Les Chemtrails et la Maladie des Morgellons

Les « Morgellons » ou « maladie des Morgellons » est une dermatose controversée, signalée aux États-Unis en 2002. Elle est actuellement caractérisée par la « présence de filaments de plusieurs couleurs qui se trouvent sous, sont enrobés dans la peau ou en font saillie ». Les patients décrivent aussi des sensations de picotement, ou prurit, ou parfois l’impression que quelque chose rampe sous leur peau, évoquant une parasitose sous-cutanée. Aucun parasite n’étant retrouvé, ce syndrome reste considéré comme une forme de « délire parasitaire », ou syndrome d’Ekbom, un trouble factice, ou encore un syndrome collectif d’origine psychogène, avec introduction fortuite ou volontaire dans l’épiderme de fibres provenant de l’environnement extérieur.

Quelques auteurs estiment toutefois que la maladie des Morgellons est une véritable maladie somatique d’origine infectieuse, proche de la maladie de Lyme, associée à des bactéries du genre Borrelia.

Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Morgellons

Les chemtrails et la maladie des morgellons constituent une partie de l’agenda transhumaniste

Sofia Smallstorm : « La maladie des Morgellons n’est pas vraiment une maladie mais une prise de contrôle du corps, une invasion technologique des tissus biologiques. Le mal atteint beaucoup de gens dans le monde entier, et commence avec des petites lésions cutanées qui ressemblent à des furoncles, mais qui forment un cratère. C’est typiquement une infection à staphylocoque, mais il peut aussi commencer lorsque le corps génère des fragments semblables à du cristal ou du sable. Il y a beaucoup de silice, de quartz et de polymères synthétiques sous forme de fibres. En général, ces marques sur la peau ne disparaissent pas facilement, et les dermatologues vous diront que vous avez une dermatite ou une folliculite, mais le traitement ne donnera pas de résultat! Et vous serez pratiquement livré à vous-même. Nous avons obtenu des matériaux provenant de la pulvérisation d’aérosols qui tombent sur le sol, tels que de grandes quantités d’aluminium, de strontium, et de baryum qui affectent le pH de la terre. La pluie dans notre environnement contient aussi des fibres synthétiques, qui viennent s’accumuler sur la peau, et qui sont identifiables dans les lésions causées par la maladie des Morgellons, mais elles ne figurent pas dans les bases de données des universités ou des centres de recherche. On les appelle boulettes de peluche et sont sans aucun doute d’origine synthétique. Il tombe aussi du ciel des érythrocytes ou des globules rouges desséchés. De fait ces fibres peuvent générer des globules rouges à l’intérieur de votre organisme. Ces matériaux brillent et sont certainement d’origine technologique. Tout cela se trouve dans les lésions du corps humain! J’ai alors appris qu’il s’agissait de transhumanisme, de l’union des tissus biologiques et de la technologie dans l’homme, de nanotechnologie spécialement. Le syndrome des Morgellons est vraiment sinistre, sombre et expérimental!

Depuis les insectes, tels que les sauterelles aux petits yeux noirs, les mites, les moustiques, et le mille-pattes de couleur pourpre, même dans les écorces, les feuilles qui paraissent des bâtonnets, et dans tout ce qui est d’origine naturelle, tous ces éléments sont en train de se fabriquer dans le corps et sont de forme tubulaire! C’est pourquoi je me demande si une transformation dans le corps n’est pas en train de se produire, à savoir, un programme qui fonctionne pour amener le corps à produire des matériaux synthétiques! Je me demande si le corps humain va être utilisé pour créer des formes de vie. Ils détruisent lentement le milieu naturel, à travers toutes sortes d’agression, afin que la biologie soit toujours au service de la technologie afin que la biologie soit toujours au service de la technologie.

