Contacts OVNI – Doc Roger K. Leir

La dernière frontière

Dans ce nouvel ouvrage, le docteur Roger Leir établit le bilan de ses recherches sur les ovnis, les implants et le cas célèbre de Varginha au Brésil. En effet, qu’avons-nous appris de ces petits morceaux de preuves physiques que constituent les implants alien ? Se pourrait-il que ces petits fragments nous en disent plus sur nos frères de l’espace que d’autres sortes de preuves physiques ? 

Qu’est-il arrivé à Varginha depuis la parution de son ouvrage Des Extraterrestres capturés à Varginha au Brésil ? Se pourrait-il que les habitants aient été intimidés par les militaires pour les amener à dénier la vérité ?

Et concernant la situation des ovnis dans le monde, quel progrès a-t-on fait pour la fin du secret et comment cela va-t-il affecter notre avenir ? Quels rapports avec ce qui menace notre survie terrestre (le réchauffement de la planète, les changements climatiques, les séismes, l’activité volcanique, et le nucléaire) ?

Nous en sommes arrivés à la dernière frontière, aux questions ultimes.

Chapitres :

I – Les premières opérations sur des implants ‘aliens’

Le tout premier cas d’implant

Enlèvement de toute une famille

II – La recherche avance

III – Quelles sortes de preuves physiques ?

Des indices physiques autres que les implants

IV – La 14e opération effectuée sur un ancien officier de renseignement de la Marine

L’opération

V – Le début de l’incroyable 15e et 16e opérations

Le jour de l’opération

La 16e opération

Le 14 avril 2010

Résumé des indices physiques

VI – Varginha, Brésil 2012

VII – L’arbre de la science porte des fruits

Qui est au courant de notre recherche sur les implants ? Le document transmis par le Bureau de Politique de la Science et de la Technologie de la Maison Blanche (OSTP)

La réponse de l’OSTP à John Greenwald

Le document transmis par l’OSTP sur les implants

Données de base

Les matériaux 

Explication des isotopes détectées antérieurement

Les questions qui demeurent 

L’interview de Whitley Stierber

Réflexions du physicien Robert W. Koontz

Échanges de courriels entre l’OSTP et l’équipe interne de la Maison Blanche

VIII – Réflexion finale : les ovnis, l’environnement, et le risque nucléaire

Depuis 1995, des dizaines de personnes aux États-Unis ont subi une opération chirurgicale destinée à retirer de leur corps de minuscules objets.

Le Dr Roger K. Leir, qui a pratiqué ces extractions, pense avoir entre les mains les fruits d’une technologie non humaine. Aux yeux de certains, ces objets seraient la preuve d’une intervention extraterrestre. 

Fonctionnaire dans le secteur de la Défense aux É-U, Don entend des voix depuis des années. Un jour qu’il se plaint aussi de problèmes dentaires, on réalise une radiographie de sa mâchoire : on découvre alors un minuscule triangle métallique dans son maxillaire inférieur gauche. Depuis l’extraction de ce bout de métal, Don dit ne plus entendre les voix. Affaire classé ? Pas si l’on en croit le Dr Leir! Car ce dernier a fait analyser, par différents laboratoires, des morceaux de métal extraits dans des circonstances sinon similaires, du moins aussi étrange.

Et il en a conclu ceci : 

Ces objets sont d’une nature mixte, biominérale, ils ont été manufacturés en vue d’être tolérés par un organisme pendant des années; ils ont été connectés au système nerveux de leurs hôtes; enfin, leur sophistication rendrait improbable une fabrication humaine.

Tous ceux qui s’intéressent à la question des enlèvements ont au moins entendu parler du Dr Leir et de ses opérations d’implants, supposés d’origine extraterrestre. Il avait déjà écrit en 1998 un premier livre sur ce sujet controversé, réédité en 2000 et traduit en français en 2003 sous le titre OVNIS et implants. Un chirurgien témoigne (Editions du Mercure Dauphinois). Où en est-il aujourd’hui ? Il répond à cette question dans son nouveau livre, publié chez le même éditeur, qu’il a écrit à la demande même de l’éditrice, Mme Geneviève Dubois, le livre étant publié d’abord en français et traduit par moi au fur et à mesure de son écriture, en liaison étroite avec Roger Leir, qui est un ami. 

Dans ce nouveau livre, qui devait paraître fin septembre 2012, Le Dr Leir retrace rapidement sa recherche sur les implants – de minuscules corps étrangers trouvés en diverses parties du corps. C’est une aventure déjà longue, et semée d’embûches, qui a commencé avec une première opération en 1995, en Californie. Puis Roger Leir en vient à ses opérations les plus récentes, principalement les trois dernières, en 2007, 2008, jusqu’à la seizième en avril 2010. 

Certains témoins se souviennent partiellement d’avoir été enlevés à bord d’ovnis, éventuellement à l’aide de séances de régression hypnotique pratiquées par sa collègue et amie Yvonne Smith. On découvre que c’est souvent une « histoire de famille », de parents à enfants, ce qui ne surprendra pas les lecteurs déjà familiers de ce sujet.

