parmi lesquels David Icke, Zécharia Sitchin ou encore Peter Joseph, l’auteur du film Zeitgeist.  
« Je voudrais que vous sachiez une chose », dit-il, « et que vous vous en souveniez. Rien dans ce monde — rien — ne fonctionne comme vous le croyez. » 

Ce qu’il faut faire, c’est tout simplement : aller travailler, sortir, s’amuser, suivre votre football et ne pas s’approcher des adultes qui mènent ce monde. Je n’ai jamais accepté ça.

La raison pour laquelle je suis ici, en train de faire ça, est cette mutation imposée à la race humaine. Ce changement que les maitres de l’univers ont en tête pour la race humaine, nous est imposé. Et je crois, là c’est mon opinion, que ma part dans ce plan cosmique, ou cette pièce cosmique, est d’inciter les gens à retrouver leur humanité, et de leur dire: Vous êtes guidés sur un chemin dont vous n’avez aucune idée de ce que peut être l’issue.

Vous savez, cela m’agace quand les gens disent que tout ça est de la technologie de pointe de notre gouvernement. Non, je ne crois pas ça une seule minute. Ce que j’ai vu de mes propres yeux, je n’y crois pas une seule seconde. Si notre gouvernement y est mêlé, alors, ce que j’ai vu, si le gouvernement US est impliqué, alors cela signifie que le gouvernement américain est de mèche avec les extraterrestres parce que ce que j’ai vu est d’origine extraterrestre.

Mais je suis tout à fait convaincu qu’il y a en ce moment sur Terre, à défaut d’un autre terme, une présence aliène ennemie de la race humaine et donc, qui est l’ennemie de ceux qui nous ont créés. Je dis cela à cause de ce que l’on m’a dit. Que les gens, ou les entités ou les dieux qui nous ont créé ont des ennemis là-bas dans l’univers.

Je veux dire quelque chose au sujet de Spielberg…j’ai beaucoup, beaucoup, beaucoup d’amis dans le business, et je sais car on me l’a dit que les grands noms d’Hollywood savent qui je suis. Ils le devraient! Ça fait 48 ans que je parle et ils utilisent mon matériel, ils devraient donc me connaitre.

Je dis que je suis totalement convaincu et c’est sans l’ombre d’un doute qu’il existe des aliens reptiliens, quoique je n’en ai jamais vu, Dieu merci. Mais je pense tout à fait qu’ils sont là. Pas à cause de David Icke, ni de Credo Mutwa que j’adore écouter, un homme fascinant et merveilleux. David Icke a fait de grandes choses. Mais je pense qu’il y a des aliens reptiliens ici à cause de mes propres recherches.

Jordan Maxwell : J’ai une jeune amie qui est absolument charmante… Il n’y a pas de mots pour le dire. Cette jeune femme est une amie très chère. Elle connaît énormément de choses sur les reptiliens parce que son père… elle m’a montré toutes les photos de famille, son père était officier dans l’Air Force, responsable du Project Retrievables (Projet Récupération), donc chaque fois qu’un OVNI se manifestait sur Terre… il était chargé de l’enquête. Elle m’a dit : Nous allions de base en base, et nous n’habitions jamais longtemps au même endroit. Elle a ajouté… qu’ils avaient chaque fois le téléphone, mais quand ce téléphone sonnait, ça signifiait que son père, disposait de dix minutes pour s’habiller et être prêt à partir avec sa mallette, et les militaires arrivaient en voiture devant la maison, frappaient à la porte, et qu’ils ne prononçaient pas un mot. Des coups à la porte, il sortait, montait dans la voiture, ils partaient, et quand ils s’en allaient, des militaires étaient postés — quatre, un à chaque angle de la maison — jusqu’à son retour. Que ça dure une semaine, ou un mois, n’avait aucune importance : ils étaient là pour garder la maison après son départ, même sur la base. C’est ce qu’elle m’a dit, et donc, on ne l’autorisait jamais à rester à la maison, même sur la base. Elle n’était jamais autorisée à rester toute seule chez elle. Son père ne le permettait pas. 