La maladie de Morgellons est un programme. Par le biais de la piézoélectricité, l’être humain et les êtres vivants deviendront le combustible. Ils ont réussi à créer un brouillard artificiel avec lequel il recouvre la planète. On ne voit plus d’ordinaire des formations naturelles de nuages, mais plutôt des cirrus synthétiques, et de grandes quantités de brouillard blanchâtre qui modifient l’effet de la lumière solaire. C’est un vaste scénario! Nous avons une nouvelle génération d’enfants et de jeunes pour qui la technologie n’est pas un problème! Ils emmènent leurs iPhones partout. Ils vont croire que se développer grâce à la technologie avec une puce dans le cerveau pour ne pas avoir à chercher quoi que ce soit sur internet, mais seulement penser à la question pour recevoir immédiatement un flot de réponses, sera quelque chose de génial et de fantastique. C’est vraiment triste que ces jeunes ne réalisent pas qu’ils ne vont pas avoir d’organes reproducteurs actifs. Les fréquences sont en train de détruire notre système biologique. Ces téléphones vibrent à travers nous, à 1 milliard, 2 milliards… le wifi émet jusqu’à 2,4 milliards de hertz! Ils auront besoin d’une reproduction assistée dans des laboratoires ou supervisée par l’État, si toutefois ils arrivent à avoir un sexe! Le transsexualisme est devenu une banalité aujourd’hui; ils vont donc trouver ça normal. Ils seront ravis que la technologie les aide à concevoir ou, mieux encore, à produire un être humain. 

Nous vivons dans une 3ème dimension hautement comprimée et désagréable, mais nous sommes multidimensionnels. Nous avons une issue, mais pas nécessairement dans la 3ème dimension. Nous devons faire appel à nous mêmes. La vie nous a été donnée, c’est un cadeau, et de là, nous devons soutirer notre force et revendiquer notre pouvoir. Nous devons réaliser que nous sommes extraordinaires, même si nous nous sentons très petits et sans défense, même si notre compte bancaire diminue et que nous avons trop de stress et de maladies. Nous pouvons encore dépasser tout cela! »

Guérir des Morgellons et de la maladie de Lyme : c’est possible.Ramona témoigne. Elle a suivi les protocoles de détoxication du docteur Staninger. Mais l’infrarouge lointain lui parait déterminant pour guérir. D’où l’on comprend que voiler le soleil, comme le préconise les géo-ingénieurs, prive nos cellules des infrarouges lointains indispensables à leur bon fonctionnement et à notre bonne santé.

Parasitose ou infestation délirante, dermopathie inexpliquée ou encore maladie mentale…

Actuellement la maladie des morgellons est considérée comme imaginaire par le milieu médical, elle s’est développée prioritairement aux Etats-Unis mais aujourd’hui la maladie des morgellons se répand à travers le monde notamment en Europe et les cas se multiplient rapidement. Le BonCoinSanté a voulu en savoir plus sur cette intrigante maladie.

Le morgellon, une nouvelle maladie vraisemblablement due à une très haute technologie…

Beaucoup de malades ignorent ce qu’ils ont, parce que très peu de médecins ont connaissance de cette maladie étrange et que cette maladie n’existe officiellement pas, ce qui limite la recherche dans ce domaine. Cependant la maladie est bien réelle, mais en l’absence de statistiques et d’informations relayée par les médias officiels, nul ne sait si elle est mortelle, par contre une chose est certaine c’est qu’elle est très invalidante : Sensation d’insectes qui rampent sous la peau, plaies qui ne guérissent pas, douleurs articulaires, fatigues intenses, violentes démangeaisons, « choses » qui sortent de la peau…Mais l’élément le plus considérable de cette infection, paraît être l’effet sur le cerveau. Les désordres de l’humeur, tel que dépression et désordre bipolaire, perturbation de la concentration mentale et de la mémoire à court terme sont extrêmement communs dans ce groupe, en affectant la moitié de tous les individus qui rapportent des symptômes de la maladie des Morgellons.

En attendant plus d’infos sur cette maladie vous pouvez déjà détoxiner votre organisme en profondeur avec notre cure de patchs détox accompagné d’argent colloïdal (économisez 10 % sur l’achat d’argent colloïdal avec le code promo : BCS001) Cette cure détox va déjà améliorer votre santé et éliminer pas mal de désagréments.

Morgellons il pleut des parasites

D’où vient cette maladie et comment se propage-t-elle ?

