Mystères en Russie – Paranormal et OVNIS – François Garijo

Mystère en Russie

La région Russe de Volgograd (anciennement Stalingrad) est devenue un haut lieu du tourisme très apprécié par les amateurs d’histoires les plus mystérieuses. Des affaires paranormales se produisent dans des lieux fréquentés par les ésotéristes du monde entier. Les témoignages décrivent des hauts-lieux de l’ufologie depuis Saratov en passant par Volgograd descendant jusqu’à Astrakhan le long de la splendide Volga. Les médias télévisuels nord-américains ont surnommé cette région mythique : « La zone 51 Russe » en raison de l’existence d’une base ultra secrète et d’une dense de lieux et d’événements de phénomènes paranormaux inexpliqués. Une énergie inconnue attire la foudre jour et nuit par beau temps, les moteurs des voitures s’arrêtent, les montres ont des interruptions ou retards temporels en des lieux survolés par les ovnis laissant parfois derrière eux des traces au sol où rien ne repousse. Vous êtes dans la vallée de la Volga, où depuis des décennies, les ovnis y défient toutes les tentatives d’explication.

Les plus remarquables énigmes en Russie touchant aux mythes ancestraux se concentrent autour de Volgograd. Vous pouvez regarder dans le passé de cette région sans jamais cesser d’être étonné, découvrir les faits incroyables de l’histoire locale, des secrets troublants qui étaient cachés dans les couloirs du temps, le monde fascinant de l’inexploré en Russie. Fondamentalement inexplicable dans le cadre scientifique actuel, la région de Saratov-Volgograd-Astrakhan est un véritable Triangle d’Or de l’Ufologie Russe et de la mythologie supersticielle, elle sent encore le souffre, focalise en elle la présence d’objets inconnus, des lieux de mysticisme d’anciens cultes, la base 51 soviétique et tant d’autres mystères.

Les anciennes légendes de la Volga déplacent beaucoup de monde, pas seulement des touristes avides de curiosités, la célèbre Volgograd n’a rien à envier aux endroits les plus fantastiques de la planète, outre la beauté des paysages et la gentillesse de ses habitants, les histoires que l’on y apprend sont toujours inexpliquées aujourd’hui, elles enchantent touristes et curieux. L’attirance pour l’étrange est spécifique à l’homme, le merveilleux nous fascine, tout ce qui est incompréhensible, voire sortant des contraintes scientifiques de la nature telle que nous la connaissons et entre dans l’anormal nous passionne. Cela dit, l’irrationnel est difficilement acceptable, du simple fait que nous vivons à l’intérieur d’une société qui possède ses propres principes, des bases pragmatiques et scientifiques qui ne s’encombrent pas d’hypothèses incohérentes.

A plus forte raison lorsqu’il s’avère impossible de découvrir le vrai du faux, dans la grande variété de faits qui s’enchevêtrent, entrent dans un schéma d’ensemble qui maintenant dépasse de beaucoup le simple cadre d’une hypothèse. Pour un grand nombre de scientifiques ces histoires d’ovnis n’ont aucun intérêt, mais d’un autre côté, les expériences vécues sont bien réelles et transcendent l’espace et le temps sur des décennies, et en dehors de toute mystification, pourraient aussi être une technologie militaire bien humaine. Si ce qui survole notre ciel ne vient pas de l’espace, c’est que cela a été de la main de l’homme. Aussi stupéfiant que cela peut nous paraître, il peut y avoir une convergence de tous ces phénomènes qui ne peuvent que modifier nos concepts, que nous y croyons ou pas. Des formes volantes parfaitement matérialisées usant parfois des signaux lumineux conventionnels des avions terrestres laissent comprendre que certaines de ces sortes de vaisseaux spatiaux habités ont été construits par nous.

En effet à quoi serviraient aux extra-terrestres, des ampoules clignotantes pour signaler le côté gauche ou droit de leur engin lorsqu’ils traversent le cosmos ? Certaines « vagues d’ovnis » sont issues de coïncidences relatives aux tests d’engins volants militaires et cela intensifie alors l’actualisation du phénomène ovnis dans les médias. On peut expliquer cela par l’installation d’une certaine psychose collective inconsciente, donnant lieu à une recrudescence de témoignages plus ou moins crédibles, mais bien réels. Si la technologie n’est pas extra-terrestre, elle en devient donc humaine dans beaucoup de cas. En Russie orthodoxe, depuis l’époque des Tsars en passant par la période soviétique communiste, l’engouement passionné pour les phénomènes occultes atteint un stade aussi élevé qu’en occident. Ce n’est cependant pas une raison suffisante pour ne pas reproduire les témoignages et de dire les choses telles qu’elles sont. Et si nous ne pouvons pas apporter aux lecteurs une explication, d’autres à n’en pas douter aidés de la science apporteront la connaissance définitive et une meilleure approche de qui nous est pour l’heure, totalement irrationnel.

François Garijo_2
François Garijo

L’auteur :

François Garijo est un écrivain ethnologue orthodoxe de langue française, portraitiste sociétal il rédige des analyses pertinentes sur la vie en Russie, des essais sur la spiritualité de l’orthodoxie et de la poésie en prose bilingue franco-russe, toutefois, son domaine de prédilection est celui de chroniqueur historien dénicheur d’histoires insolites rares.

Analyste consultant, il est témoin de son époque, suivi par plus de 25 000 personnes au travers des réseaux sociaux russes dont douze mille abonnés, auteur de nombreux ouvrages en langue française en son nom ou sous des noms de plume.

Ethnologue spécialiste de la Russie depuis 2005, écrivain, artiste peintre à ses heures, blogueur dans les réseaux sociaux russes, il est l’auteur de plus d’une vingtaine d’ouvrages bilingues, il s’évertue à faire connaître la culture russophone en France, orthodoxe humaniste très connu en Russie dans les réseaux sociaux pour ses publications poétiques modernes. Il est membre fondateur de plusieurs associations russes en France et participe à des conférences et des diffusions cinématographiques en vo suivies de débats, anime des rassemblements autour de thématiques modernes, blogueur influent, créateur de tendance, analyste sociétal, il parle cinq langues et a travaillé dans les domaines liés à la chimie, la pharmacie et à la médecine au sein de sociétés internationales françaises, suisses et belges du Cac 40.

La Russie sociétale sur laquelle il réalise ses études éthologiques sur l’orthodoxe fédératrice moderne, est un vaste pays multiethnique, multilingue, multiculturel et multiconfessionnel, le peuple pratique plus de 50 religions différentes elle est composée de plus de 176 nationalités conservant aussi leur langue maternelle, et 65 peuples autochtones habitant un peu partout dans toute la Russie, bien que le gouvernement fédéral russe estime le nombre de langues parlées sur son territoire à 79, il est pratiqué plus de 100 langues et 3 langues anciennes disparues. La nation russe est un État civilisation à part entière au sein duquel toutes formes de cultures et de pratiques artistiques se côtoient, tant et si bien que l’ensemble des peuples aspirent à la conservation de leur langue, de leurs coutumes et traditions, des études traditionnelles et des métiers intrinsèques à leur communauté.

Un avis sur “Mystères en Russie – Paranormal et OVNIS – François Garijo

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s