Une fois, son père et sa mère sont allés à une soirée, à deux ou trois maisons de là, pour rendre visite à des amis de la base, et elle a demandé à sa mère de lui permettre de rester à la maison, parce qu’ils n’allaient pas être loin, mais le père a froidement refusé. La mère a finalement pu obtenir l’acceptation du père. Ils sont donc partis chez le voisin, et elle m’a dit qu’elle était enfin toute seule à la maison, pour la première fois de sa vie. Elle m’a raconté qu’elle était assise dans sa chambre, à se brosser les cheveux, qu’elle avait une petite glace, et que derrière elle se trouvait une penderie. Et pendant qu’elle se brossait les cheveux, la porte de la penderie a coulissé, et un reptiloïde en est sorti, mais il a fallu qu’il se baisse pour sortir du placard. Il était debout là et il touchait presque le plafond, qui était à une hauteur de 2,30 m à 2,45 m. Elle m’a raconté qu’il l’a regardée, et qu’elle le voyait dans sa glace, et elle m’a dit : Je n’ai jamais eu aussi peur de toute ma vie, parce que c’était un reptilien ! Elle l’a dévisagé, et il l’a dévisagée. Et elle a ajouté : Il a commencé à se déplacer, mais pas en marchant. En flottant dans l’air… dans sa direction. Elle m’a dit : J’ai eu l’impression qu’il lévitait vers moi. Je savais qu’il se rapprochait, et elle m’a raconté qu’elle avait bondi sur ses pieds, trébuché, parcouru le couloir en courant, elle s’était précipitée dans la salle de bain, avait verrouillé la porte, ouvert la fenêtre et s’était mise à hurler. Tout le voisinage l’a alors entendue !

Et puis, cet être, elle l’a senti parcourir le couloir — il était très lourd — il l’a suivie dans le couloir et il s’est mis à grogner comme un animal et à se faire les griffes sur la porte de la salle de bains. Et elle a raconté que lorsque son père et les voisins sont arrivés en courant, cette chose les a entendus, et s’en est retournée. Elle a ajouté : Il a juste refait le couloir en sens inverse et il est retourné dans la chambre. Et quand son père est entré, a-t-elle dit, et qu’ils l’ont sortie de là, il y avait d’énormes traces de griffes sur la porte de la salle de bains. Et son père a dit : Voilà pourquoi je ne voulais pas qu’elle reste toute seule. Voilà la raison !
Puis il leur a raconté à tous, il l’a dit à la famille : Ces reptiles aliènes nous ont prévenu qu’ils en avaient assez de nous voir fourrer le nez dans leurs affaires, alors ils m’ont dit : « Rappelez-vous, si vous sortez mettre le nez dans nos affaires, nous vous enverrons quelqu’un chez vous. » Et il a ajouté : Voilà pourquoi des militaires gardaient toujours la maison, même sur la base, parce que ces machins sont interdimensionnels.

https://projectavalon.net/lang/fr/jordan_maxwell_interview_fr.html

https://projectavalon.net/lang/fr/jordan_maxwell_close_encounters_fr.html

Ils (les Aliens) n’ont pas besoin d’arriver. Ils sont déjà là. C’est ce qu’a voulu dire Steven Spielberg avec sa Guerre des Mondes. Ils n’arrivent pas, ils sont déjà là et ils ont surgi de sous les rues. Symboliquement, Hollywood et Spielberg disent : Ils sont juste sous vos pieds. Ils sont juste sous la surface.

Le terme Novus Ordo Seclorum sur le coté verso du dollar; Ça vient du poète romain Virgile Dans la Rome ancienne un poète était assigné par la Cour pour écrire de la poésie pour César et bien sûr, si vous écrivez des poèmes pour César, vous écrivez ce qu’il va aimer. Alors Virgile, dans un de ses poèmes nommé Aeneid avait écrit sur l’époque où un grand chef viendrait occuper le trône de César et il serait si puissant, plus puissant que puisse l’être n’importe quel autre homme. Au moment où il viendrait, le Soleil se lèverait sur un Novus Ordo Seclurum un Nouvel Ordre du Monde, et quand cela arriverait, ce serait le début d’une toute nouvelle civilisation. Le terme que Virgile a utilisé en latin est : un « Nouvel ordre Mondial ».

Quand vous étudiez le sujet, il faut revenir sur l’origine de la religion juive, de l’origine du judaisme, de l’origine du christianisme, de l’origine de l’islam, et remonter en arrière comme Zecharia Sitchin l’a fait pour nous. Il n’est pas le seul. Beaucoup ont écrit sur le sujet du monde ancien et des symboles, des mots, des termes et de la théologie qui nous sont transmis depuis des milliers d’années.

Nous savons que nous avons retrouvé dans le monde entier des squelettes enterrés qui sont bien plus grands que nous, les humains d’aujourd’hui. Certains mesurent 4 mètres, d’autres 6 mètres et d’autres 3. Je suis certain qu’il y a eu des formes de vie extraterrestres, à défaut d’un terme plus adéquat qui sont venues ici et à qui nous ressemblons. Ils ne nous ressemblent pas. Ils nous ont créés à leur image.