La principale caractéristique en est l’apparition d’étranges fibres colorées « vivants » sous la peau des patients. Et le seul lien découvert entre les personnes affectées est que la moitié des individus atteints de morgellon sont également infectés par la maladie de lyme. Selon les premières observations, il semble exister un certain processus de transmission. Sachez aussi que des animaux en sont atteints, des insectes et des abeilles en meurent, le corps rempli de fibres multicolores.

Pourquoi la maladie des morgellons est niée par le corps médical ? Que signifient ses symptômes si étranges? Combien de personnes sont déjà contaminées ? Quelles en sont les causes possibles ? géo-ingénierie (chemtrails), OGM, arme biotechnologique, biopesticides ?

Beaucoup de questions qui reste aujourd’hui sans réponse, mais ce qui est certain c’est que cette maladie cache quelque chose d’énorme et vraiment inquiétant. La souffrance des personnes contaminées est grande. Elles sont seules, sans aucun secours médical officiel, sans aucune reconnaissance.

Le Morgellons la maladie qui fait regarder le ciel
Une maladie qui dérange… car elle met en cause les chemtrails

Les chemtrails tout comme les morgellons sont 2 sujets tabous mais néanmoins explosifs. D’après les hypothèses avancées, soit cette maladie est purement imaginaire ou soit elle est liée à des manipulations génétiques (OGM) ou autres nanoparticules contenues dans les épandages aériens (chemtrails) à grande échelle. Mais bien évidemment tous les idiots utiles déclarent haut et fort que jamais, Ô grand jamais, nos gouvernements n’effectueraient de tels essais à grande échelle, rappelons à ces idiots l’affaire de pont Saint Esprit par exemple…


Chemtrails & Morgellons c’est pire que ce que vous pensiez

Cette recherche a été initiée pour tenter d’expliquer les symptômes physiques et neurologiques que j’observe depuis un certain temps et chez à peu près tout le monde, y compris moi-même. C’était comme une écharde dans mon esprit.

J’ai observé ces dernières années que mes collègues, ceux que j’ai essayé de former en particulier, semblent tous perdre leur mémoire à court terme. Ils posent une tasse de café et oublient où elle se trouve 10 secondes plus tard, ils travaillent sur des choses pour le terrain et quittent le bureau sans cette tasse. Il y a 10 ans, les stagiaires pouvaient se voir confier trois ou quatre tâches en même temps et se souvenir de toutes, aujourd’hui ils ne peuvent en gérer qu’une seule à la fois au mieux, c’est très effrayant. Les enfants en particulier, ceux qui devraient avoir une forte mémoire, semblent également affectés. Les employés de magasin et d’autres personnes semblent également souffrir de ces mêmes symptômes neurologiques.

Quant à moi, mon nez coule beaucoup, mes oreilles bourdonnent maintenant constamment et ma vision d’un œil est devenue un peu floue, mes articulations me font mal, etc. Ce sont ces observations et mes observations continuelles du ciel qui m’ont conduit à cette quête pour voir s’il pouvait y avoir un lien.

J’ai toujours dû surveiller la météo pour protéger les équipes et les équipements et mener à bien la tâche à accomplir. J’ai activement photographié la pulvérisation d’aérosols au-dessus des White Mountains. (6500 ft d’altitude) de l’Arizona depuis 2005 et j’ai créé un blog photo complet d’une année d’observations, au moins 50 heures par semaine, qui a commencé en décembre 2005. Ma conclusion est que toute la haute troposphère contient ce qui ne peut être décrit que comme des nuages synthétiques introduits par des avions. Je n’ai pas seulement photographié la pulvérisation mais aussi la transformation de cette substance en nuages de nature fibreuse et autres formations nuageuses bizarres que l’on ne trouve pas dans les premiers manuels sur les nuages. Voir : « Strange Days Strange Skies »

Cependant, au cours de l’année dernière, j’ai observé et photographié un lustre extraordinaire autour du soleil, ce qui indique qu’un niveau de saturation a été atteint, et les pulvérisations sont maintenant peu fréquentes en comparaison, c’est-à-dire une ou deux fois par semaine (au mieux). Ce reflet peut également être vu autour des lumières des stades à la télévision. J’ai récemment remarqué que lorsque le ciel est d’un bleu azur, comme il devrait l’être, les avions ne tardent pas à sceller le trou, je suppose. J’ai essayé de comprendre comment les nuages pouvaient sembler si fibreux par moments, et je comprends maintenant que ce processus est probablement une fonction de la technique d’auto-assemblage des polymères nanotechnologiques (voir les nuages qui se connectent sur les photos d’aérosols de Lakeside). Les gaz ne pourraient pas se strider de la sorte, et ce qui monte, eh bien vous savez, Newton avait raison.