Le livre comprend, comme le premier, une annexe scientifique importante qui présente en détail une étude réalisée sur l’un de ces implants. On y verra que ces implants présentent des caractéristiques et des propriétés très particulières. Ils sont notamment protégés par une membrane très résistante qui semble empêcher toute réaction inflammatoire. Leur composition chimique est complexe, avec des proportions isotopiques qui les rapprochent plus de matériaux météoritiques que d’origine terrestre. Certains semblent contenir des nanotubes de carbone. Tant qu’ils sont encore dans le corps, certains émettent des ondes radio, très faibles mais sur des fréquences inhabituelles, en Méga et Gigahertz. Tout cela est expliqué en détail dans le livre. 

Dans les deux derniers chapitres, on apprend que ces implants semblent intéresser des conseillers scientifiques du président Obama, en particulier pour de futures applications médicales, si l’on arrive un jour à reproduire ces mystérieuses membranes protectrices anti-rejet. Combien de vies humaines pourra-t-on ainsi sauver, se demandent-ils, dans un curieux document divulgué en application de la loi sur la liberté de l’information (FOIA). Ils ont été impressionnés par un exposé du Dr Leir lors d’une conférence de presse à Washington en 2009. On peut d’ailleurs se demander si de telles études ne sont pas déjà engagées dans quelque laboratoire secret, mais dont ils ne sont pas informés… 

Roger Leir revient aussi sur l’affaire de Varginha. J’avais traduit en français son livre sur l’accident supposé d’un ovni à Varginha, au Brésil en 1996, une autre enquête très intéressante qui a été publiée chez le même éditeur en 2004, avant même l’édition américaine. Justement, Roger Leir a pu retourner à Varginha avec ses amis brésiliens, et il fait le point sur l’affaire dans son nouveau livre. Il y a constaté que le mur du secret semble s’y être renforcé… 

Pour finir, Roger Leir nous livre quelques idées personnelles, intéressantes, sur la signification possible de ce dossier encore si mystérieux des ovnis : quel progrès a-t-on fait pour la fin du secret et comment cela va-t-il affecter notre avenir ? Quels rapports avec ce qui menace notre survie terrestre, en particulier le réchauffement de la planète, les séismes, les risques nucléaires, que les ovnis semblent surveiller de près…

Que penser de tout cela ? Je ne crois pas que ces données scientifiques suffiront pour convaincre les sceptiques, mais du moins devraient-elles les faire un peu réfléchir, et retenir un peu leurs jugements négatifs. Il en est ainsi de toute l’ufologie depuis plus de 60 ans : les sceptiques n’ont jamais cessé d’en rire, mais la question avance quand même, peu à peu. Notamment sur cette question des enlèvements et des implants grâce à des esprits indépendants et courageux comme Roger Leir, et comme Budd Hopkins, autre pionnier de premier plan, mort en 2011, qui avait aidé Leir et auquel il rend hommage à la fin de son livre. 

Roger Leir & Budd Hopkins

Le Dr Roger Leir m’a demandé de lui écrire une préface et je l’ai fait avec plaisir. Je l’ai rencontré pour la première fois en septembre 1999 à la conférence internationale de Leeds, en Grande-Bretagne, à laquelle j’étais invité pour présenter le rapport du Cometa, publié récemment, au mois de juillet. Je commençais alors à être connu hors de France comme auteur et conférencier, notamment pour mes contributions à l’étude de l’affaire de Roswell. Je m’intéressais aussi beaucoup au dossier des enlèvements, et j’étais justement en train de lire son premier livre sur les implants, The Aliens and the Scalpel, paru en 1998. A mon arrivée à la conférence, la première personne que je vis dans le hall d’entrée fût le Dr Leir. Je me présentai aussitôt et lui montrai son livre que j’avais dans mon sac :

– Dr Leir, je suis en train de lire votre livre, et je le trouve passionnant !

Il me sourit et nous devînmes aussitôt amis. Il était pour sa part intéressé par le rapport du Cometa, qui avait attiré l’attention dans le monde entier, dès sa parution. Le soir même, l’organisateur de la conférence, le regretté Graham Birdsall, nous plaça à la même table pour le dîner, et nous eûmes une intéressante conversation. Depuis cette date, nous avons eu plusieurs occasions de nous revoir, à l’occasion d’autres conférences : en France où il a été reçu une semaine à Paris, en septembre 2003 ; en Italie, en Irlande, et aux Etats-Unis, à Roswell en 2007. Ainsi, nous avons gardé le contact pendant toutes ces années. J’ai eu l’occasion de prendre sa défense contre des critiques, parfois virulentes sur Internet, et même en France où il s’est fait insulter dans une émission grand public ! C’est souvent ce que l’on récolte dès lors que l’on fait un travail de pionnier : on dérange, et on suscite des réactions de mises en doute et de jalousie. 

Source : Gildas Bourdais

https://bourdais.blogspot.com/2012/09/un-nouveau-livre-du-dr-leir-contacts.html

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s