Jordan Maxwell & David Icke

Jordan Maxwell : Je veux dire que ça fait longtemps que je parle de l’influence des forces obscures qui nous manipulent certainement depuis 62 ou 63 ans. Mais il y a, je le sens, une forme d’intelligence extraterrestre qui nous manipule et elle est probablement là depuis bien avant la race humaine. elle représente indiscutablement une présence extrêmement puissante et malfaisante. Je suis sûr qu’il existe un équilibre spirituel dans l’Univers, et qu’il y a donc également un aspect positif. Mais, je sens qu’à moins que cette puissance extraterrestre ne soit rendue vulnérable, nous humains, ne serons pas en mesure de nous débarrasser de cette tragédie. il est essentiel que le monde comprenne que nous ne sommes pas dirigés par des êtres humains. nous sommes dominés par des formes de vie extraterrestre… qui n’a aucune considération pour les êtres humains.

Il me semble donc qu’une sorte de guerre cosmique fait rage entre des intelligences supérieures, bonnes et mauvaises, dont nous ne sommes pas conscients. Les bonnes cheminent au côté de la race humaine, alors que les mauvaises se servent de nous. Ainsi donc, nous ne sommes que des pions sur un échiquier plus important et plus sérieux; des pions que l’on utilise pour protéger ou assurer la protection des humains.

Je participais à une interview à Los Angeles pour une émission radio de Las Vegas. Ils m’avaient appelé pour réaliser une interview de deux heures et, en cours de route — comme ça, en passant — j’ai fait allusion aux dieux reptiliens et aux aliens reptiliens. Si bien qu’après l’émission j’ai reçu un coup de fil d’un type, dont j’ai découvert plus tard qu’il était très riche et qui, comme je l’ai dit, possédait une entreprise d’achat et de vente d’hôtels, des gros trucs. 

Il m’a appelé et il m’a dit : Jordan, nous vous avons écouté ce matin au bureau. Et il a ajouté : Il faut que je vous dise quelque chose : j’ai cinq gars qui travaillent pour moi dans mon bureau. Nous sommes tous chrétiens et nous allons tous à la même église. Une fois par an, j’emmène les cinq familles chez moi et nous partons chaque fois tous en vacances ensemble. L’an dernier — ça devait se passer autour de 89 — l’an dernier, nous sommes tous partis faire du camping dans le Colorado. Un matin, nous avons levé le camp, nous sommes montés en haut d’une grande colline et nous avons contemplé la vallée, en contrebas. Dans la vallée, quelqu’un avait fait une clairière, on avait dégagé une zone circulaire, et il s’y trouvait des gens en robe, debout en rond. Ils se tenaient tous par les mains, et ils se penchaient d’avant en arrière, comme s’ils psalmodiaient, et il y avait quelqu’un au milieu. En regardant ça, nous étions surpris de voir ces gens venus de nulle part. 

Ils sortaient de nulle part. Ils exécutaient un rituel, d’accord ? Et il a ajouté : Tout d’un coup est apparu au centre quelqu’un d’autre — comme ça, pouf ! — mais il était bien plus grand que tous les autres. Quand cette chose est apparue, elle nous a montrés du doigt, et tous les chants se sont arrêtés, tout s’est arrêté, et tout le monde s’est retourné, et a levé la tête vers nous. Bon, nous étions au sommet de la montagne, nous étions sur le point de partir. Nous avons fait demi-tour, mais c’était déjà trop tard. La chose qui était dans le cercle était derrière eux. La chose mesurait 2,30 m à 2,40 m, un reptile. Nous étions tous paralysés, on ne pouvait plus bouger, même les enfants… Puis l’être nous a d’abord tous regardés, ensuite il s’est finalement concentré sur les hommes. Et quand il nous regardait, nous savions ce qu’il pensait. Il disait en gros : « Je vais vous laisser partir pour cette fois, mais vous avez intérêt à filer, parce que vous avez interrompu quelque chose. » Et l’être s’est éloigné en marchant, et les gens le regardaient s’en aller. Il avait disparu… Nous sommes tous des Chrétiens de la même église, et nous vous avons entendu parler d’aliens reptiles. J’ai des nouvelles pour vous : nous savons qu’il y en a au moins un sur Terre, ça nous en sommes sûrs, parce que nous l’avons vu, tous. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s