Le simple fait d’utiliser une lampe de poche puissante pointée vers le haut la nuit et de regarder dans le faisceau lumineux focalisé prouve que nous vivons dans un bain virtuel de ce que les recherches effectuées par d’autres suggèrent être une forme exotique de baryum, d’aluminium et de Dieu sait quoi d’autre, mais je n’ai pas les moyens de faire des tests complets moi-même (voir « carnicom.com » test de baryum confirmé).

Cette substance est devenue si saturée dans notre atmosphère, du moins ici dans les White Mountains, que l’on peut souvent voir la lumière du soleil filer vers le sol à travers elle lorsque le ciel est nuageux, un peu comme lorsque la lumière du soleil traverse les stores d’une fenêtre lorsqu’il y a de la fumée de cuisson ou autre à l’intérieur. Cette substance a réduit la lumière du soleil par rapport à ce qu’elle était il y a deux ans, car j’ai installé un posemètre à l’époque et il mesure maintenant une diminution de la lumière d’environ la moitié. J’en veux pour preuve mon appareil photo, dont le flash fonctionne maintenant le matin bien plus qu’avant, et parfois les lumières du parc qui sont sur des interrupteurs photosensibles (et les voitures) s’allument pendant la journée ou bien avant le crépuscule, très inquiétant.

L’alcalinisation de l’eau et de tout organisme respirant de l’air à base d’eau permet un stockage accru et même la création de courant continu, en particulier lorsqu’il est mélangé à d’autres composants / produits chimiques. Je l’ai prouvé moi-même avec seulement un bon voltmètre numérique. Je mesure constamment ma tension en mouillant simplement mes doigts et en pressant les sondes.

J’ai commencé à examiner l’eau recueillie avec un vieux microscope au début du mois d’avril en séchant environ 30 gouttes sur une lame de microscope et j’ai vu immédiatement ce qui semblait être ce que j’avais vu chez les patients atteints de morgellons sur le Web. Pour être franc, j’avais vraiment pensé que cette histoire était un canular, mais je sais maintenant le contraire. J’ai commencé à examiner tous mes échantillons et j’ai trouvé des dizaines de ces fibres. La confirmation de ce qu’étaient ces fibres est venue le 18 avril 2007, lorsqu’un nanocapteur « Goldenhead » a été isolé. Cette confirmation a été un véritable choc, car je savais alors que nous tous, au moins dans les White Mountains, étions tous infectés par cette étrange affliction, infestation ou infection nanométrique.

Pourquoi la tension est si importante : j’ai observé dans mes bocaux électrolysés que la croissance de ce que j’ai appris être des « organismes modèles synthétiques » (ou formes de vie artificielles) est considérablement améliorée et augmentée. Les fibres qu’ils appellent Morgellons augmentent en 6 mois environ pour devenir presque visibles à l’œil nu ou à la loupe. L’un de ces amas de fibres est passé d’une douzaine de fibres microscopiques à une centaine et peut être facilement extrait à l’aide d’une pince à épiler. Deux des fibres translucides en nanotube de silicone sont clairement segmentées de manière régulière et l’un des brins semble avoir un brin d’ADN qui s’enroule en son centre. Je ne sais pas comment cela est possible, mais ce n’est ni un délire ni une illusion, car j’en ai encore et je les observe fréquemment.

