Contacts OVNIS en Italie – Roberto Pinotti

Contacts ovnis en Italie

Le livre de Roberto Pinotti, UFOs in Italy Volume1, a été traduit de l’italien sous la supervision de l’auteur, et publié en Angleterre par Flying Disk Press en 2017. Le présent volume est traduit de l’anglais. 

Roberto Pinotti est un auteur, chercheur et conférencier mondialement connu. Il est unanimement considéré comme l’un des plus importants ufologues italiens et européens. Il a écrit des articles dans les plus fameuses revues internationales, en particulier la Flying Saucer Review, revue ufologique britannique, depuis l’époque où cette publication était dirigée par Gordon Creighton, qui fut un ami personnel de Roberto Pinotti.

Ce livre offre un panorama chronologique des cas ufologiques majeurs en Italie, depuis le début du siècle jusqu’au milieu des années 70. On y découvre que l’Italie est depuis longtemps un foyer très actif d’observations ufologiques et des rencontres du 3ème type, parmi lesquels de nombreux cas de rencontres avec des humanoïdes.

Le cas le plus connu est bien sûr le dossier Amiciza, mais le livre en présente plusieurs autres, moins connus et tout aussi captivants. Les témoignages très documentés qui sont rassemblés dans cette magistrale étude permettront au grand public et aux amateurs avertis, de mieux connaître le phénomène OVNI chez nos voisins de la Péninsule.

Le second volume de UFO Contacts in Italy qui couvre les années 1978-2017, est publié en mai 2020 par Flying Disk Press (Royaume-Uni).

Roberto Pinotti
Roberto Pinotti

Roberto Pinotti est né à Venise, en Italie, en 1944. Il est journaliste et auteur spécialisé dans l’industrie aérospatiale. À partir de 1960, il s’est mis à la recherche de toute documentation ou information disponible relative au phénomène ovni. Il est le seul membre fondateur encore en vie du Centro Ufologico Nazionale (C.U.N), fondé en 1965. 

Roberto Pinotti a servi comme officier pour l’OTAN, au sein de la IIIème Brigade de Missiles de l’Armée Italienne à Portogruaro. Il fut rédacteur pour la Rivista Aeronautica de l’Armée de l’Air italienne. À partir de 1993, il a organisé les 25 éditions annuelles du « UFO World Symosium » en association avec le gouvernement de la République de San Marin. Consultant pour la télévision, membre de plusieurs académies, il fut orateur dans un grand nombre de congrès et de conférences internationales partout dans le monde.

Passionné d’ufologie, depuis 1960 il s’intéresse à la recherche documentaire sur les OVNIs, il se dit convaincu que des extraterrestres nous rendent visite périodiquement. Sur la couverture de son livre sur les OVNIs : le facteur contact, il déclare que « La présence d’intelligences extraterrestres qui visitent périodiquement notre planète est désormais scientifiquement prouvée ». Il propose également à cet égard une solution au paradoxe d’Enrico Fermi (« Si les extraterrestres existent, pourquoi ne sont-ils pas déjà là ? »). L’hypothèse de Pinotti est que l’humanité pourrait se trouver dans une sorte de réserve indienne en vertu d’un accord appelé The Big Game, qui aurait été stipulé entre les gouvernements de la Terre et les espèces extraterrestres pour ne révéler leur existence que progressivement. Pinotti estime qu’un tel accord pourrait s’expliquer dans le but d’empêcher l’anomie, qui pourrait résulter de la rupture des hypothèses du réel planétaire, ainsi que la disparition immédiate des valeurs traditionnelles.

Il dispose d’archives très complètes sur le phénomène OVNI. Il travaille comme publiciste depuis 1975, collaborant avec divers magazines consacrant des articles sur l’ufologie, écrivant des milliers d’articles et 34 ouvrages populaires sur l’ufologie, dont certains ont été traduits dans d’autres langues.

Depuis 1973, il a écrit plus de 50 titres publiés en Italie et à l’étranger avec des éditeurs de premier plan, ainsi qu’une encyclopédie ufologique multimédia en Italie et pour les pays hispanophones.

En 2000, lors d’un symposium ufologique à Saint-Marin, il a annoncé qu’il avait reçu d’une source anonyme du matériel provenant d’archives prétendument fascistes sur les OVNIs, publié par la suite, concernant une soucoupe volante qui se serait écrasée près de Milan en 1933 (près de 14 ans avant le crash de Roswell au Nouveau-Mexique). Il s’ensuivrait une enquête, menée par un cabinet autoproclamé RS/33 (RS signifie « Special Research »), autorisé par Benito Mussolini lui-même, et dirigé par le physicien Guglielmo Marconi. Malgré la couverture de l’OVRA, en 1941, les dossiers d’enquête seraient tombés entre les mains de la Gestapo, pour le lancement d’un programme nazi similaire à mener en coopération avec l’Ahnenerbe. Le vaisseau aurait été caché dans un hangar Savoy-Marchetti à Vergiate (VA), mais il n’y a aucune preuve de sa présence, ni de son transfert présumé vers la Zone 51 au Nevada aux États-Unis. Il n’y a pas non plus de preuve de l’existence du Cabinet RS, dont l’historicité, même dans le monde ufologique, est unanimement acceptée. Pinotti a consacré un livre à ce sujet : Mussolini et les OVNIs, écrit avec Alfredo Lissoni.

Roberto Pinotti-UFO-Mussolini

Du même auteur :

Roberto Pinotti-UFO e Vaticano  Roberto Pinottu-Vimana

Roberto Pinotti-UFO

Roberto Pinotti UFO

 


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s