Les OVNIS en URSS – Paola & François Garijo

Les ovnis en URSS

L’incroyable dossier des ovnis en Union Soviétique.

Une enquête extraordinaire au travers de 70 ans d’histoire, jusqu’à nos jours.

Savoir pourquoi

La naissance de l’ufologie en URSS

La naissance de l’idée de conquête spatiale

Les premières fusées

Les ovnis, une affaire suivie par le Kremlin

L’existence des extraterrestres en URSS

Staline convaincu de l’existence des ovnis

Roswell et les russes

Des fusées allemandes aux fusées soviétiques

L’opération Osoaviakhim

Histoire de la naissance de Kapustin Yar

L’arme de la vengeance

Les fusées soviétiques

Finalisation du projet V2

La base secrète de Kapustin Yar grandit

Le bunker de Zhitkur

Les premiers cosmonautes canins 

Projet secret K

La première chienne cosmonaute 

Le mythe

La première soucoupe volante officiellement russe

Point zéro

Les disques volants allemands aux mains des russes

La vague ovnis de 1952

La première soucoupe volante capturée à Kapustin Yar

La théorie de la pile à combustible atomique

Les évènements de 1979

Les tests à Kapustin Yar

Journée porte ouverte à Kapustin Yar

La zone des lacs de Kapustin Yar

Baskunchak 1948

L’URSS et les ovnis

Les ovnis maritimes et subaquatiques

Disparition d’avion en plein jour

Fin des années 70

L’armée de l’air de l’URSS et les ovnis

Les ovnis en forme de sphère depuis les années 90

Les débris d’ovnis

Les liens avec Kapustin Yar

Le KGB à Kapustin Yar et à Vladimirovka

Les rapports étranges s’accumulent sur Kapustin Yar

Combat aérien de 1985

Survols d’ovnis à Kapustin Yar

L’ovni du 28 au 29 juillet 1989

Un faisceau d’événements en relation avec Kapyar

La technologie extraterrestre étudiée sur Terre

Extrasens et services secrets

La Pravda et l’unité 10 003

La Réunion des polygones Emba et Kapustin Yar

Les USA accentuent l’espionnage sur Kapustin Yar en 2017

Les prototypes expérimentaux ou les ovnis terrestres

Les villes fermées ou lieux interdits

Les parapsychologues du KGB à Vladimirovka

KGB versus Ministère de l’Intérieur

Setka versus unité 10 003

Des survols de zones habitées de plus en plus nombreux 

La marine soviétique et les ovnis

Le mystère des hommes en noir

En 1978 tout a basculé 

Les particuliers enquêtent sur le Setka AN

Après Petrozavodsk le soviet suprême veut savoir

Au lieu de rassembler, l’Académie des Sciences divise

Témoignages

L’institut 22

Le phénomène de Petrozavodsk 1978

Tentative de désinformation

Petrozavodsk enquête officielle d’État

L’intérêt ufologique grandit en Russie

La poursuite de l’étrange de nos jours

Quand les pilotes observent des ovnis

Les auteurs :

François&Paola Garijo
Paola & François Garijo

À la chute de l’Union Soviétique, un certain nombres de révélations sur des apparitions d’ovnis sont apparues dans d’autres pays du bloc de l’Est.

4 octobre 1982 – Silo nucléaire d’Usovo, en Ukraine

Dans la salle de contrôle souterraine de l’unité militaire Usov 52035, renferme des postes prêts à lancer une attaque nucléaire sur les É-U. Le colonel Boris Sokolov et le lieutenant-colonel Vladimir Platunov remarquent une inquiétante anomalie. Un énorme objet volant se déplace dans le ciel nocturne, qu’ils n’avaient vu que dans les films. Pas de fenêtres, une surface lisse, cet objet manœuvrait en silence de façon imprévisible. Dans la base, les voyants lumineux s’allument sur les deux panneaux, ils indiquent que les missiles nucléaires sont préparé pour le lancement. Une telle manœuvre aurait dû être approuvé par le commandement à Moscou, mais les autorités à Moscou n’en savent rien. À cette instant, le monde est a un pas de la 3ème guerre mondiale. Pendant 15 secondes, la base perd le contrôle de son arsenal nucléaire. Le major Davidovitch Katman, commandant du centre de contrôle, déclarera plus tard : « J’ai vu tous les écrans s’illuminer simultanément. » Quelque chose avait manipulé une série de codes d’activation et enclencher les missiles en attente d’être lancés. Les soldats présents ne pouvaient que regarder, impuissant, attendant la catastrophe imminente. Après 15 longues secondes tout est revenu à la normale. Après cet incident, le matériel fût démonté pièce par pièce, mais ne trouvent aucun élément qui aurait causé une anomalie. 

Ce n’est que 8 ans plus tard, après l’effondrement de l’Union Soviétique que le monde a appris combien il était passé près de l’holocauste nucléaire. 