Puisque je peux observer que nous vivons maintenant dans un bain électrique énergisé fourni par le truc « miracle grow » (particules de métal) ajouté à l’augmentation constante des tours à micro-ondes, des tours de téléphonie cellulaire, des tours de radio, des transmissions par satellite, des lignes électriques, des systèmes wi-fi, etc., couplé à la présence omniprésente de tuyaux d’eau en plastique, de plantes en plastique, de nuages en plastique, d’emballages alimentaires, d’intérieurs de voitures, de vêtements en plastique, de sapins de Noël en plastique, etc. Le plastique est dans un état constant de dégradation et donc de vaporisation. Une explication plausible de la façon dont les fibres plates en forme de ruban semblent se développer même sur le verre est que ces organismes modèles synthétiques peuvent assembler des composants en plastique à partir de l’air, de l’eau ou de tout autre élément présent et utiliser le courant continu dans le cadre de leur technique d’assemblage, ou qu’ils se nourrissent de la silicone présente dans le verre, ou les deux. Il a été prouvé que les plantes extraient la majeure partie de leur contenu minéral de l’air et non du sol comme on le croyait autrefois. La nanotechnologie est conçue pour imiter ce que l’homme a découvert sur la façon dont la nature fonctionne, s’assemble, etc.

Cela expliquerait également comment ces minuscules fibres ont pu passer de l’intérieur de notre/mon corps à l’extérieur de la peau sans être détectées par notre système immunitaire. Nous vivons, respirons et buvons des résidus de plastique depuis si longtemps qu’ils sont entrés dans la composition de notre corps. Étant donné que la peau mue constamment de l’intérieur vers l’extérieur et qu’elle se régénère complètement tous les sept ans, je pense qu’il lui a fallu environ dix ans pour faire surface sous forme de photographie. A peu près au moment où tous les programmes d’aérosols ou les soi-disant chemtrails ont commencé.

J’ai commencé à regarder les gouttelettes séchées de cette eau collectée avant l’électrolyse et c’est là que tout le plaisir a commencé. J’ai commencé à voir ce que je voyais sur le net, et qui s’appelait les fibres de Morgellons. J’ai vu cette histoire de personnes dont les fibres poussaient sur leur peau, mais j’ai d’abord pensé que c’était un canular sur Internet. Il était dit que ces fibres pouvaient se développer d’elles-mêmes et créer une myriade de symptômes allant des lésions cutanées au brouillard cérébral et à la perte de mémoire. rense.com » a des entretiens avec des patients atteints de Morgellons et certains médecins qui les traitent)

Ma première réaction a été de fuir la région, mais c’était économiquement impossible, et j’ai décidé de continuer à étudier le problème. J’ai installé une autre station d’essai à 300 miles de là, qui a donné les mêmes résultats. Comme si tout cela ne suffisait pas, il y avait maintenant d’autres choses qui se développaient dans l’eau. La première chose que j’ai remarquée était un petit ver solitaire que j’ai appelé Fred. Il a commencé comme une tache de couleur bronze de la taille d’une tête d’épingle au fond de mon bocal. Cette chose s’est assemblée assez rapidement en deux semaines environ, passant de la taille d’une tête d’épingle à sa taille actuelle d’environ 1 1/4 pouce de long.

J’ai commencé à passer des heures chaque nuit et chaque week-end sur le microscope à regarder ces excroissances bizarres. Aucune biologie visible telle que nous la connaissons. Dans le même bocal où Fred se développait, quelques dizaines de fibres morgellons s’étaient agglutinées et, à un moment donné, Fred s’est bien empêtré dans ces fibres. À mon grand étonnement, Fred s’est lentement libéré de ce désordre, ce que j’ai observé pendant 3 à 5 jours. Les fibres se sont accommodées de l’effort en s’écartant du chemin. À ce jour, il est impossible de les emmêler. J’ai passé tout le mois de mai à étudier cette croissance bizarre, les fibres et à faire d’autres tests. J’ai alors décidé de faire un test au nord, à 1100 miles, dans l’Idaho.

L’occasion de quitter mon emploi s’est présentée et j’ai refusé une offre d’augmentation de salaire substantielle. J’avais beaucoup de respect pour cet ami car nous avions bien travaillé ensemble dans le passé. J’ai estimé que je lui devais une explication quant à la raison pour laquelle j’allais refuser son offre et déménager, et je lui ai donc montré l’étendue de mes recherches. Je lui ai montré l’étendue de l’empoisonnement chimique dans lequel nous vivions et la constance de cet empoisonnement de semaine en semaine (une douzaine de pots au moins). J’avais montré à l’autre bureau l’empoisonnement chimique également, mais pas les éléments biologiques. Je lui ai montré toute ma collection de tests hebdomadaires et lui ai parlé des fibres de morgellon que j’avais trouvées dans l’eau. J’ai montré à Fred, la chose qui a grandi avec une autre plus petite de la même espèce. Je lui ai dit que je pouvais prouver sans l’ombre d’un doute raisonnable que nous subissons actuellement une attaque non seulement chimique mais aussi biologique (synthétique). Je ne l’aurais dit à personne si je ne pouvais pas le prouver. Sa réaction, comme la plupart des gens, a été assez modérée, mais il n’avait jamais entendu parler de Morgellons et ne savait pas ce que cela signifierait pour son avenir. Il a fait la chose de l’autruche comme tout le monde (un autre symptôme neurologique observé), si vous ne reconnaissez pas un problème, il ne doit pas exister. Je crois que s’il avait écouté les fichiers audio de Rense, sa réaction aurait été différente.

Je suis rapidement parti pour l’Idaho et les trois premiers jours, la visibilité était bonne, et un petit reflet autour du soleil signifiait que j’avais peut-être trouvé un refuge plus sûr pour ma famille. Le troisième jour, cependant, on pouvait voir une grande opération de pulvérisation à l’est et j’ai commencé à regarder dans les toiles d’araignée, sur la sève suintante des arbres et sur la sève nouvelle de ma voiture. Conclusion : ces fibres sont partout. L’anxiété, la peur et la terreur que j’avais réussi à apaiser au cours du mois de mai en regardant tout cela sont revenues. Mes espoirs pour l’avenir ont été détruits et la réalisation que tout le monde d’ici à l’Idaho a été infecté par cette odieuse création de l’homme est devenue une réalité. L’approvisionnement en eau de cette ville particulière est tiré du lac, ce qui ne peut que signifier qu’ils reçoivent une double dose, pas seulement de leur air mais aussi de leur eau.

Je suis revenu de l’Idaho et j’ai décidé de poursuivre mes recherches, qui n’ont fait que devenir plus bizarres, si c’est possible. J’ai découvert une autre chose en train de croître, un cristal carré pliable (peut-être une protéine) d’une sorte d’environ 1/4 de carré. Il a continué à s’épaissir et non à s’étendre comme on pourrait s’y attendre, et il s’épaissit lentement jusqu’à ce jour.

J’ai fait un cadre en bois de 13×13 pouces et j’ai pris du ruban adhésif d’emballage ultra clair et l’ai entièrement recouvert en l’étirant à travers l’ouverture. Je l’ai posé côté collant vers le ciel et l’ai laissé dehors toute la nuit. Le matin, je l’ai laissé sécher dans un endroit fermé, puis j’ai placé un morceau de verre fin de 12×12 sur le ruban adhésif pour sceller ma collection nocturne de retombées du ciel. J’ai regardé du côté du verre jusqu’au ruban adhésif avec un microscope 60x-100x bon marché de Radio Shack (bon pour regarder votre peau aussi) et elles étaient là, confirmant que c’est une source prouvable pour ces fibres. Les toiles d’araignées ont le même effet.

En tout cas, j’ai installé une autre station d’essai et j’ai décidé de faire fonctionner celle-ci pendant deux semaines sans électrolyser l’eau. Cela a donné de nouveaux organismes modèles synthétiques différents des autres. Il (3d morg) a commencé à ressembler à une chose Fred, mais il avait une chose étrange ressemblant à une graine noire avec de petites pointes bizarres qui sortaient. Il était de la taille d’une tête d’épingle 1/20 et, comme les choses de Fred, il était entouré de la substance colorée de Fred.

Il a éclaté, je suppose, et a créé une sorte de sac. Le sac était composé de centaines de fibres qui avaient l’air un peu différentes des fibres de morgellons en forme de ruban, bien que beaucoup d’entre elles soient présentes. A ce stade, j’ai réalisé que j’avais besoin d’appareils photo car personne ne croirait à tout cela. D’ailleurs, je n’arrive toujours pas à croire la plupart des choses. J’ai acheté deux microscopes et j’ai commencé à photographier tout cela et plus encore.