D’après les documents de la SETKA, dans la 2ème moitié des années 80, l’URSS a été témoin de nombreuses activité d’ovni. Quand Mikhaïl Gorbatchev devient le secrétaire général du parti communiste, la stratégie du secret a aussi changé. Les responsables des programmes spatiaux et des forces armées confirment publiquement qu’ils ont des instituts de recherche dédiés aux ovnis. 


Quels secrets cachent les archives soviétiques sur les ovnis ? 

Septembre 1977 à Petrozavodsk, Carélie en URSS. À 22h50, Lev Nikolayevitch Galkin, docteur en géophysique, regardait par la fenêtre de son appartement. Lorsqu’il aperçoit quelque chose qui lui coupe le souffle. Trois objets lumineux ovales se déplacent en formation triangulaire. D’un blanc brillant, les vaisseaux planaient sans bruit à environ 1,5 km au-dessus du sol. Galkin appelle sa femme, et tous les deux observent le vaisseau pendant une minute. Galkin se précipite sur ses jumelles, mais les ovnis disparaissent en un éclair. Les objets volant laissent derrière eux une trainée lumineuse qui se dirige jusqu’à la fenêtre des Galkin. Immédiatement après avoir inhalé la brume, ils ont senti une sensation de brûlure à la gorge, et pour des raisons inconnues, par la suite ils sont victime d’amnésie. Le lendemain matin, un ovni légendaire surnommé « la Méduse » apparait au-dessus de Petrozavodsk. C’est un objet lenticulaire de couleur foncé améthyste entouré d’un anneau semi-transparent. Des rayons lumineux semblable à des tentacules en sortaient pour se projeter vers le sol. Un moment après, il disparu, et réapparait près du lac Onega un peu plus tard. Sa lumière s’est intensifiée avant de disparaitre à très grande vitesse. Des centaines de témoins l’ont vu, et des habitants de Petrozavodsk racontent que le cadre de leur fenêtre ont fondu. 

Cette affaire de Petrozavodsk a bien eu lieu. Et cette transformation dont les témoins parlaient, quand l’ovni a pris différentes formes, a donné lieu a de grands débats et d’importantes discussions. La veille de l’évènement, les gens ont ressenti une morosité psychologique inhabituelle. Ça ne s’explique pas par le lancement du satellite Cosmos. Même si les Soviétiques ont essayé de leur faire croire ça, et d’étouffer l’affaire. Petrozavodsk est situé au nord de la Russie, dans une région connue pour ces nombreuses apparitions d’ovnis. L’évènement de Petrozavodsk a donné lieu à une réunion extraordinaire au ministère de la Défense soviétique à Moscou, après quoi deux nouveaux services furent créés, dédiés aux recherches sur les ovnis. Le premier était entièrement contrôlé par l’armée soviétique, le second se trouvait au sein de l’Académie des sciences cachée sous l’acronyme SETKA. 

Le programme SETKA est né en 1978, du mot russe ‘filet’. C’était un programme académique et militaire commun. Les militaires étaient plus inquiète que les scientifiques, ils cherchaient des réponses, et voulaient savoir qui survolaient leurs silos nucléaires, qui s’infiltraient dans leurs bases sous-marines secrètes. Les ordres se contredisaient au sein de l’armée pour savoir si « On tire sur les ovnis ou pas? » Ils leur ont tiré dessus à la frontière avec l’Afghanistan, mais ont été détruits, et ont perdus 12 pilotes. 

En même temps qu’ils découvraient ce nouveau phénomène, l’armée soviétique, comme leurs homologues américains, tentaient de dissimuler et d’expliquer les observations de ces mystérieux engins dans la région de Petrozavodsk, en affirmant qu’il s’agissait de test pour le programme spatial. C’était le lancement d’un satellite, Cosmos, qui selon eux aurait causé l’objet non identifié qui a été aperçu au-dessus de Petrozavodsk. Mais il y a eu de nombreux autres signalement d’ovnis avant, après, ainsi qu’au nord de la Russie et en Finlande. Les autorités militaires n’ont pas pu expliquer la présence de l’objet-méduse au-dessus de Petrozavodsk. S’ils n’avaient tout simplement pas reconnu une technologie soviétique, pourquoi alors l’armée aurait créer un programme pour étudier les ovnis? En coulisses, les autorités soviétiques paniquaient.

Les apparitions d’ovnis au-dessus de leurs bases nucléaires confirmaient leurs craintes. Et si des forces incontrôlables manipulaient leur armement nucléaire conséquent et entravaient leur capacité de riposte en cas d’attaque des É-U. Qui aurait pu être capable d’une telle chose? 

source : Alcyon Pléiades 109

Ce documentaire relate des événements qui se sont produits en URSS. Vous y verrez comment l’armée russe a récupéré un engin d’origine extraterrestre ainsi que l’autopsie de son occupant. Vous serrez seul juge sur le contenu de ce documentaire.


Elisabeth de Caligny – Contact ET en Ukraine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s