J’ai moi-même vu des preuves de cette technologie de réplication dans des toiles d’araignée (sur la peau et dans les cheveux également), en trouvant des nanotubes de silicone transparents imitant des structures végétales et d’autres choses, mais à une échelle beaucoup plus petite. Si, comme on le prétend, cette chose peut entrer en contact avec une forme biologique et répliquer des parties de son ARN/ADN (par transcription et détection du quorum), puis tenter de s’assembler avec les composants disponibles, le silicone étant le plus abondant, l’isolement pour étude sera presque impossible. Les fibres vivant sur le verre suggèrent que cette chose peut aspirer le silicone du verre pour s’auto-assembler, regardez attentivement les points d’attache de ces fibres sur le verre.

Je reste très préoccupé par le fait que des composants de virus ou le virus complet lui-même puissent également être répliqués et que cela reste un aspect non détecté / non divulgué de cette technologie. J’offre mes observations avec l’assurance de pouvoir les reproduire. Je n’enregistre que ce que je peux reproduire en premier. J’offre ce travail avec une extrême urgence, croyant que le temps peut être court. La croissance de structures de moisissure dans mes bugers est une réelle préoccupation, le suspect le plus probable est un champignon fusarium militarisé.

L’idée demeure que cette chose ne peut être vaincue qu’avec des fréquences de résonance, accordées pour détruire la capacité de détection du quorum de cette technologie, la technologie rife. Il reste une observation que peut-être la technologie des ondes lumineuses pourrait influencer ces choses, puisque l’auto-fluorescence a été réalisée et est à mon avis une preuve des fréquences auxquelles ces fibres vibrent. Le fait que l’oxygène puisse être en réelle pénurie dans l’atmosphère reste une préoccupation.

Il reste logique de supposer que des fibres microscopiques qui collectent/conduisent le courant électrique se développent dans nos cerveaux et court-circuitent peu à peu nos neurones : mémoire IE, ou Alzheimer. Refuser la conductivité à ces créatures est peut-être la clé, bien que cela semble impossible.

Une autre idée sur la vectorisation des insectes est que cette technologie peut résider dans les fluides des insectes, lorsqu’ils sont piqués par eux, la technologie est transférée avec l’ADN/ARN de l’insecte puis tente de se reconstruire, peut-être du venin, dans l’hôte humain. Cela expliquerait l’ADN d’insectes et de plantes qui a été isolé chez des humains infectés.

Une nouvelle observation assez troublante concernant notre situation actuelle est la suivante : Selon le témoignage des personnes infectées, une mentalité de ruche a été observée chez les personnes atteintes. Cela suggère une I.A. ou « intelligence artificielle », mais on ignore dans quelle mesure.

De même, les structures nuageuses de niveau inférieur qui apparaissent maintenant pour la plupart se désassemblent beaucoup plus fréquemment qu’il y a deux ans. À l’origine, mon projet de photographie de chemtrails a débuté après avoir observé un nuage assez important qui s’est complètement désagrégé en une sorte de poudre et qui s’est visiblement envolé avec la brise en quelques minutes.

L’article récent d’une étude sur la qualité de l’air à Phoenix intitulé « chemtrails shocking Phoenix air quality study » prouve ou justifie mon travail et mes découvertes. L’aluminium a été mesuré à 6400x au-dessus de la limite toxique, ainsi que le manganèse à 5820x, le fer à 28000x, le baryum à 278x, etc.

C’est le début de la saison des moussons ici et je suis tout à fait certain, à en juger par la fréquence à laquelle on peut voir la lumière du soleil filer vers le sol comme la lumière du soleil à travers une fenêtre dans une pièce remplie de fumée, que vivre ici est bien pire qu’à Phoenix, car toute la pollution d’en bas monte ici pour former des nuages de pluie. Les nuages se désagrègent et ne s’évaporent pas si fréquemment que je ne les photographie plus, et que j’ai presque totalement arrêté de photographier les chemtrails, car cela n’a plus d’importance.

Il est clair que nous continuons à être lentement asphyxiés par les particules de métal.

La forme la plus pure de la science est l’observation et après des centaines d’heures d’observations, je peux dire sans hésitation : « Houston, nous avons un problème ! ».

Traduit avec http://www.DeepL.com/Translator

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s